Pourquoi IDFM (ex-STIF) met autant d'argent dans des portiques anti-fraude dans les gares SNCF

 |   |  411  mots
Saint-Lazare accueille quotidiennement 1.600 trains et 450.000 voyageurs, dont 380.000 clients Transilien.
Saint-Lazare accueille quotidiennement 1.600 trains et 450.000 voyageurs, dont 380.000 clients Transilien. (Crédits : Transilien)
L'autorité organisatrice de transports de la région francilienne, Île-de-France Mobilités, investit 55 millions d'euros d'ici à 2021 pour équiper 34 gares en "portes de validation". Comme son bénéficiaire SNCF Transilien, IDFM assure qu'aucune suppression de postes de contrôleurs n'est à l'ordre du jour.

Deux hommes et une femme dans une gare. Scène banale en ce retour de congés estivaux. Sauf que ces derniers s'appellent Guillaume Pépy, président du groupe SNCF, Alain Krakovitch, directeur de SNCF Transilien, et Valérie Pécresse, présidente du conseil régional d'Île-de-France et de l'autorité organisatrice de transports Île-de-France Mobilités (IDFM, ex-STIF).

A eux trois, ils ont inauguré ce mercredi 28 août, à la gare Saint-Lazare, 140 "portes de validation" réparties sur huit accès aux quais. "Ces portes vont permettre de lutter contre la fraude et d'améliorer la sécurité", a déclaré la seule élue de la bande, Valérie Pécresse. D'après les chiffres d'IDFM, la fraude coûte en Île-de-France 63 millions d'euros de manque à gagner par an sur les lignes SNCF, soit, selon leurs calculs, six trains neufs ou trois ans de nettoyage des 400 gares SNCF Transilien de la région francilienne. La SNCF constaterait par ailleurs une hausse de 20% des ventes de titres de transport dans les gares qui en sont déjà équipées.

55 millions d'euros, dont 14 pour la gare Saint-Lazare

Toujours selon l'autorité organisatrice francilienne, 60% des auteurs d'incivilités seraient des fraudeurs. "60% des délits commis dans les transports en Île-de-France sont réalisés par des personnes n'ayant payé et validé leur billet", a martelé la présidente du conseil régional. "Ce déploiement participe à renforcer la sécurité en Île-de-France."

Dans le cadre d'un contrat avec SNCF Transilien, Île-de-France Mobilités finance à 100% l'installation de ces portiques. D'ici à 2021, 34 gares bénéficieront de ces nouveaux équipements pour un montant total de 55 millions d'euros, dont 14 millions d'euros rien que pour la gare Saint-Lazare. Parmi les gares desservies par cette dernière, Cergy-le-Haut, Cergy-Préfecture, Cergy-Saint-Christophe, La Défense, Poissy, Sartrouville ou Suresnes-Mont Valérien profiteront également de cet investissement.

Pas de suppressions d'emplois de contrôleurs

Cela signifie-t-il que des emplois de contrôleurs seront supprimés dans les prochaines années ? "Non, les contrôleurs seront toujours présents", assure-t-on chez SNCF Transilien.

Même réponse chez IDFM : "Non. Vous ne vous posez pas la question dans le métro qui est entièrement équipé de systèmes de validation ! Ce sera la même chose." L'autorité organisatrice assure en outre que l'effectif dédié à la lutte contre la fraude et à la sécurité a augmenté de 700 personnes sur l'ensemble du réseau depuis 2016, bus, train, métro et tramway confondus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/09/2019 à 18:43 :
La RATP devrait faire la même chose pour dissuader pickpockets et autres "musiciens" de rames d'enquiquiner les voyageurs car il est certain que les pickpockets ne paient jamais leurs tickets de métro ou de RER et qu'ils fraudent.
a écrit le 01/09/2019 à 2:59 :
Elektra@,vous avez raison.La mobilité doit être un droit et la meilleure manière d'y arriver,c'est les transports publics non payants pour tout le monde, Paris et province. Cela obligerait l'état à investir massivement pour améliorer les transports publics. En Estonie,où les transports publics sont gratuits à Tallin, la capitale(400000 habitants) depuis 2013, on a pris la décision d'étendre la gratuité à l'ensemble du pays, car l'attractivité de Tallin avait augmenté, au détriment de la province. En France,mettre les transports complètement gratuits dans les villes, coûterait 4.5 milliards d'euros/an (c'est moins que ce qui touchent les actionnaires des autoroutes,en dividendes chaque année)
a écrit le 30/08/2019 à 21:57 :
A mon avis le gâchis économique est mineur face à celui des dalles du sol. Ils ont refait ( à St Lago), le quai transversal il y a 15 ans (environ), avec des dalles au sol "hyper-casse- gueule" dès qu'il pleut. Conscients du danger, ils annoncent "attention ça glisse" . Eh ben, quand ils ont refait l'ensemble de la zone commerciale, ils ont remis les mêmes dalles ! - Une autre: On refait pour la nième fois des gros trous cour du Havre. (Ligne 14, RER E, rénov de la gare,...). Ce coup ci, bravo, les palissades "communiquent" (du baratin pour expliquer pkoi). Les annonces sont bourrées de fautes d'orthographe.
a écrit le 29/08/2019 à 23:18 :
Pas malins ces portillons ! St Lazare 18h, cet été, en canicule et cohue juste pour simplifier les choses, un papy et un gamin de 4 ans, 2 billets GL. Pour passer, il faut "envoyer" le gamin avec son billet QR code, en avant et en être ensuite séparés par des portillons robustes quasi infranchissables (c'est pas très prudent vu la "faune" et on n'est pas Gare du Nord). Comment sécuriser le bambin si, par "hasard" le QR code du papy cafouille ? Par prudence, j'ai appelé la "Sécurité" qui a sécurisé le gamin dans le passage (Merci à eux) avant que le vieux c... (moi) réussisse à passer. La RATP y avait pensé, elle utilise des tripodes et évite ce risque !
Réponse de le 30/08/2019 à 17:34 :
Les machines sont conçues par des ingénieurs, et achetées par des technocrates. Le côté vie réelle leur échappe. Ils n'ont pas pensé aux 70% de citoyens qui n'ont pas 30 ans et ne sont pas ingénieurs…..
a écrit le 29/08/2019 à 12:23 :
Le vrai sujet de la lutte contre la fraude c'est la capacité à recouvrer les amendes y compris sur ceux supposément insolvables qui ne le sont que parce on le veut tout ce petit monde touchant souvent des allocations de la CAF insaisissables même en cas de délit contrairement à ce qui se passe chez nos voisins. Tant qu'on ne fera ça le snetiment d'impunité perdurera et la lutte contre la fraude ne sera pas dissuasive. Il y'a deux ou trois ans le taux de recouvrement atteignait péniblement 14% et je doute qu'il ait beaucoup augmenté depuis...
Réponse de le 29/08/2019 à 17:02 :
D'où vient ce 14% que vous répétez 2 fois ? C faux, archi faux, on est à 50%.
a écrit le 29/08/2019 à 12:09 :
Le ridicule ne tue pas, mais il coûte " un pognon de dingue ". Bizarre, à Berlin toutes les stations de métro sont en libre accès, le distributeur de billets est à l'entrée des quais, même la Hauptbahnhof est en accès libre, allez comprendre...
Réponse de le 29/08/2019 à 12:24 :
Parce qu'à berlin les amendes sont dissuasives et ils se débrouillent pour que tout le monde les paye...le taux de recouvrement des amendes dans les transports parisiens n'est que de 14%..beaucoup de fraudeurs ne sont jamais réellement sanctionnés
a écrit le 29/08/2019 à 9:40 :
Parce que le secteur de la sécurité est un marché prospère et que son lobby est puissant.
a écrit le 29/08/2019 à 8:40 :
ah des portiques. le genre de truc toujours agreable a passer quand vous etes chargés ou si vous etes accompagné d un enfant en bas age. Encore un truc qui vous incite a prendre le train au lieu de votre voiture …

surtout que si ca marche comme les portiques du Metro, c est totalement inutile: ca vous est jamais arrivé que quelqu un se colle a vous pour passer ?
Réponse de le 29/08/2019 à 17:04 :
Un fraudeur tenace pourra toujours frauder, mais cela dissuade un minimum. C'est pareil pour les digicodes ou les clés de voiture...
Réponse de le 30/08/2019 à 21:44 :
J'ai vécu l'emmerdement, voir mon commentaire du 29. C'est quand même efficace les tripodes RATP, même si le rendement n'est pas 100%. Bien sûr, il y en a qui collent, mais pas trop et les contrôleurs statiques (RATP oblige) les repèrent. En tous cas beaucoup moins que ceux ET CELLES qui collent, dans les rames, avec des idées plus redevables de traitements psychiatriques que simplement gruger.
a écrit le 29/08/2019 à 5:57 :
Ce qui surprend le voyageur en venant en France, ce sont ces equipements qui n'existent pas dans de nombreux pays.
La France autrefois pays civilise et police est devenu un cas d'ecole.
Réponse de le 29/08/2019 à 15:20 :
Rien compris, c'est ok ou pas?
a écrit le 29/08/2019 à 0:40 :
Si l'on mettait les transports publics non payants,on aurait pas besoin de dépenser des millions pour les contrôles.Il manque 2 milliards d'euros pour avoir la gratuité totale en IDF.La suppression de la billetique et des contrôles permettrait d'en financer une partie.Pour le reste , légère augmentation des impôts et de la redevance transport et le tour est joué.Il n'est pas normal que les usagers des transports en commun paient des millions en impôts ,pour la construction et l'entretien des rues et des routes et que les automobilistes ne paient pas vraiment pour les transports publics (la participation de l'état dans le financement des transports publics,étant résiduelle)
Réponse de le 29/08/2019 à 5:58 :
Sans doute pensez-vous que les impots ne sont pas suffisants ?
La gratuite n'existe pas.
Réponse de le 29/08/2019 à 10:41 :
Votre proposition ne fait pas plaisir au reste de la France (c'est à dire hors la sacro-sainte Ile de France). L'offre de transport y est concentrée et encore pas suffisante du fait de l'entassement programmé de la population dans cette région.
Oui, lLes personnes habitant en régions aimeraient également profiter d'un tel maillage pour la poitié du prix du pass Navigo.
Ma proposition serait plutôt de créer une taxe de densification payable par les professionnels de l'immobilier.
Réponse de le 29/08/2019 à 12:30 :
Vous savez les routes servent aussi aux pompiers aux policiers aux artisans aux chantiers, à la construction du grand paris, au ramassage des poubelles et pas seulement à se promener dans un SUV pour le plaisir de polluer. L'AMAP du fermier bio livre comment dans Paris? Les supermarchés se remplissent aussi par la route et même si on faisait du ferroutage les derniers kilomètres seront en camions. Quand on paye pour la route on paye pour tout cela...et même si vous ne prenez que le métro vous bénéficiez largement de toutes ces activités...et oui les automobilistes in fine payent, car par le biais d'un millefeuille d'acteurs publics tout le monde paye les transports en commun (et j'en suis ravi et je suis usager des transports en public) c'est financé à 70% par l'impot en IDF...
a écrit le 28/08/2019 à 22:24 :
La lutte contre la fraude dans les transports en commun doit être sans merci.
a écrit le 28/08/2019 à 16:06 :
On en déduit que 40% des délits commis dans les transports en Île-de-France sont réalisés par des personnes ayant payé et validé leur billet.... :-)
Les contrôleurs vérifieront que les portiques fonctionnent, c'est très utile en heures de pointe. :-)
a écrit le 28/08/2019 à 15:49 :
En octobre dernier la SNCF a réalisé une opération "coup de poing" dans les accès RER des 6 gares parisiennes. 550 personnes de la sécurité et du contrôle SNCF + nombre de policiers + les militaires sentinelles ont été mobilisés. C'est l’opération la plus vaste en France jamais réalisée de ce type.

Bilan: 300 000 contrôles, 3307 verbalisation, soit 1.1% de taux de fraude. le montant de amendes récupérées a été de l'ordre de 80 000 €. La perte de recette (à 5 € en moyenne le cout du billet RER) était donc de l'ordre de 15 000€

Je ne suis pas sûr que l'opération ait été rentable.

Je me demande si l'IDFM n'est pas en train de se monter le bourrichon en alléguant des taux de fraude 7 fois supérieurs. Il est vrai que si c'est SNCF mobilité qui paye...
Réponse de le 28/08/2019 à 22:31 :
Indiquez vos sources, tout le monde peut balancer des chiffres pour justifier ses opinions.
Réponse de le 29/08/2019 à 13:55 :
Sortez vous les doigts et googlez, c'est fait pour ça. Il y a suffisamment d'éléments d'info dans le texte pour que vous les retrouviez

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :