Régionales en Île-de-France : à peine réélue, Pécresse aborde la présidentielle

La présidente (Libres!) sortante du conseil régional d’Île-de-France est réélue avec près de 46% des voix. Valérie Pécresse se projette déjà en 2022 dans son discours prononcé dimanche soir.
César Armand

3 mn

Valérie Pécresse.
Valérie Pécresse. (Crédits : Reuters)

[article publié le 27 juin 2021 à 22h18, mis à jour le 28 juin 2021 à 8h57 avec les résultats définitifs]

Elle fait mieux qu'en décembre 2015 d'après les résultats définitifs du ministère de l'Intérieur. Avec 45,92% des voix au second tour des élections régionales de 2021, Valérie Pécresse dépasse son score d'il y a six ans: 43,8%. Son principal rival, l'écologiste Julien Bayou, comptabilise 33,68% des suffrages contre 10,79% pour le candidat du Rassemblement national, Jordan Bardella, et 9,62% pour le "marcheur" Laurent Saint-Martin.

Montrer qu'elle sait diriger une France miniature

Sans attendre les chiffres définitifs, la présidente (Libres!) du conseil régional a livré dimanche soir un discours aux accents régionaux et nationaux. La description de sa victoire avait en effet des accents de programme présidentiel. Quand elle déclare: "Nous avons fait de la sécurité et de la laïcité, de la qualité de vie et de la solidarité, les valeurs cardinales de nos actions concrètes. Je crois plus que tout à la politique par la preuve", il faut entendre: "Je ferai campagne sur ces quatre thèmes car j'ai déjà des résultats dans ma région".

Idem lorsqu'elle se félicite d'avoir "relevé le défi de la crédibilité et du rassemblement par delà les clivages [...] nombreux en Île-de-France entre Paris et la banlieue, entre les quartiers populaires et les centres-villes, entre l'urbain et le rural. Nous avons su les dépasser !" Par là, Valérie Pécresse veut montrer qu'elle sait diriger une France miniature par-delà les différences territoriales en mobilisant tous les talents disponibles.

La patronne de la région capitale ne s'arrête pas là et renvoie dos à dos, sans les nommer, le Rassemblement national incarné par Marine Le Pen et le président de la République Emmanuel Macron, que tous les sondages présentent déjà comme le duel de 2022: "Nous avons fait baisser l'extrême-droite [...] nous avons fait gagner les forces de la droite et du centre dans une région où la majorité présidentielle avait décidé d'envoyer cinq ministres".

"J'y prendrai toute ma part"

Tout en taclant EE-LV gagnant des grandes villes aux élections municipales de 2020 - "par notre incarnation d'une écologie des résultats, nous avons démontré que l'écologie n'appartenait à aucun camp" - Valérie Pécresse adresse un clin d'œil à son ex-parti politique Les Républicains: "J'ai été entourée de nombreux élus, personnalités de la société civile, militants et tous ces citoyennes et citoyens engagés".

S'en suit une description de l'image qu'elle entend renvoyer à l'opinion: "Les Franciliens ont reconnu en mois une femme d'ordre, une femme libre, une femme fière de servir sa région et son pays" ...et ce qui ressemble à une déclaration de candidature à la présidentielle: "Ce soir, une équipe de France de la droite et du centre a émergé, nous avons une grande responsabilité, j'y prendrai toute ma part."

La suite est encore plus claire: "Je suis déterminée à poursuivre et amplifier mon combat nos convictions et les valeurs de la République", sans parler de la conclusion "Vive l'Île-de-France, vive la République et vive la France!"

A la différence de Xavier Bertrand, réélu dans les Hauts-de-France et déjà tourné vers le scrutin suprême, Valérie Pécresse n'a pas été aussi directe, mais mais il y a fort à parier qu'elle y pense déjà. En privé, il lui arrive de dire "Je m'intéresse à mon pays", "Avec tout ce que j'ai appris, j'ai bien envie de l'ouvrir" ou encore "Il faut que ça change".

Lire aussi 3 mnPécresse: "Julien Bayou avance masqué sur ses prises de position décroissantes"

César Armand

3 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 01/07/2021 à 9:23
Signaler
On les voit déjà commencer à se bouffer le nez : ils sont indécrottables, ces barons de la vieille droite ringarde.

à écrit le 28/06/2021 à 8:26
Signaler
Les hostilités sont d'ores et déjà déclarées à Droite. La machine à perdre est en marche (!). Aucun des 3 présidentiable ne sera élu. L'arbitre sera le RN qui risque de ne pas être au 2eme tour des présidentielles et la jouer à la " Chirac" en 1981 s...

à écrit le 28/06/2021 à 8:24
Signaler
Les hostilités sont d'ores et déjà déclarées à Droite. La machine à perdre est en marche (!). Aucun des 3 présidentiable ne sera élu. L'arbitre sera le RN qui risque de ne pas être au 2eme tour des présidentielles et la jouer à la " Chirac" en 1981 s...

le 28/06/2021 à 9:50
Signaler
Quel rapport avec Bruxelles ? Si Macron- à condition qu ´il se représente - gagne c’est surtout parce que les autres sont particulièrement mauvais : Xavier Bertrand du temps où il. Était ministre de la santé a fait détruire et annuler les comman...

à écrit le 28/06/2021 à 4:53
Signaler
Merci aux candidats républicains de piétiner les régions avant même leur élection par les conseillers régionaux pour servir leurs ambitions despotiques sur le plan national... Briguer un mandat régional pour obtenir un mandat national, cela s'a...

le 28/06/2021 à 6:16
Signaler
Y a pas que les républicains qui raisonnent comme ça. Ils le font tous.

à écrit le 28/06/2021 à 3:58
Signaler
Sérieusement, vous ne corrigez même pas cet article qui ne donne même pas les sondages sortie des urnes les plus optimistes pour Pécresse? 50%? Bayou à 27%? !!!

à écrit le 27/06/2021 à 23:21
Signaler
Il faut dire qu'Audrey Pulvar, avec son histoire de transports en commun gratuits, a servi d'épouvantail, pour mieux faire élire Valérie Pécresse. Cette dernière peut lui dire merci

le 28/06/2021 à 5:09
Signaler
Désolé de vous décevoir mais votre championne (de l'échec) n'a pas su convaincre les français de voter pour sa discrimination supposée positive... anti-colons blancs. Plus généralement, les socialistes revanchards n'ont pas réussi à capitaliser...

le 28/06/2021 à 12:29
Signaler
@megadebt : Pourquoi dites vous "votre" championne de l'échec ? Je n'ai jamais été partisan d'Audrey Pulvar. Relisez mon post, avant d'écrire n'importe quoi

le 28/06/2021 à 12:47
Signaler
@megadebt : Pourquoi dites-vous "Désolé de vous décevoir", je ne suis désolé de rien dut tout, j'analyse juste une des raisons objectives pour laquelle Audrey Pulvar a perdu

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.