Régionales : en Île-de-France, Pécresse en tête, Bayou rassembleur de la gauche

La présidente (sortante) du conseil régional d'Ile-de-France est en tête à l'issue du premier tour de cette journée électorale du 20 juin. Arrivé troisième, l'écologiste Julien Bayou va fusionner sa liste avec celles des deux autres figures de gauche: l'insoumise Clémentine Autain et la socialiste Audrey Pulvar.
César Armand

2 mn

De gauche à droite: Valérie Pécresse (Libres!), Jordan Bardella (RN), Julien Bayou (EE-LV) et Laurent Saint-Martin (LREM).
De gauche à droite: Valérie Pécresse (Libres!), Jordan Bardella (RN), Julien Bayou (EE-LV) et Laurent Saint-Martin (LREM). (Crédits : DR)

[Article initialement publié le 20 juin à 22h38, mis à jour le 21 juin à 9h13 avec les résultats officiels du ministère de l'Intérieur.]

C'est la prime au sortant, ou plutôt à la sortante, qui semble triompher en Île-de-France comme partout en France. Après avoir obtenu 30,51% des voix au premier tour des élections régionales de décembre 2015, Valérie Pécresse a capté, ce 20 juin 2021 35,94% des votes (10,81% des inscrits) selon les résultats officiels du ministère de l'Intérieur.

"Les turbulences sont économiques, sociales, sécuritaires, identitaires. Tous les Franciliens attendent de nous plus de sens, plus de résultats. Nous déposerons demain [lundi] la même liste en préfecture pour même projet", a réagi la candidate sortante à sa réélection.

Par rapport il y a six ans, Valérie Pécresse a néanmoins perdu près de 200.000 voix : 782.805 dimanche dernier contre 962.119 la dernière fois.

Julien Bayou à suivre de près

Celui qui arrive deuxième n'est pas le représentant du Parti socialiste comme il y a six ans avec Claude Bartolone, mais le vice-président du Rassemblement national Jordan Bardella avec près de 13,12% des suffrages exprimés. C'est 5 points de moins que Walleyrand de Saint-Just (18,41% en 2015) et deux fois moins de voix (580.499 contre 285.765). A la différence de ses rivaux, le jeune homme de 25 ans n'a aucune réserve de voix, sauf peut-être du côté des abstentionnistes.

Dans ces conditions, c'est le troisième qu'il faudra suivre de près. L'écologiste Julien Bayou fait mieux qu'Emmanuelle Cosse (4ème avec 8,03%, 253.153 voix) et monte sur le podium avec environ 12,95% et 282.104 voix.

 "Il nous revient de créer la surprise en rassemblant les listes à gauche", a déclaré le secrétaire national d'EE-LV. "J'ai discuté avec Clémentine Autain et Audrey Pulvar. Tout le monde trouvera sa place", a-t-il ajouté.

Cinquième, l'ex-journaliste devenue adjointe d'Anne Hidalgo l'an dernier glanerait, en effet, près de 11,07% (241.011 voix) contre 10,24% (223.068 voix) pour la députée "insoumise" de Seine-Saint-Denis, sixième.

Laurent Saint-Martin se maintient

A la quatrième place, c'est effectivement le représentant de la majorité présidentielle, Laurent Saint-Martin, qui réalise 11,76%, soit 256.142 voix. Le député (LREM) du Val-de-Marne, qui n'a jamais hésité à critiquer Valérie Pécresse ou le trio de gauche, a décidé de se maintenir au second tour.

César Armand

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 21/06/2021 à 18:44
Signaler
Bayou + Pulvar !!!! S'ils font un "petit", politiquement parlant bien sûr, c'est une inédite et historique dictature à coup sûr. Même plus à se poser de questions pour savoir s'il faut voter ou s'il faut penser.

à écrit le 21/06/2021 à 12:22
Signaler
M.Bayou? M.12%? Parle-t-on (encore) de ce monsieur?

à écrit le 21/06/2021 à 11:54
Signaler
Bayou, "l'écolo" qui a prétendu à la radio que le nucléaire émet plus de CO² que les énergies "renouvelables". S'agissant d'un sujet qu'il devrait maîtriser, ça en dit long sur ses compétences et/ou ses accointances.

à écrit le 21/06/2021 à 8:21
Signaler
Tiens yavait un lapin qui se présentait ? Il a pa eu sa carotte ? Bah ça change des chèvres...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.