Pécresse : "Julien Bayou avance masqué sur ses prises de position décroissantes"

RÉGIONALES - ENTRETIEN. A la veille du second tour des élections, la présidente-candidate (Libres!) du conseil régional d’Île-de-France, Valérie Pécresse, accuse son rival écologiste Julien Bayou d'être "un idéologue de la décroissance".
César Armand

3 mn

Valérie Pécresse, en meeting jeudi 24 juin, au Cirque d'Hiver à Paris.
Valérie Pécresse, en meeting jeudi 24 juin, au Cirque d'Hiver à Paris. (Crédits : Reuters)

Je comprends que les entreprises franciliennes soient inquiètes. La région Île-de-France est la région la plus impactée par la Covid-19, que ce soit dans l'aéronautique, l'automobile, l'événementiel ou le tourisme.

Valérie Pécresse

LA TRIBUNE : Dans une tribune publiée le 24 juin dans nos colonnes, le président du Medef Île-de-France appelle à « continuer à bâtir une Île-de-France attractive, innovante, entreprenante et équilibrée ». Que lui répondez-vous ?

VALÉRIE PÉCRESSE :
Dimanche 27 juin, ce sera un faux match à quatre. Il s'agira d'un duel entre Julien Bayou et moi. Celui ou celle qui arrivera en tête sera le ou la présidente du conseil régional. C'est vraiment un choix de société.

Je comprends que les entreprises franciliennes soient inquiètes. La région Île-de-France est la région la plus impactée par la Covid-19, que ce soit dans l'aéronautique, l'automobile, l'événementiel ou le tourisme. Julien Bayou, lui, avance masqué sur ses prises de position décroissantes.

Qu'est-ce qui vous fait dire qu'il est décroissant et pourquoi agitez-vous le spectre d'une faillite économique ?

Julien Bayou siège à la commission Tourisme. En septembre 2020, il a déclaré qu'il était contre la reprise de l'activité considérant que ce n'était pas écologique. Il en oublie que 400.000 salariés sont dans une situation dramatique. Les touristes, qui n'étaient pas là l'an dernier, ne reviendront pas cet été non plus, car des populations confinées en ville ne vont pas choisir l'urbain, mais la mer ou la montagne. Ce discours est dramatique.

Lors de sa campagne de premier tour, Julien Bayou proposait de fermer l'aéroport du Bourget. Il y a renoncé depuis dans le cadre du programme commun avec Audrey Pulvar et Clémentine Autain car il s'est rendu compte des emplois qui allaient être supprimés. C'est un idéologue de la décroissance !

Hier, j'étais à l'aérodrome de Toussus-le-Noble (Yvelines) car la région a financé l'expérimentation désormais mise en exploitation commerciale d'un avion électrique pour apprendre à piloter. C'est vrai que la filière a mis beaucoup de temps à se verdir, mais je fais le pari que ces solutions techniques existent.

Faites-vous aussi le pari, comme le « marcheur » Laurent Saint-Martin, que vous  allez être réélue ? En cas de victoire, quelle personnalité de l'opposition nommerez-vous à la présidence de la commission des finances ?

Je refuse de me projeter dans ce scénario. En juin 2020, Nicolas Florian, maire (Libres !) de Bordeaux était donné, le vendredi d'avant second tour, à 49% contre 40% pour Pierre Hurmic (EELV). Le dimanche du vote, les Bordelais sont partis se baigner dans l'Atlantique et se sont réveillés le lundi matin avec un maire vert qui fait de l'idéoécologie. Il ne faut pas croire les instituts de sondage. Cela va se jouer sur le fil. Au contraire, je reste mobilisée. Rien n'est écrit.

Lire aussi 9 mnValérie Pécresse : « Nous effacerons la dette Covid pour les TPE-PME en difficulté »

César Armand

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 27/06/2021 à 9:20
Signaler
Je me demande quelles sont les qualités que les citoyens attendent pour gérer l'entretien de nos lycées, et de nos routes? Un (ou une) ingénieur du BTP ou un Pont-et-Chaussée ferait certainement bien mieux l'affaire...

à écrit le 26/06/2021 à 10:14
Signaler
Ça fait un an que l'on avance tous masquée, l'aurait elle déjà oublié ? Ah la classe dirigeante quel désespoir...

à écrit le 25/06/2021 à 22:18
Signaler
Elle a raison de s'inquiéter, les écolos dans leur mantra commencent à dériver vers une forme de dictature de gauche avec la négation de la propriété privée, évidement not in my backyard, t'as une haie que tu as plantée, un morceau de forêt de famill...

le 27/06/2021 à 10:53
Signaler
les ecolos ne sont la que pour detruire les emplois comme si la france devenue une nation sans pollution le monde serais ideal alors que la ^pollution est a nos fontiere le charbon en allemagne et les ecolos approuve les voiture allemande pollua...

à écrit le 25/06/2021 à 19:37
Signaler
Nous sommes au bal masqué des écolos: décroissance de l'économie, écologie punitive, idéologie totalitaire....les exemples ne manquent pas...

à écrit le 25/06/2021 à 18:09
Signaler
Malheureusement, force est de constater que sur l'arnaque EELV-Indigeniste-Racialiste-Genriste elle a complètement raison.

à écrit le 25/06/2021 à 18:00
Signaler
La décroissance au sens de l'économie classique n'est pas un dogme mais une contrainte forte qui risque de se poser à nous pour la simple raison que 80% de l'énergie primaire utilisée à l'échelle de la planète est fossile et qu'il y a une nécessité i...

le 26/06/2021 à 8:45
Signaler
J'approuve totalement votre commentaire.

le 26/06/2021 à 21:45
Signaler
Avec 6 milliards d'êtres humains sur Terre, toute stratégie de décroissance est inéluctablement condamnée à l'échec. Nous sommed juste beaucoup, vraimenr beaucoup trop nombreux. Je sais bien qu'il est interdit de le dire mais c'est pourtant juste la ...

à écrit le 25/06/2021 à 16:55
Signaler
Eh monique! Tu sais que l'économétrie kuznetseine est assez discutable (par contre très peu discutée malheureusement). Encore une bonne élève.

à écrit le 25/06/2021 à 16:46
Signaler
Pas de masque pour Pécresse? sur sa soumission a la chine communiste par exemple

à écrit le 25/06/2021 à 16:12
Signaler
L'ennui avec Pécresse, c'est qu'elle semble niée que qu'Europe écologie les verts n'est pas un parti de la décroissance. Il existe un parti de la décroissance, c'est un courant à part entière qui n'englobe pas EELV. A force de raconter n'importe quoi...

à écrit le 25/06/2021 à 16:11
Signaler
L'ennui avec Pécresse, c'est qu'elle semble niée que qu'Europe écologie les verts n'est pas un parti de la décroissance. Il existe un parti de la décroissance, c'est un courant à part entière qui n'englobe pas EELV. A force de raconter n'importe quoi...

à écrit le 25/06/2021 à 14:59
Signaler
Prems, elle semble pas bien motiver les commentateurs la monique.. Le truc que je supporte vraiment pas chez elle c'est sa manière apprise de bouger les mains en parlant, c'est très artificiel et de l'artificiel a l'artificieux, la limite est floue.

le 26/06/2021 à 9:04
Signaler
Pecresse, c'est la Mireille Darc de la tambouille politique de l'Ile de France. L'ecole ou tout est possible, surtout raconter des salades.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.