Vendredi noir à la RATP : dix lignes de métro interrompues... dès 18h aujourd'hui

 |   |  526  mots
(Crédits : iStock)
Avec dix lignes de métro interrompues et stations fermées, le trafic sera "extrêmement perturbé" vendredi sur l'essentiel du réseau de la RATP, dont plusieurs syndicats appellent à la grève contre la réforme des retraites, a annoncé mercredi la direction.

C'est la plus forte mobilisation à la RATP depuis la grève du 18 octobre 2007 contre la réforme des régimes spéciaux de retraite sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

"Pénibilités liées à (leur) mission de service public".

Cette fois-ci encore, les syndicats de la RATP appellent les agents à faire grève pour sauver leur régime spécial de retraite, qui devrait disparaître avec la mise en place du "système universel" voulu par le président Emmanuel Macron. Les syndicats soulignent que leur régime spécial tient compte des "contraintes spécifiques" et des "pénibilités liées à (leur) mission de service public".

Vendredi, il n'y aura aucun métro sur les lignes 2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12 et 13, a précisé la direction dans un communiqué.

Sur les lignes 4, 7, 8 et 9 du métro, le trafic sera "très fortement perturbé avec lignes et stations partiellement ouvertes, uniquement en heures de pointe (6h30/9h30, 17h/20h)". La RATP prévoit un métro sur trois en circulation sur les lignes 4, 7 et 8. Elle annonce un métro sur quatre sur la ligne 9.

Pour les lignes automatiques 1 et 14 du métro, le trafic sera normal "avec risque de saturation", prévient la RATP.

Des trains "uniquement en heures de pointe"

Sur les lignes RER (zone RATP), le trafic sera "extrêmement perturbé", avec des trains circulant "uniquement en heures de pointe" et les gares seront "fermées en dehors de ces horaires". Aux heures de pointe, il est prévu un RER A sur trois et un RER B sur cinq (avec interconnexion interrompue avec la SNCF en gare du Nord).

Pour les lignes de bus et tramways, le trafic sera "très perturbé". Il y aura "en moyenne" un bus sur trois en circulation sur l'ensemble du réseau. Il est prévu "en moyenne" un tramway sur deux sur les lignes 3b et 5, ainsi qu'un tramway sur trois "en heures de pointe" sur les lignes 1, 2, 3a, 6, 7 et 8.

Au total, sept syndicats, dont les trois principaux Unsa, CGT et CFE-CGC, ont décrété la "mobilisation générale" contre la réforme des retraites et appelé à la grève vendredi. Pour eux, ce ne sera qu'"un premier coup de semonce" à l'adresse du gouvernement.

"Nous voulons le maintien des garanties spécifiques de notre régime de retraite. Les agents sont très inquiets. Pour nous, la seule compensation réelle aux contraintes du service public, comme le travail le week-end, la nuit, c'est la retraite", a déclaré à l'AFP Thierry Babec, secrétaire général de l'Unsa-RATP, premier syndicat de la régie. Avec le régime universel, "on n'aura plus de compensations", a-t-il ajouté.

Cette réforme des retraites, "c'est la réforme de trop. Il y a une prise de conscience des salariés", alors que la RATP est "une entreprise en pleine transformation", notamment avec l'arrivée de la concurrence fin 2024 et un "plan de productivité" qui entraîne des suppressions de postes et "l'intensification du travail pour ceux qui restent", a indiqué Bertrand Hammache, secrétaire général de la CGT-RATP (deuxième syndicat).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2019 à 13:40 :
La Province c'est 50 millions de Français qui s'en fichent des problèmes de transport des " franciliens " ( citoyens de Francilie?).
a écrit le 13/09/2019 à 11:51 :
Les deux qui marchent sont automatiques. Elles vont probablement faire des "petits". L'avenir le dira.
a écrit le 13/09/2019 à 10:45 :
Quel bonheur d'avoir foutu le camp de ce pays.
a écrit le 13/09/2019 à 9:50 :
Les salariés de la Ratp sont parmi les plus protégé au monde.
- ils ne peuvent pas faire l'objet d'un licenciement économique
- Ne travaille que 206 jours par an
- Age moyen de départ a la retraite inférieur a 56 ans soit 7 ans plutôt que les salarié du privé.
- Dispose d'avantage transport pour eux et pour leur familles
- Dispose d'un treizième mois, prime d’intéressement et de participation

A la retraite, le taux de remplacement du salaire est de 88% avec une pension moyenne brut de 3 700 euros (données Ifrap)

Concernant les retraités ayant accompli une carrière complète, la pension des retraités de la RATP est supérieure de 24 % à celle des anciens salariés du privé dans le secteur des transports.
Réponse de le 13/09/2019 à 11:27 :
Si c'est l'ifrap qui le dit !

C'est que des jaloux. Les salariés ne travaillent que 206 jours mais ils travaillent en amplitude horaire de 04h00 du matin à 24h00, ça vaut compensation.
Les chauffeurs de métro conduisent en souterrain une bonne partie du temps et c'est là qu'on trouve l'air le plus vicié de Paris. Les relevés indiquent qu'il est 10 fois plus pollué que la surface. Les jours de pic de pollution, ils sont dans la zone rouge.

Ceux qui conduisent les bus dans la jungle parisienne connaissent en plus des horaires, les "incivilités", les incidents et accidents. En fin de poste ils sont lessivés nerveusement.

Revenons sur les retraites. 3700 € bruts font environ 2000 € nets. On est loin de la fortune.

Juste un petit point sur l'Ifrap.

Leur financement (environ 1.5 millions €) est constitué à 90% de dons privés et 10% de dons d'entreprises. Pour une raison qui échappe à la raison, l'ifrap a réussi à se faire classer par françois Fillon comme reconnue d'utilité publique en 2009.

Concrètement cela veut dire que cet institut de lobby ultra libéral contempteur de l'Etat et des impôts est financé à plus de 66% par les impôts des français.

Et ca ne pose aucun problème à Mme Verdier molinié, qui dort la nuit, ne se risque jamais dans les transports publics parisiens et vous imaginez, n'émarge surement pas à moins de 5000 € nets
Réponse de le 13/09/2019 à 12:58 :
Donc, tu confirmes qu'il faut se battre dans la vie,c'est déja ca .T'as fait quoi dans le privé pour tenter d'ameliorer ton sort au lieu d'envier celui des autres ?.Et pas la peine de faire le couplet sur:" toi tu bosses dans le public " ,car je suis dans le privé.merci
a écrit le 12/09/2019 à 21:47 :
La RATP a l'insolence de conseiller à ses clients d'éviter de se déplacer demain. Elle ferait mieux de penser à ne pas leur facturer cette journée de déni de service sur leurs abonnements et tickets le mois prochain... Quant aux grévistes de la RATP, il faut être sacrément égoïste et profiteur pour refuser de cotiser comme tout le monde pour la retraite des générations plus anciennes et vouloir continuer à se faire payer sa retraite par les impôts des autres...
a écrit le 12/09/2019 à 20:40 :
Je vis à Marseille. J'ai posé une journée de congé sans solde afin de ne pas souffrir de la grève de la rapt. Je comprends que les cheminots souhaitent bénéficier d'une retraite comme tout le monde. Les agriculteurs sont assurés d'avoir au moins 350€ par mois ce qui est correct à la campagne. Les cheminots pourraient avoir un peu plus car ils vivent à Paris où la vie est chère.
Réponse de le 12/09/2019 à 23:14 :
si tu vis a marseille la greve ratp ne te concerne pas lol

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :