La circulation alternée reconduite vendredi à Paris

 |   |  642  mots
La circulation alternée pourrait également perdurer samedi si la pollution se poursuit dans la capitale.
La circulation alternée pourrait également perdurer samedi si la pollution se poursuit dans la capitale. (Crédits : AFP)
La persistance des pics de pollution aura motivé la décision de la préfecture de police de Paris de reconduire la circulation alternée dans la capitale et sa proche banlieue pour la cinquième fois ce mois-ci.

Seuls les véhicules aux plaques d'immatriculation paires pourront circuler dans la capitale et 22 communes de la petite couronne ce vendredi. Les autorités ont en effet annoncé le retour de cette mesure tant décriée, lié aux nouvelles hausses de pollution enregistrées récemment. Malgré les appels au civisme la semaine passée, les automobilistes n'avaient que partiellement respecté la circulation alternée et la diminution des émissions était restée inférieure à 10%, selon Airparif, l'organisme de contrôle de la qualité de l'air.

Marc Meunier - secrétaire général de la zone de défense et de sécurité de Paris - a émis la possibilité d'une prolongation de cette mesure ce samedi. Il a également ajouté la réinstauration de la limitation de vitesse à 20 km/h sur l'ensemble du réseau routier ainsi que l'interdiction de se chauffer au bois car celui-ci serait une source très importante de production de particules fines.

Carte Circulation Alterbée

Un impact limité sur la pollution

En 2015 déjà, l'association agréée Airparif concluait que la circulation alternée n'avait qu'un impact limité en matière environnementale. L'organisme avait en effet conclu à une diminution moyenne de pollution de 6% pour les particules fines et de 10% pour les oxydes d'azote. D'autant qu'au lieu  d'opter pour un mode de transport alternatif, les automobilistes n'hésitent pas à louer un véhicule ayant la plaque adéquate... le trafic se trouve donc réduit de seulement 5 à 10% par rapport à une journée habituelle.

Le dispositif "n'a eu quasiment pas d'impact sur la pollution (...) même si les populations installées le long des grands axes de circulation en ont sûrement bénéficié" a expliqué Karine Léger, porte-parole de l'association de surveillance de la qualité de l'air sur la région. Et pour cause, elle met en avant que la mesure aurait été "trop peu suivie pour mettre en évidence un impact" sur la pollution de l'air.

Dérogations et transports gratuits

Ainsi, certains automobilistes vont donc devoir laisser leur voiture au garage : vendredi, seules les plaques paires pourront circuler ainsi que les véhicules bénéficiant de dérogations. Parmi ces dernières, on compte notamment les véhicules considérés comme "propres" (électriques ou hybrides), les voitures comportant au moins trois passagers ou encore les taxis et autocars de transport en commun.

Afin de permettre à l'ensemble des Franciliens de se déplacer malgré cette restriction, le syndicat des transports d'Île-de-France (Stif) a demandé aux opérateurs de rendre les transports en commun gratuits: une mesure dont le coût est estimée à 4 millions d'euros par jour. De plus, le stationnement résidentiel pourra être gratuit dans certaines communes directement concernées, pour les véhicules qui ne peuvent pas circuler.

L'intervention de Valérie Pécresse

La surabondance de population dans les transports en commun les jours de circulation alternée incite-t-elle les personnes autorisées à utiliser leur voiture ? La question mérite d'être posée, surtout quand on observe les énormes soucis que peut connaître la SNCF, notamment lors de la dernière mise en place de la mesure. Cela avait alors conduit à la demande d'interruption de la circulation alternée par Valérie Pécresse.

La présidente du conseil régional, également présidente du Stif, soulignait que cette situation était "le résultat d'un sous-investissement chronique de l'Etat", et "renouvelle très solennellement sa demande au gouvernement d'accélérer les investissements prévus pour la régénération des infrastructures ferroviaires à hauteur de 800 millions par an et de recruter les personnels nécessaires pour mener ces travaux".

Elle avait à cette occasion demandé à la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal qui a sous sa tutelle le secrétaire d'Etat chargé des transports de "sortir de son silence devant la galère des Franciliens".

Pollution Paris

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/12/2016 à 7:12 :
Si Le diagnostiqué est mauvais alors Le remède le sera aussi. Un petit saut sur la carte européenne de la pollution permet d'en connaître l'origine. Les prédictions pour demain sont une hausse de la pollution alors meme qu'à Paris le we Le nombre de voiture diminue très fortement par rapport à la semaine (normal, les banlieusards sont chez eux). Vas comprendre Charles, moins de voiture = plus de pollution.
Sinon ce serait bien de reprendre les 7 articles de l'arrêté préfectoral et de ne pas s'arrêter à l'art1. Par exemple, limitation du chauffage à 18°.... ca aucune chance que soit fait mais bon au moins il n'y a pas une stigmatisation unique des conducteurs, ce qui est plus honnête même si quand Le problème vient d'ailleurs cela ne jouera que faiblement sur les résultats. Sinon pour l'origine de la pollution européenne, je prends Prev'Air pour ceux que ca intéresseraient
a écrit le 15/12/2016 à 19:32 :
Merci à tous nos khmers verts et roses et à leurs émules bien pensants de démontrer autant par l'absurde que la circulation alternée ne fonctionne pas et ne résoud rien !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :