Solutions Immo Tourisme, une invention régionale pour sauver les entreprises ligériennes

Imaginée par la Région en pleine crise sanitaire pour acquérir temporairement les murs d’hôteliers et restaurateurs ligériens en difficulté et leur donner une bouffée d’oxygène, la foncière Solutions Immo Tourisme lance ses premiers investissements. Cette innovation régionale, qui pourrait intéresser les collectivités locales de Corse, de Bretagne, de Paris ou du Grand Est, livre ses premiers fruits. Du camping à l'hôtel quatre-étoiles en passant par les villages vacances, une vingtaine de dossiers est en cours d’instruction, une phase particulièrement complexe. Explications.

5 mn

La création de la Foncière Solutions Immo Tourisme constitue l'une des offres élaborées par la présidente de région des Pays de la Loire, Christelle Morançais, pour soutenir et relancer l'économie et le tourisme ligérien.
La création de la Foncière Solutions Immo Tourisme constitue l'une des offres élaborées par la présidente de région des Pays de la Loire, Christelle Morançais, pour soutenir et relancer l'économie et le tourisme ligérien. (Crédits : DR)

C'est une solution inédite, voulue pour sauvegarder des établissements du secteur de l'hôtellerie-restauration au bord du gouffre et préserver l'attractivité du tourisme ligérien. Un chantier complexe décidé par la région des Pays de la Loire dans le cadre du plan de soutien et de relance l'économie ligérienne en juillet 2020 au lendemain du premier confinement. « C'est un des dispositifs proposés aux côtés des programmes Fast, Rebonds, Résilience, des aides de BPIFrance... Du sur-mesure pour intervenir sur des situations très critiques et consolider certaines entreprises prêtes à mettre la clé sous la porte », justifie Franck Louvrier, vice-président de la région des Pays de la Loire en charge du Tourisme.

"On se doit de faire feu de tout bois pour sauver l'activité touristique"

Est-ce pour autant à une collectivité publique d'investir pour subvenir aux carences d'entreprises privées ? « La crise amène un soutien et des aides exceptionnels. La présidente, Christelle Morançais, s'était engagée à ne laisser personne sur le bord de la route. Alors, on se doit de faire feu de tout bois pour sauver l'activité touristique. C'est le secteur qui a été le premier confiné, le dernier à se dé-confiner et qui s'apprête à faire face à un mur de dettes avec le remboursement des PGE. Il s'agit d'éviter les suraccidents avec une innovation financière qui constitue une première expérimentation en France », plaide le vice-président de la région.

Un modèle économique en trois mots

Il aura fallu un peu plus d'un an pour que cette innovation régionale, qui serait scrutée par les collectivités locales de Corse, de Bretagne, de Paris ou du Grand Est, livre ses premiers fruits. « On essuie les plâtres... », reconnaît-on chez Solutions & Co, bras armé du développement économique ligérien, qui a accouché en septembre 2020 de la foncière Solutions Immo Tourisme. Une SEM (société d'économie mixte) où sont entrés la région des Pays de la Loire à hauteur d'un million d'euros, la Banque des Territoires et la Caisse d'Epargne Bretagne Pays de la Loire pour 5 millions d'euros chacune. Soit une capacité d'investissement de 35 millions d'euros. Relayée par les fédérations professionnelles (UMIH, GNI Ouest, UNAT...), les réseaux bancaires et d'experts-comptables, l'opération -qui exclut les gites et les chambres d'hôtes- vise l'hôtellerie, la restauration, les campings, les villages vacances, les auberges de jeunesse... La proposition est simple et complexe à la fois. Le modèle économique tient en trois mots : Achat-Location-Revente.

Des dossiers extrêmement compliqués

La foncière se propose de racheter les murs d'un hôtel, d'un restaurant... moyennant la mise en œuvre d'un projet de réhabilitation et d'amélioration des performances énergétiques et le paiement d'un loyer pendant 5, 10 ou 15 ans, selon les modalités du contrat signé, jusqu'à la revente du bien.

Un moyen de retrouver de la trésorerie. L'acquisition se fait au prix du marché. L'ex-propriétaire est accompagné pendant la durée des travaux, pour la relance de l'activité, l'ancrage dans les mécaniques d'économie circulaire ou du tourisme durable, l'amélioration de la gestion de son établissement (performances interne et commerciales...). Un partenariat a été conclu avec la Chambre de Commerce et d'Industrie pour accompagner les gestionnaires des établissements sur les nouvelles problématiques du tourisme, l'utilisation des réseaux sociaux, etc., dans le cadre du programme Dinamics Rebond.

Et, bien sûr, un audit préalable et un comité d'engagement statuent sur la viabilité du projet. «  Ce sont des dossiers très compliqués à étudier. Le délai d'instruction est bien plus long que ce que l'on avait imaginé. Ce n'est pas toujours évident pour les propriétaires de se départir d'un bien immobilier utilisé pour l'exploitation quotidienne et comme investissement patrimonial », reconnaît l'un des pilotes de la foncière, où l'une des problématiques est de faire en sorte que l'opération ne coûte rien à la collectivité. « C'est pourquoi la revente doit être privilégiée au bout de cinq ans », estime Frank Louvrier.

Cinq projets validés

À ce jour, une cinquantaine d'entreprises a sollicité Solutions Immo Tourisme. Les profils sont variés : du camping à l'hôtel quatre-étoiles en passant par les villages vacances. Côté chiffres, 40% sont des hôtels et restaurants, 60% se situent sur le littoral de Loire-Atlantique et de Vendée. Une vingtaine de dossiers est finalement en cours d'instruction. « Trois contrats viennent d'être signés avec une brasserie, un hôtel de bureaux et un camping pour des interventions de 800.000 euros à 3 millions d'euros, et deux autres dossiers devrait être signés le mois prochain », se félicite Franck Louvrier.

L'un deux, un hôtel de bureaux de quarante-neuf chambres, dans le Maine-et-Loire, va enfin pouvoir terminer la rénovation de ses quinze dernières chambres (dont l'inadaptation, faute de moyens, handicapait sa promotion) et, lui permettre de rembourser son PGE.

Un autre, en Loire-Atlantique, à la tête d'une brasserie qui vivotait avec un service unique le midi, en semaine, a décidé de repositionner l'établissement avec un concept Art déco, ouvert sept jours sur sept, midi et soir: 300.000 euros sont investis dans ce projet où l'effectif devrait passer de 5 à 17 personnes.

Au fil des dossiers, la Foncière s'est aussi aperçue qu'elle pouvait répondre aux problématiques de transmission d'entreprises. « On leur permet de s'arrêter, un moment, de réfléchir, et d'avoir la possibilité de faire les travaux qu'ils envisageaient depuis des années. C'est un dispositif qui nécessite beaucoup d'échanges et une forte implication de l'exploitant, mais c'est une solution qui permet de déverrouiller des situations bloquées...», constate-t-on à la foncière Solutions Immo Tourisme. Et, dans une période compliquée, de rediscuter avec son banquier !

5 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.