Bandeau Législatives (région)

Football : c'est parti pour le Grand stade de Lyon

 |   |  703  mots
Le successeur du stade Gerland  Reuters
Le successeur du stade Gerland Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le projet lancé en 2007, et ayant connu beaucoup de vicissitudes, devrait pouvoir accueillir le match d'ouverture de l'Euro 2016. Pierre Moscovici, ministre de l'économie et des finances a salué la détermination des acteurs locaux et un montage financier inédit.

Plus un jour à perdre, la construction du Grand Stade privé de l?Olympique lyonnais démarre ce mercredi 31 juillet, à Décines dans la banlieue Est lyonnaise. Mais la cérémonie officielle n?aura lieu qu?une fois les vacances passées. La livraison est, elle, prévue dans 30 mois selon les termes du contrat de conception/réalisation signé, en juin dernier, avec le groupe de BTP Vinci. Autant dire que le calendrier est serré pour que l?enceinte dessinée par l?atelier Populos soit prête pour se soumettre à tous les contrôles nécessaires pour l?Euro 2016 avec l?espoir d?y accueillir le match d?ouverture et une demi-finale.

Un projet attendu

L?idée du projet remonte pourtant à... 2004. Réellement lancé début 2007 lors de l?entrée en Bourse de l?OL, il aurait du être conduire à l'inauguration du stade fin 2010. C?était sans tenir compte des multiples recours des opposants à l?édification de cet équipement, à cet endroit de l?agglomération. Des opposants qui continuent à dénoncer les 164 millions d?euros d?investissements à effectuer pour les aménagements et dessertes, qu'ils considérent comme « un cadeau à l?OL ».

Mais « y a-t-il de grands dossiers qui soient un long fleuve tranquille ? », s?est interrogé Gérard Collomb, le sénateur maire socialiste de la capitale rhodanienne, ne boudant pas son plaisir, mardi, à la CCI de Lyon, où Jean-Michel Aulas, le patron de l'OL, avait organisé une grande messe pour célébrer la finalisation du plan de financement.

Stabiliser les marges du club

Et Pierre Moscovici, le ministre de l?économie et des finances qui s?était déplacé pour l? occasion a loué la détermination des acteurs locaux qui se sont battus pour cet équipement important « pour le rayonnement de la région et l?emploi local ». Il s?est dit aussi très sensible au projet entrepreneurial, « une première, en France. L?enjeu est de faire évoluer le modèle économique d?un club en s?inspirant de ce qui fait dans les pays, autour de nous. Et ce n?est pas hors de portée de nombreux autres clubs », a estimé le ministre.

Avec cette infrastructure, d?une capacité de 60.000 places, dont 58.000 assises, appelée à fonctionner 365 jours sur 365 pour recevoir toutes sortes d?évènements, et notamment de grands spectacles, Jean-Michel Aulas anticipe « entre 50 et 100 millions d?euros de recettes additionnelles, par an ». De quoi « nous aider à stabiliser nos marges en diminuant l?aléatoire des résultats sportifs », plaide-t-il, depuis le début.

Un schéma de financement inédit

De fait, l?ex-sextuple champion de France est déficitaire depuis 4 ans et prévoit encore 19 millions de pertes avant impôt pour la saison 2012/2013 achevée fin juin sur un total de produits de 137,3 millions, en retrait de 6,7 %. Une situation financière qui a freiné la mise en place du schéma de financement du Grand Stade porté par la Foncière du Montout, filiale à 100 % de l?OL, et dont le coût est annoncé à 405 millions avec les annexes sportives.

L?Autorité des marchés financiers (AMM) a donné le 30 juillet au matin son visa à l?émission, par l?OL Groupe d?Obligations subordonnées remboursables en actions nouvelles ou existantes (OSRANE) d?un montant de 80 millions d?euros brut afin que la part de fonds propres atteignent 135 millions d?euros.

L?issue de l?opération ne réserve aucune surprise : les deux actionnaires de référence, Jean-Michel Aulas, via son holding ICMI (34,17 % du capital), et Jérôme Seydoux, par l?intermédiaire de Pathé (29,87 %), se sont engagés à acheter toutes obligations non souscrites. De leur côté onze banques prêtent de concert 136,5 millions sur 7 ans. S?ajoutent notamment deux contrats obligataires : l?un de 80 millions paraphé avec Vinci et ayant fait l?objet d?une garantie du conseil général du Rhône pour moitié, et l? autre de 32 millions de la Caisse des dépôts et consignations. Quant au naming, Jean-Michel Aulas, s?est donné, 12 mois supplémentaires, pour décrocher ce type de contrat consistant à adjoindre le nom d?un groupe au fronton du Stade en contre-partie de « revenus significatifs ».

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/08/2013 à 12:28 :
Le stade des Alpes à Grenoble a couté 100 millions d'euros. Il va couter 7 millions par ans pendant des décennies aux habitants de la métro qui est fortement endettée.
a écrit le 06/08/2013 à 14:07 :
l'aménagement de Gerland aurait arrangé tout le monde sauf que celui ci est classé monument historique, donc impossible d'y toucher...
a écrit le 31/07/2013 à 18:07 :
Que les lyonnais se préparent à être saigné (cf. impôts locaux) par le Grand Lyon pour construire un deuxième stade pour que l'OL puisse jouer à la baballe dans un stade neuf à défaut de rénover celui de Gerland. Comme si le Grand Lyon n'avait pas d'autres priorités telle que la construction de logements sociaux dont personne ne veut hors des ghettos périphériques. C'est clair que les "pauvres" du Grand Lyon préfèrent des emplois sans avenir pour construire le nouveau stade...
Réponse de le 31/07/2013 à 19:11 :
C'est vrai qu'il vaut mieux financer des logements sociaux avec nos impôts, que permettre à une entreprise privée de financer un stade (à 400 millions ? de capitaux privés), pour ensuite créer de l'activité, payer des impôts, et permettre de construire des logements. C'est peut être dur à comprendre, mais pour faire plus simple, il faut produire avant de partager...
Réponse de le 31/07/2013 à 22:47 :
@@Michel

Désinformation. Le projet n'est pas à la charge exclusive du privé. Qui va financer les aménagements d'accès? Le Grand Lyon donc les lyonnais!
Réponse de le 01/08/2013 à 1:48 :
Oui tout comme le public finance les routes et/ou transports en commun menant à votre maison. Cela grace à vos impôts. Ce n'est heureusement pas à l'OL de payer ses routes et dessertes, puisqu'il paiera des impôts conséquents pour cela.
a écrit le 31/07/2013 à 14:55 :
A Marseille ,on devait couvrir le stade pour 200 Millions d'? .aujourd'hui la facture approche du Milliards d'? que les marseillais vont devoir payer pour un stade qui avait déjà été refait il y a moins de 20 ans avec les mêmes arguments .Je souhaite que les Lyonnais soient plus vigilants et surtout moins généreux avec l'argent du contribuable!
Vaudrait mieux dépenser l'argent pour les transports en commun. Ca crée autant d'emplois et tout le monde profite du réseau !
Réponse de le 31/07/2013 à 16:29 :
@clodef : comme dit dans un commentaire plus bas, le futur stade de l'OL est financé à 100% par le privé. Donc le contribuable n'aura rien a payé et mieux encore les communes sur lesquelles est situé le terrain de construction (en particulier Décines) devrait bénéficier de belles retombées fiscales qui avec un peu de chance permettra le gel voir la baisse des impots locaux.
Réponse de le 31/07/2013 à 18:12 :
@Chich

C'est sûr que si le Grand Lyon fait une généreuse donation au privé pour poser du parpaing... promis ça ne coûtera rien aux lyonnais, seulement quelques hectares de friche qui aurait pu servir à bâtir des commerces, des logements (sociaux ou non) ou des infrastructures sportives collectives.
Réponse de le 31/07/2013 à 18:38 :
Le terrain a ete cede a l'OL a un prix "preferentiel" de la part du Grand Lyon, voila comment on deguise une subvention publique pour la rendre invisible aupres des citoyens
Réponse de le 31/07/2013 à 19:08 :
Est-ce mieux de financer l'agrandissement d'un stade intégralement par le publique, comme c'est le cas pour les autres stades français ?
Réponse de le 31/07/2013 à 22:54 :
@@Nawak

Que les clubs ou la FIFA financent leur démesure car ils en ont les moyens. Ce n'est pas au citoyen lambda qui n'ira jamais mettre un pied dans un stade de payer des infrastructures de confort pour une minorité tapant dans une baballe sous les feux des projecteurs.
a écrit le 31/07/2013 à 14:00 :
et du plein emploi, mais surtout sans construire de stades car ça sert à rien, ni d'aéroports car ça fait du bruit, ni d'usines car ça pue, sans fonctionnaires car ça coute cher, sans rien faire, grosso modo. Il faudrait donner des cours d'économie aux français le soir à 20h00, juste les bases. Je sais, je rêve...
Réponse de le 31/07/2013 à 16:29 :
+1 mais meme les bases je pense que c'est ambitieux^^
Réponse de le 31/07/2013 à 18:01 :
tout sur Alibaba, directement aux fabricants chinois. Ben oui, pourquoi acheter en France après tout ?
Les mêmes qui font ça (et j'en connais un certain nombre) vont taper sur les politiques, Sarkozy/Hollande indifféremment, qui sont responsables de tous les maux de la France à leurs yeux.
a écrit le 31/07/2013 à 13:55 :
Du pain et des jeux ! Vive la France. Et à propos, au Mans, ils en sont où avec leur joli stade MMArena ? Le club a déposé son bilan ? Dur-dur.
Réponse de le 31/07/2013 à 15:25 :
A la différence du Mans, ce n'est pas un partenariat public/privé mais juste privé.

En cas de cessation de paiement du club, ce ne sera pas aux contribuables lyonnais de payer la facture.

D'ailleurs, ce type de partenariat public/privé est une aberration économique pour les collectivités locales.
a écrit le 31/07/2013 à 13:25 :
Ces dépenses incongrues pour le ballon sont une honte . Ce ne st pas du sport mais du blanchiment ( sic) d'argent de mafieux où les politiques participent .
Réponse de le 31/07/2013 à 17:01 :
Je te remet un picon bière Gégé ? plus serieusement, quand on ne sait pas de quoi on parle on ne commente pas.
a écrit le 31/07/2013 à 13:24 :
Ah ben ça fera plus de spectateurs et d'argent pour la future tournée de johnny... Après le reste du temps faudra combler comme on peut!
Réponse de le 01/08/2013 à 20:00 :
Ne pas oublier l'accès aux chaises roulantes à la scène!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :