Les entrepreneurs français ont désormais leur maison à San Francisco

Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, a récemment annoncée l’ouverture des deux premières “Maisons de l’international”. Des incubateurs pour jeunes pousses françaises situés à l’étranger pour faire rayonner l’innovation et les startups “à la française” en dehors de l’hexagone.
La Maison de France a l'International de Boston sera davantage consacrée aux biotechnologies.
La Maison de France a l'International de Boston sera davantage consacrée aux biotechnologies. (Crédits : Reuters)

Maddyness

 

Ce sera San Francisco et Boston. Les deux premières têtes de pont des "Maisons de l'International" dévoilées par Nicole Bricq, construiront leurs fondations dans ces deux villes où les français sont bien implantés (ndlr que ce soit avec Netva à Boston ou avec plusieurs programmes privés (Orange, Cap Digital, etc.) ou publics pour San Francisco) et qui sont au centre de l'innovation américaine.

La première "Maison de la France à l'international" devrait être inaugurée cette semaine par François Hollande à San Francisco, qui avait demandé au gouvernement de celle-ci lors des dernières Assises de l'entrepreneuriat fin avril. Un moyen d'accélérer leur croissance à l'étranger et servir de vitrine pour les jeunes pousses françaises (que veut aussi améliorer la French Tech). Le site de San Francisco sera principalement dédié au numérique puis à la biotechnologie, alors que celui de Boston se concentrera davantage sur la biotechnologie.

Un service d'accueil, de conseil et d'hébergement

La ministre du Commerce extérieur rappelle d'ailleurs dans le HuffPost

"Les Etats-Unis sont notre premier partenaire pour le commerce et nous sommes le 1er pays d'accueil des investissements américains en Europe. En matière d'innovation et de créativité, les rencontres franco-américaines sont fécondes: nos entrepreneurs, nos créateurs sont reconnus et attendus aux Etats-Unis, comme l'ont montré le récent Consumer Electronic Show de Las Vegas ou la cérémonie des Grammy Awards. Pour que nos entreprises soient dans le wagon de tête de la mondialisation, elles doivent être aux Etats-Unis et dessiner avec des partenaires américains, la frontière technologique

Ces maisons devraient proposer "des services d'hébergement et de conseil, un accès à des financements adaptés ainsi qu'une mise en relation avec des réseaux de décideurs et de mentors de haut niveau" selon le site du ministère. Elles devraient également être reliées avec des réseaux français pour créer un maillage efficace autour de ces jeunes pousses. D'autres lieux de ce type seraient déjà envisagés, notamment en Chine.

 

Louis Carle 

 

>> Plus d'actualités startup sur Maddyness.com 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.