Hollande fera la promo des talents de la French Tech à San Francisco

 |   |  920  mots
François Hollande déjeunera notamment avec Eric Schmidt, le président exécutif de Google, qu'il a reçu à plusieurs reprises à l'Elysée.
François Hollande déjeunera notamment avec Eric Schmidt, le président exécutif de Google, qu'il a reçu à plusieurs reprises à l'Elysée. (Crédits : Reuters)
Le chef de l'Etat doit rencontrer lors de sa visite à San Francisco ce mercredi 12 février le président de Google et la numéro deux de Facebook ainsi que des entrepreneurs français installés dans la Silicon Valley. Il va aussi inaugurer un accélérateur de startups et mettre en avant les innovations hexagonales.

Ce sera court mais hautement symbolique. Dans le cadre de sa visite d'Etat aux Etats-Unis, après deux jours à Washington, où il a été reçu à la Maison-Blanche par Barack Obama et ra rencontré Christine Lagarde, la directrice générale du FMI, ainsi que le président de la Banque mondiale, François Hollande se rend ce mercredi dans la Silicon Valley, le temple de l'innovation. C'est une première depuis la visite de François Mitterrand il y a trente ans ! Au programme de ce déplacement, un déjeuner avec les dirigeants des plus grandes entreprises californiennes, notamment Eric Schmidt, le président exécutif de Google, qui avait été reçu à plusieurs reprises à l'Elysée par François Hollande dans le cadre des discussions (tendues) avec les éditeurs de presse, Sheryl Sandberg, la directrice opérationnelle de Facebook, Jack Dorsey, le cofondateur de Twitter et de Square.

Rencontres avec Tony Fadell et Elon Musk

Le Président de la République, qui a sa page Facebook, son compte Twitter et Google + officiels, devrait aborder quelques sujets qui fâchent, comme les pratiques d'optimisation fiscale qui « ne sont pas acceptables » a-t-il récemment déclaré. Autres convives et non des moindres du déjeuner : Tony Fadell, le « père » de l'iPod et fondateur de la société d'objets connectés Nest, récemment rachetée par Google pour 3,2 milliards de dollars, Marc Benioff, le fondateur de l'éditeur de logiciels et spécialiste du cloud Salesforce, ainsi que la présidente de la fondation Mozilla, Mitchell Baker. François Hollande rencontrera également Elon Musk, ce multi-entrepreneur très réputé et visionnaire, cofondateur de PayPal, de Tesla Motors et de SpaceX. La crème de la Silicon Valley en somme. Environ 60.000 Français vivent dans la baie de San Francisco. C'est la première communauté européenne sur place.

Pas un « voyage-découverte »

Mais la délégation française ne veut surtout pas donner l'impression que la France vient se pâmer devant tant d'ingéniosité et de réussites éclatantes. « L'idée de ce déplacement est de montrer qu'il y a un pont entre la Silicon Valley et l'écosystème français, dans les deux sens. Il ne s'agit pas d'un voyage-découverte où l'on viendrait s'émerveiller du génie américain ! La France n'a pas à rougir de son écosystème numérique » explique un haut fonctionnaire. Ainsi François Hollande, qui sera accompagnée entre autres de sa ministre chargée de l'Economie numérique, Fleur Pellerin, et d'Anne Lauvergeon, la président de la commission "Innovation 2030", vient aussi présenter aux Américains des innovations françaises, célébrer la réussite de startups hexagonales dans la Valley et encourager les investissements croisés. Exemple de success-story : la société Criteo, spécialisée dans le ciblage publicitaire sur internet, a fait une entrée remarquée sur le Nasdaq en octobre dernier.

Stéphane Richard et le « Steve Jobs français » dans la délégation

La délégation compte de nombreux chefs d'entreprise, tels qu'Eric Careel, le cofondateur de Sculpteo (impression 3D) et Withings (balances et tensiomètres connectés), Ludovic Le Moan, de la startup toulousaine Sigfox (réseau bas débit pour l'Internet des objets) qui a levé 10 millions de dollars auprès d'Intel Capital, Bertin Nahum de Medtech (robots médicaux) surnommé « le Steve Jobs français » pour avoir été nommé l'un des plus entrepreneurs les plus innovants par une revue canadienne, Frédéric Mazzella du service de covoiturage Blablacar, Yseulys Costes de 1000mercis, Jamal Labed, de l'éditeur de progiciels EasyVista et président de l'Afdel, l'association des éditeurs de logiciels, ou Vincent Ricordeau, le président de Kisskissbankbank, le site de financement participatif (crowdfunding). Mais aussi Stéphane Richard, le PDG d'Orange, dont le groupe veut "se réinventer en mode startup" et a son laboratoire de veille et un programme d'accélération de jeunes pousses sur place (Orange Fab).

Inauguration d'un accélérateur de startups et vitrine de la French Tech

François Hollande va d'ailleurs inaugurer à San Francisco, avec le maire (démocrate) de la ville, Edwin M. Lee, le « US French Tech Hub », un accélérateur de startups dont l'ambition est d'aider à l'internationalisation des jeunes pousses françaises. Ce sera la première des « Maisons de l'international », annoncées par Nicole Bricq, et une deuxième ouvrira en même temps à Boston. Celles-ci offriront des services d'hébergement et de conseil, un accès à des financements adaptés ainsi qu'une mise en relation avec des réseaux de décideurs et de mentors de haut niveau. Elles seront aussi « une vitrine de l'excellence et de l'innovation françaises », au travers d'un programme d'animation et de promotion.

Le chef de l'Etat va également rencontrer, au cours d'une table-ronde sur l'entrepreneuriat et l'innovation, organisée dans les locaux de l'Atelier, la cellule de veille de BNP Paribas, des patrons français de startups implantées dans la Valley, tels que Miguel Valdes-Faura, de l'éditeur de logiciels de processus métiers BonitaSoft et Jérôme Lecat, de Scality, un spécialiste du stockage des données à très grande échelle, qui a levé cet été 22 millions de dollars auprès de Bpifrance, Iris Capital (Orange Publicis) et le fonds californien Menlo Ventures.

>> Lire aussi Les investisseurs américains aiment la France... mais se méfient de Hollande

(Article créé le 07/02/2014 à 17:37, mis à jour le 12/02/2014 à 08:56)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/02/2014 à 8:43 :
Va bien falloir que le président redescende sur terre, je veux dire en France où tout les décideurs lucides sont sous anti-dépresseurs en recevant leur feuille d'impôts.
Il est vrai que les affaires de sa danseuse l'intéressent plus que les affaires publiques.
a écrit le 13/02/2014 à 8:26 :
Le VIP français se promène au USA et fera comme son prédécesseur Tonton , il ne rapportera rien .sinon que le molosse US tient fermement en laisse le rond teckel pépère et lui laisse les débris.
a écrit le 13/02/2014 à 7:46 :
Inspiré par son entretien avec Obama, FH ramène un slogan pour les Français : " Yes, we cannot ! "
a écrit le 13/02/2014 à 7:22 :
FH : "vous savez, la France est un pays très intéressant; nous dirigeons ce pays depuis 40 ans avec l' UMP; on peut donc dire que le régime politique est très stable". "Notre politique économique UMPS a permis la fermeture de milliers d'entreprises, la création de millions de chomeurs et de millions de pauvres". "UMP et PS participons activement à l'implantation de travailleurs étrangers low cost qui viennent concurrencer les Français de souche, grace à notre politique d'immigration dynamique. Il faut dire que ces nouveaux venus votent massivement pour nous, ce qui nous permet de nous faire réélire facilement". "Concernant le politique fiscale, nous ne sommes pas encore au point : les impots et taxes, les plus élevés d'Europe, changent tous les ans ; je ne peux donc rien vous promettre sur ce point". "En conclusion, venez investir et faites faillite en France". "Ca ramène du cash (nous en avons bien besoin; nous venons d'emprunter 80 milliards d'euros sur les marchés en 2013 pour payer nos frais de structure) et permet d'entretenir le système qui nous profite à nous, politiques UMPS".
Réponse de le 13/02/2014 à 7:28 :
FH a raison, il faut que les entreprises accompagnent le gouvernement. Depuis 40 ans, après "le mariage pour tous", l' UMPS (avec sa très mauvaise gestion des affaires du pays) nous propose "la banqueroute pour tous ! "
a écrit le 13/02/2014 à 0:52 :
Très frappant de voir le président français parler d'égal à égal avec Google, Yahoo et autre géant américain. Ces entreprises sont plus puissantes que de nombreux Etats.....
a écrit le 12/02/2014 à 23:44 :
temps qu'il ne desserrera pas l'étau du tuax d'imposition et de charges le plus haut d'europe, il n'y a aucun espoir d'attractivité ni de développement. et pour ça il faut s'attaquer aux 200 milliards de mauvaise dépense publique qui nous ruine, ménages et entreprises ! c'est clair, au travail sinon le FN va prendre la place !
a écrit le 12/02/2014 à 22:51 :
Ouf ! Au moins, le temps de son séjour, il ne provoquera pas de catastrophe en France. Enfin, c'est pas sur ...
a écrit le 12/02/2014 à 22:26 :
Guignol va rendre visite aux créateurs d'emploi qui ont fuit la France à cause de sa politique.

Mets ton casque et va compter fleurette, tu seras moins ridicule!
Réponse de le 12/02/2014 à 22:44 :
C' est un bon résumé. Heureusement, qu'il y a encore en France quelques personnes saines d'esprit ! Dans ce pays de bolcheviques conservateurs, ca fait plaisir à voir.
a écrit le 12/02/2014 à 18:41 :
Laissez-le à Castro !
a écrit le 12/02/2014 à 14:08 :
A partir de mardi la majorité silencieuse monte sur paris ! pour rendre le pouvoir au peuple
faites circulez !
Réponse de le 12/02/2014 à 15:27 :
votre majorité silencieuse, qui fait beaucoup trop de bruit à mon goût, dispose du droit de vote comme les autres. Certes elle l'utilise très très mal depuis 30 ans.
Comme sans doute beaucoup, je me suis senti très peu concerné par le mariage pour tous et pas beaucoup plus pour les derniers débats autour de la famille. Mais là vous commencez à me chauffer les oreilles et je suis pas le seul. Partez plutôt en Vendée, Suisse, ou Vatican parce qu'ici on va finir par vraiment mal vous recevoir. Rappelez vous 1934 qui a amené 36. A bon entendeur.
Réponse de le 12/02/2014 à 23:51 :
le droit de vote mais pour qui ? personne ne parle des vrais problèmes avant les élections : dépense publique ,mille feuille, immigration, dette, régimes spéciaux, cumul des mandats...aucun vrai choix, et une fois qu'on a mis le bulletin dans l'urne, la dictature politico-administrative ne fait que ce qu'elle veut, le peuple n'a aucune prise et aucune écoute, on lui impose le mariage pour tous, l'immigration non choisie, les banlieues invivables, la baisse des retraites et pouvoir d'achat faute de s'attaquer aux vrais problèmes ...en suisse, il y a des référendum, une démocratie...chez nous le vote n'est là que pour cautionner la fausse démocratie et laisser les privilèges en place au détriment du peuple qui s'enfonce dans la misére. c'est justement parce qu'on laisse faire et que la colère monte qu'on prépare le terrain au FN
a écrit le 12/02/2014 à 13:13 :
A partir de mardi la majorité silencieuse monte sur paris !
faites circulez !
a écrit le 12/02/2014 à 12:51 :
Cà fait plaisir un président qui se bouge autant et a impact positif aux Etats Unis. Cà manquait depuis un moment.
Réponse de le 12/02/2014 à 15:31 :
C est vrai avc le matraquage fiscal qu il a mis en place on est sur de réussir !!!!
Réponse de le 12/02/2014 à 18:56 :
En parlant de high tech vous savez qu'il existe de tres bons correcteurs orthographiques?
Réponse de le 12/02/2014 à 22:48 :
High Tech est passé par l'école de la République, ça se voit. Mais il faut lui pardonner, car comme beaucoup, il n'a pas eu le choix. Au moins, il n'a pas l'esprit embrumé de socialisme radieux.
a écrit le 12/02/2014 à 11:28 :
le problème c est les courtisans socialos peppy, huchon etc
un communisme au pays du libéralisme le plus sauvage..étonnant
Réponse de le 12/02/2014 à 12:52 :
Un socialiste chez un social démocrate serait plus exact.
Réponse de le 12/02/2014 à 17:50 :
Non, il n'est plus socialiste !
a écrit le 12/02/2014 à 11:17 :
Alors que l'anglais est enseigné intensivement et facteur de sélection important dans la la préparation et les études supérieures, puis par la suite dans les stages obligatoires, on peut s'étonner que notre énarque présidentiel ait lu avec grandes difficultés et fort accent un discours écrit à l'avance (accompagné d'un entrainement intensif) et parle en anônnant un anglais du niveau de la 6ème. C'est pour cela qu'il est toujours isolé dans les réunions internationales. De Gaulle Chirac parlaient anglais, Sarkozy avait des grosses difficultés mais s'evertuait à progresser, Hollande est au niveau 0. On est en droit de se demander si une telle faille intellectuelle, n'est pas le signe de quelque chose de plus profond. Quand au contenu, les Americains ont retenu qu'il pouvaient faire venir des Francais de haut niveau parce que la politique de leur pays, en faveur du repli et de la paresse les faisait fuir par milliers, les Francais font aussi à leur frais la police en Afrique où ils pourront faire par la suite de gros contrats. Les politiques français ont aussi un art de vivre inimitable ... au dépens de leur peuple que les Américains nous envient, mais qu'on ne peut pas vendre. Succès de vitrine, mais aucun résultat.
Réponse de le 12/02/2014 à 12:55 :
Non les résultats sont assez sensibles. Voyez Alstom qui a obtenu un contrat face à Siemens mais ce n'est qu'un début. Obama ne parle pas français çà ne pose aucun problème.
Réponse de le 12/02/2014 à 17:58 :
niveau, à quoi pensez-vous ? Micro-AVCs ?
a écrit le 12/02/2014 à 11:09 :
... faire la promotion d'un gouvernement qui sait gérer son budget !!!!
Il faudrit que le peuple arrive à se faire entendre. La France doit prévoir cela. Les Suisses se sont habitué aux référendums pour les grandes causes ayant un imact economique. C'est de la vrai démocratie indépendemment des résultats.
Réponse de le 12/02/2014 à 16:17 :
Votre remarque concernant la Suisse est contre productive : ils ont fait le choix (dont rêvent les fans du FN) de se replier sur eux mêmes et de renoncer à un marché potentiel voisin de 500 M de personnes : bravo l'écoute du peuple. Si la France proposait des référendums chaque semaine pour un oui pour un non, on serait dans de beaux draps. Les échéances électorales sont régulières et sont le meilleur moyen de s'exprimer. Mais c'est vrai qu'une fois le vote passer, on demande direct le remplacement de l'élu... Pauvre France râleuse et éternellement insatisfaite.
Réponse de le 12/02/2014 à 22:22 :
En France pour l'élection des députés (qui sont supposés représenter le peuple), c'est la non proportionnelle : 1 vote(UMP) = 1 vote, 1 vote(PS) = 1 vote, 1 vote(autre) = 0,1 vote, 1 vote(blanc) = 0 vote.
Grace à cette magouille votée par l'UMP et le PS, l' UMPS dirige le pays depuis 40 ans et s'enrichit. Par contre, les gentils Français font face à un chomage de masse, une paupérisation de la population, de la corruption, à une politique d'immigration et d'insécurité. Vive l' UMPS !
a écrit le 12/02/2014 à 9:35 :
Grâce à la visite de Hollande les journaux américains donnent à nouveau une image excellente de la France avec 78% des américains appréciant les français et une couverture exemplaire. Cà change des gouvernements précédents où on était à 34% et çà fait des jaloux à droite et chez le Pen qui pour se consoler va voir la Ligue du Nord et tous les partis extrêmistes d'Europe et d'ailleurs. Alstom a décroché des marchés devant Siemens et plusieurs autres. Bref, excellent président, bravo, continuez !
Réponse de le 12/02/2014 à 9:55 :
Tu m'étonnes que notre Président Normal est populaire aux US ! Qui n'aime pas son caniche ? Hollande est quand même le président le plus va-t'en-guerre depuis très longtemps, et ça, les US ils aiment bien (cf Syrie). Hollande passe pour un type disant oui à la moindre sollicitude des américains (cf affaire Snowden où il a pris l'initiative de bloquer l'avion du président Bolivien). Bref, pas forcément une bonne nouvelle que d'être bien vu des américains. Quant à votre exemple avec Alstom, c'est plutôt un contre exemple, actuellement on observe plutôt une défiance des investisseurs US en France (cf baisse phénoménale des IDE en 2013).
Réponse de le 12/02/2014 à 13:03 :
Je ne parlais pas du président mais des français vus par les américains et l'impact est important sur de nombreux plans. Votre théorie ne tient pas puisque Sarkozy était également soi disant va-t-en guerre et n'a absolument pas obtenu ces résultats. Quant aux IDE la baisse n'est pas liée au gouvernement actuel. Et pour le caniche il a été le moteur au Mali, Centrafrique et Syrie et les européens finissent par suivre. On aimerait bien plus souvent des caniches qui ont les capacités de leaders de chiens de traineaux pour rester dans vos imageries canines.
Réponse de le 12/02/2014 à 14:54 :
Est ce qu'on pourrait avoir les sources de ce soi disant sondage ? Car j'étais aux Etats Unis au début du mandat de Hollande et il a subit plusieurs couvertures médiatiques étonnamment négatives, notamment à propos de la taxation des riches. Je suis extrêmement étonné des chiffres que vous apportez...
a écrit le 10/02/2014 à 9:56 :
Ils vont sourire poliment !!!!!
a écrit le 09/02/2014 à 17:14 :
qu'est-ce qu'il peut bien donc promouvoir... ? vos bons éléments sont très reconnus à l'étranger où ils ne se privent plus de se tirer.
que Hollande arrête de se faire du mal, aller à Londres, dans la Sylicon Valley c'est pas bon pour lui ça, de voir des types qui réussissent, entreprennent, gagnent du blé... beurk
Réponse de le 12/02/2014 à 9:37 :
Il a essayé de vous promouvoir mais les américains vous ont trouvé trop nul, il va donc falloir encore supporter vos commentaires stériles...
a écrit le 09/02/2014 à 13:11 :
Gageons qu'il y aura des effets d'annonces, peut-être quelques promesses symboliques. Hollande en profitera une fois de plus pour tenir un discours à destination de ses concitoyens avec quelque nouvelle idée prompte à les faire réagir et les diviser.
Au final, on oubliera que les Google et autres ne sont finalement jamais sanctionnés, on oubliera le contenu incroyable du prochain Traité Transatlantique qui videra de toute substance nos législations et privera de tout contrepouvoir les peuples européens.
Réponse de le 12/02/2014 à 9:42 :
Pourquoi toujours critiquer avant le résultat. Vous faisiez pareil pour le Mali, la Centrafrique etc ? Il y a quelques temps on lisait ici que la France allait chuter presque comme la Grèce et çà n'est toujours pas le cas. Que l'euro allait sauter etc. Etes vous un disciple de Delamarche le négatif dont les sicav font un flop ?
a écrit le 09/02/2014 à 12:12 :
La France socialiste, ses élus socialistes , la violence de son administration, le cynisme de ses banquiers qui n'aiment pas les entreprises , qui cassent l'entreprise individuelle .... Bienvenue ...
Réponse de le 12/02/2014 à 9:47 :
Quand on aime pas la France on la quitte.
Réponse de le 12/02/2014 à 14:11 :
Vu le nombre de jeunes et de foyers fiscaux qui quittent la France, ils n'y aura bientôt plus beaucoup de monde pour financer votre retraite. Continuez de les inciter à partir, vous coulerez avec le navire.
a écrit le 09/02/2014 à 9:31 :
Hollande,faire de la promo ??? catastrophe assuré
a écrit le 08/02/2014 à 18:42 :
venant d'un homme qui n'en a aucun talent, ça fait rire!
Réponse de le 09/02/2014 à 16:07 :
Je crois que vous n'en n'avez pas vous même visiblement
Croire que l'on peu transformer un pays en 20 mois c'est déjà manqué sérieusement d'intelligence
La France et le dialogue social doit être transformé c'est ce que fait ce gouvernement
Si le chef de l'Etat est accueilli par Obama alors que le dernier Président invité dans ce cadre là est Chirac, c'est qu'il a su acquérir une stature internationale . Votre hollande bastingage permanent est écœurant et stupide
Réponse de le 12/02/2014 à 19:04 :
Sans rire, une stature internationale ? Vous voulez rire. Je voyage beaucoup en Europe pour le travail et je peux vous dire que même Sarkozy qui n'avait pas une bonne image n'était pas tombé si bas. Avec Hollande c'est juste incroyable. Il est simplement utile a Obama pour des raisons militaires, sinon il n'aurait attendu 20 mois pour l'inviter.
a écrit le 08/02/2014 à 17:56 :
Alors là cette branche ne pouvait pas trouver un promoteur plus mauvais, décidément. Avec Hollande, Frech tech aura tout pour peut rimer avec French flop !
a écrit le 08/02/2014 à 16:11 :
la "french tech", comme la "french touch" n'existe pas , il y juste des gens qui ont du talent dans un domaine et ceux là sont partis depuis bien longtemps aux US ou au Canada.
Réponse de le 12/02/2014 à 9:48 :
Nous nous étions en effet aperçus qu'ils étaient partis en lisant votre commentaire plus que basique...
a écrit le 08/02/2014 à 15:34 :
Cette promo devra absolument écarter les Français de San Francisco ; s'ils n'ont pas fui ce courant d'air.
Réponse de le 12/02/2014 à 9:52 :
Non nous sommes nombreux à être très contents et fiers de sa visite aux Etats-Unis qui est une première depuis longtemps, détrompez-vous. Il doit faire mauvais temps en France pour être aussi négatif.
Réponse de le 12/02/2014 à 18:53 :
@startup. Tant mieux pour vous si vous êtes contents de sa visite. 81 % des français sont même d'accord pour vous le laisser. Vraiment bon courage. Et puis pour avoir travaillé plusieurs années aux US, je reste toujours très dubitatif face à ces français qui se sont exilés au pays de la libre entreprise et qui applaudissent des 2 mains les politiques français qui promeuent des politiques antibusiness et complètement étatiques. C'était déjà une réalité avec Sarkozy... mais avec Hollande on dépasse les bornes. Enlevez vos oeillères politiques !
Réponse de le 12/02/2014 à 20:09 :
Quelle chance vous avez si vous êtes à Carmel !!!!!
Passez le Bonjour à "l'inspecteur Harry" même s'il n'est plus le Major ;-)
Carmel, petit coin très très sympathique
a écrit le 08/02/2014 à 15:04 :
Il va avoir du mal.
a écrit le 08/02/2014 à 12:26 :
Il vaut mieux qu'il ne s'en occupe pas. Il est tellement mauvais qu'il risque de nuire à ce secteur.
a écrit le 08/02/2014 à 12:01 :
Il est sur que Hollande est la personne idoine pour incarner la High Tec, la French tec et le dynamisme à la Française.
a écrit le 08/02/2014 à 11:22 :
rencontrer le nouveau patron de google ne fera pas rentrer 1 milliard d'euros d'impôts en France. google paie ses impôts ailleurs par des constructions légales et subtiles. La question est : comment faire rentrer les impôts qui partent à l'extérieur. Mais que le président fasse le VRP, c'est tout à fait normal. tous les présidents l'ont fait avant lui et tous les suivants le feront aussi dans l'intérêt économique de la France
a écrit le 08/02/2014 à 8:25 :
le plus grand des V R P c est le president? donc il ne fais que sont travail pour lequel il a été elue RELEVE l economie francaisse ???
Réponse de le 08/02/2014 à 11:15 :
VRP ? il ne serait même pas capable de vendre un photocopieur ! C'est un fonctionnaire caricatural... Qu'il aille expliquer son 75% aux starts ups de la silicon valley, ils vont être morts de rire !
Réponse de le 09/02/2014 à 15:00 :
Vous avez tord il va réussir à vendre des casques de moto, c'est un spécialiste.
a écrit le 08/02/2014 à 7:58 :
Je suis surpris par le nombre d'entreprises Hightech françaises accompagnant F.Hollande dans la Silicon Valley. Tous les reportages diffusés à la télé de français réussissant à l’étranger montrent des boulangers des pâtissiers ou restaurateurs, des métiers de bouches mais très rarement dans la haute technologie. Une image du français un peu moins jouisseurs des plaisirs de la vie. Une excellente initiative donc.
a écrit le 07/02/2014 à 23:20 :
Excellente chose d'aller en Californie entre autres. Depuis 30 ans il était temps ! Plutôt satisfaisant ce président malgré toutes les critiques souvent infondées à son égard.
a écrit le 07/02/2014 à 22:58 :
Je suis un vrai entrepreneur (j'ai pris des risques) et je crois qu'il est préférable de ne rien dire sur notre président comme sur nos banques.
a écrit le 07/02/2014 à 21:56 :
Vous dites c'est un clown, ce qui est une insulte, on peut savoir pourquoi? On n'est pas chez gribouille! On a fait des expéditions dans le grand nord subventionnées, de grandes entreprises subventionnées, et pourquoi pas une silicone on sait pas bien pourquoi, on refait les pis de toutes les vaches, valley? ça pourrait etre un bon grand projet!
a écrit le 07/02/2014 à 21:21 :
Il pourra dire quelques conneries c est très loin lol !!!!
Réponse de le 07/02/2014 à 23:21 :
C'estr vrai que vous vous n'avez pas besoin de vous déplacer pour çà !!!
a écrit le 07/02/2014 à 21:04 :
peut-être croit-il que c'est un hasard si ces Français se sont installés ailleurs, et il pense certainement qu'ils vont revenir en France pour souffrir ce qu'ils ont fui :-)
Réponse de le 07/02/2014 à 23:24 :
Rares sont celles et ceux qui partent définitivement. Il n'y a pas tant de départs et il faut juger sur plusieurs années pour faire un bilan des flux.
Réponse de le 08/02/2014 à 0:25 :
Les entrepreneurs, contrairement aux rentiers dans l'immobilier et leurs héritiers, n'ont jamais eu un cadre fiscal les incitant à rester en France. Cessez de feindre la nouveauté des taxes concernant les entreprises depuis Hollande : Nous sortons de 15 années d'une droite qui s'est concentrée sur la croissance des SCI et des agences immobilières. Il est grand temps d'augmenter les taxes pour ceux qui gueulent le plus actuellement et de les baisser pour les entreprises : Les récentes annonces y ressemblent même si la gérontocratie ambiante s'y oppose en jouant les victimes d'un racket fiscal à la moindre disparition d'une niche injustifiable (célibataire, mais veuf! ayant eu trois enfants!...)
Réponse de le 08/02/2014 à 1:10 :
@Vincent: moi-même expatrié, je ne connais personne qui veuille retourenr en France après avoir réussi ailleurs. Ceux qui retournent sont ceux qui ont échoué. @@Patrickb: qui parle de taxes ? Les gens, dont je fais partie, s'en vont pour réussir leur carrière professionnelle et avoir une meilleure vie en général...et nouveauté pour toi, ils paient des taxes et impôts où ils vivent. La motivation n'est donc pas de nature fiscale :-)
a écrit le 07/02/2014 à 20:38 :
Il pourra en profiter pour louer les bienfaits d'une implantation dans l'Hexagone (taxes, impôts, syndicats, grèves, séquestrations etc.).
a écrit le 07/02/2014 à 20:23 :
on critiquait sarko, mais celui-ci voyage encore plus !
A sa décharge, il est tellement mauvais qu'il ne peut faire quoique ce soit en france.
C'est peut-être pas si mal qu'on exporte son incompétence ...
Réponse de le 08/02/2014 à 1:46 :
La compétence du précédent se résumait à préserver une frange de la population de la crise en dopant une bulle immobilière et en creusant la dette pour réduire leurs dépenses (jardinier, aide à domicile,...)
Ne vous imaginez pas que vos propos sont la vérité : Seuls les dupes goberont vos mensonges. Vous avez beau être une horde à voter et à gueuler pour maintenir vos prévilèges dans cette bonne vieille gérontocratie où c'est instauré une économie de rente dans la pierre : Vous ne changerez pas la réalité des faits. 600 milliards de dette supplémentaires, des fermetures d'entreprise en masse pour des soucis de trésoreries pendant qu'on lâchait des Scellier à tour de bras, 1 million de chômeur supplémentaire et une fiscalité sur les entreprises plus importante que celle qui frappe les enrichis sans cause de l'immobilier. Après, le nouveau n'est pas parfait, on vous l'accorde : Il n'a pas eu le cran de désindexer les pensions de retraites de l'inflation pour les indexer sur les cotisations en expliquant qu'il n'y a pas de raison que les revenus des retraités augmentent pendant que ceux des actifs diminuent.
Réponse de le 08/02/2014 à 8:22 :
vous oubliez que pour avoir une retraite il faut avoir cotisé 40 ans et+
Réponse de le 08/02/2014 à 11:27 :
Je n'oublie pas que pour creuser la dette, vous avez voter pour que ça soit 45 ans pour les suivants afin de ne pas toucher à vos acquis. Je n'oublie pas que vous avez cotiser à 1 contre 5 et que vous leurs avez accordez des pensions permettant la survie quand vous vous battez pour des pensions vous permettant de maintenir vos trains de vie. Surtout, je n'oublie pas que le système s'appelle "répartition" et que l'on ne répartit pas les cotisations : On pompe et on creuse pour arroser les électeurs formants par leur âge une majorité. D'autres arguments en bois?
a écrit le 07/02/2014 à 20:03 :
Ah la bonne grosse blague ! Parce que c'est une farce non ?
allez, arrêtez de me faire marcher et dites moi ou est la camera ?
a écrit le 07/02/2014 à 20:00 :
tres drole! ' venez vous prendre un controle fiscal chez nous ;-) ' ... en langage geek , et je traduis dans le texte (_#_) <==3
a écrit le 07/02/2014 à 19:53 :
Certains auront remarqué qu'il a le même coiffeur que Berlusconi :-)
a écrit le 07/02/2014 à 19:35 :
C'est un peu comme si tu vas vendre du chocolat aux Suisses ou de la glace aux Esquimaux
Réponse de le 07/02/2014 à 20:47 :
@stephanef: fais gaffe, le mot "esquimau" est considéré dégradant, on dit "autochtone" :-)
Réponse de le 08/02/2014 à 0:56 :
Et patrick t'es autochtone de conoland ? et non c'est pas dégradant.
Réponse de le 08/02/2014 à 1:28 :
@@Patrickb: je peux t'assurer qu'au Canada, tu serais au tribunal pour ce genre de langage :-)
Réponse de le 08/02/2014 à 1:55 :
@@Patrickb: Dans le manuel de terminologie autochtone on lit: "Les explorateurs européens avaient donné aux Inuit l’appellation Esquimau. Ce terme, non utilisé au Canada, provient d’un nom algonquin qui signifie « mangeur de viande crue ». Bon nombre de personnes jugent ce terme péjoratif. Cependant, ce mot (sous sa forme anglaise Eskimo) est encore utilisé aux États-Unis pour désigner les Inuit qui vivent en Alaska. À noter que ce terme s’accorde en genre et en nombre : Esquimaude, Esquimaudes et Esquimaux"
Réponse de le 08/02/2014 à 9:13 :
Bon ça va la polémique, je tranche, c'est comme apporter ses nougats à Montélimar, ses calissons à Aix ou ses berlingots à Carpentras
Réponse de le 08/02/2014 à 15:22 :
@@patrickb: c'est pas une polémique, mais une info pour t'éviter d'avoir des ennuis, en particulier au Canada :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :