Coronavirus : changer d'activité en optant pour l'auto-entreprise

 |  | 939 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : DR)
Face à la pandémie de Covid-19, les modes de vie évoluent inévitablement. Cette crise sanitaire a plongé plus de la moitié de la planète dans le confinement, ce qui n'est pas sans conséquence.

Presque toutes les activités économiques ont été forcées à l'arrêt. Les usines industrielles ont fermé leurs portes pendant de longs mois. De nombreuses entreprises ont dû adopter de nouvelles méthodes de travail tandis que des milliers de personnes ont perdu leur emploi. Cette situation a permis à certains travailleurs de se reconvertir et de prendre le chemin de l'entrepreneuriat, ce qui explique que la création d'entreprise a connu un engouement certain durant cette crise. Le régime de micro-entreprise (anciennement appelée auto-entreprise) reste le plus prisé de par sa facilité de création. Découvrez dans cet article toutes les démarches pour devenir auto-entrepreneur et les avantages de ce statut.

Comment devenir auto-entrepreneur ?

La création d'une auto-entreprise est simple et toutes les démarches peuvent être effectuées en ligne.

La déclaration d'activité

Dans un premier temps, il faut effectuer la déclaration de début d'activité auprès du CFE concerné. Tout dépendra de la nature de l'auto-entreprise que vous souhaitez créer. S'il s'agit d'une activité libérale, il faut se rendre sur le site de l'Urssaf. Si vous souhaitez vous lancer dans une activité commerciale, le CFE concerné est la Chambre de Commerce et d'Industrie. Vous devrez aussi vous inscrire au registre du commerce et des sociétés. Et enfin, si vous projetez de commencer une activité artisanale, votre CFE sera la Chambre des Métiers et de l'Artisanat. Dans ce cas, vous devrez également vous inscrire au Répertoire des Métiers.

Dans tous les cas, les démarches peuvent se faire en ligne ou par le biais des formulaires Cerfa. Après la validation du CFE compétent, vous recevez tous les documents liés à votre statut d'auto-entrepreneur. Ces documents officiels doivent être gardés précieusement. Certains sites spécialisés vous aident également à créer votre statut et facilitent vos démarches.

La déclaration du chiffre d'affaires

Une fois que votre auto-entreprise est créée et enregistrée légalement, vous êtes dans l'obligation de faire la déclaration des revenus ou de chiffre d'affaires. Vous devez déclarer vos revenus auprès de l'Urssaf mensuellement ou trimestriellement même si votre chiffre d'affaires est nul. Vous devez également en faire de même aux impôts chaque année. Sachez que si vous ne remplissez pas vos obligations, vous vous exposez à des pénalités telles que le paiement d'une indemnité de retard voire la radiation du régime d'auto-entreprise.

Comme pour la création de votre auto-entreprise, les démarches pour la déclaration des revenus peuvent se faire entièrement en ligne. Afin d'éviter les erreurs et les oublis, vous pouvez confier la gestion de votre auto-entreprise à des spécialistes en la matière. Il existe des plateformes spécialisées où vous pouvez bénéficier de solutions vous permettant d'avoir un meilleur suivi de votre chiffre d'affaires. Vous pouvez également bénéficier de l'aide et des conseils de professionnels dans toutes vos démarches.

La souscription d'un contrat d'assurance

Sachez que votre responsabilité est illimitée avec le statut d'auto-entrepreneur, ce qui peut vous exposer à de nombreux risques. Il est donc important de souscrire un contrat d'assurance pour protéger votre patrimoine. Le choix de l'assurance dépendra grandement de la nature de vos activités. Pour certains domaines, la souscription à un ou plusieurs contrats d'assurance est imposée par la loi.

Les aides à la création d'auto-entreprise

Pour créer une auto-entreprise, il est tout à fait possible de bénéficier d'aides financières. Votre inscription à Pôle Emploi peut par exemple vous permettre de profiter de l'aide à la reprise ou à la création d'entreprise (ARCE). Il existe également ce que l'on appelle l'aide aux créateurs ou repreneurs d'entreprise (ACRE) qui permet l'exonération totale ou partielle des charges sociales pendant les 3 premières années d'exercice. La Caisse d'Allocations Familiales peut aussi vous verser une Prime d'activité que vous pourrez cumuler avec vos revenus (sous certaines conditions).

Selon votre région, vous pouvez profiter de diverses subventions, en fonction de la nature de l'activité. Les offres proposées par les microcrédits et les prêts solidaires peuvent être des options intéressantes.

Quels avantages ?

Outre la simplicité des démarches, la création d'une auto-entreprise offre de multiples avantages. Si vous n'exercez pas un métier qui fonctionne malgré la crise, créer une auto-entreprise pourrait être une alternative intéressante pour vous.

Un statut accessible à tous

Sachez que tout le monde peut devenir auto-entrepreneur. En effet, ce statut est ouvert à tous, que vous soyez étudiant, retraité, salarié, fonctionnaire ou encore chômeur. Ainsi, vous pouvez créer votre auto-entreprise en tant qu'activité principale ou secondaire pour avoir des revenus supplémentaires.

Une gestion quotidienne simplifiée

Contrairement aux autres statuts, l'auto-entreprise ne présente aucune contrainte au niveau de la gestion quotidienne. En effet, vous n'êtes pas dans l'obligation de rédiger des statuts et des bilans comptables. Tout ce qu'il vous faut, c'est un livre de recettes/dépenses, un livre de factures et un compte bancaire séparé de votre compte personnel. Il vous faudra aussi déclarer votre chiffre d'affaires et payer vos cotisations.

Des charges allégées

Sachez que le statut d'auto-entrepreneur vous permet de ne pas payer la TVA, sauf si vous dépassez les seuils de chiffre d'affaires imposés. Cela vous permettra de proposer des produits ou des services moins chers à vos clients. Vous bénéficiez aussi d'un allègement des charges sociales pendant la première année d'exercice.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :