Face à Apple, Fujitsu revendique aussi la primeur du nom "iPAD"

 |   |  305  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le groupe de services et d'équipement informatique japonais prétend être le premier a avoir utilisé depuis 2002 le nom choisi par Apple pour sa nouvelle tablette tactile multimédia. C'est le deuxième à pouvoir faire cette revendication après STMicroelectronics comme nous le révélions sur notre site en exclusivité mercredi soir.

C'est au tour de Fujitsu de revendiquer le nom "iPAD", après le groupe franco-italien STMicroelectronics comme nous le révélions en exclusivité sur notre site dès mercredi soir. Ce vendredi, le groupe de services et d'équipement informatique japonais a indiqué qu'il revendique la primeur de l'emploi de la dénomination "iPAD", homonyme de celle choisie par l'américain Apple pour sa tablette tactile multimédia "iPad". Le nouveau produit-vedette iPad, entre le téléphone mobile iPhone et l'ordinateur portable, a été dévoilé mercredi.

Le groupe japonais déclare commercialiser sous la marque "iPAD" depuis 2002 aux Etats-Unis un terminal numérique portable pour les commerces. Celui-ci est destiné à faciliter la consultation des prix et des stocks. Cet appareil fait partie d'un ensemble d'équipements pour le secteur de la distribution.

Un porte-parole de Fujitsu à Tokyo, Masao Sakamoto a également précisé, qu'une filiale américaine de Fujitsu a déposé en mars 2003, avant Apple, une demande d'enregistrement pour ce nom iPAD, pour laquelle aucune réponse n'a encore été donnée.

Selon la presse nippone, Apple est censé dire avant le 28 février s'il prévoit de s'opposer à la demande d'enregistrement du nom par Fujitsu. Tandis que Fujitsu a indiqué ne pas avoir  encore décidé s'il lancera une quelconque action à l'encontre d'Apple, selon le porte-parole.

Par ailleurs, le nom "iPad" a été déposé par d'autres sociétés auprès des autorités japonaises. La société américaine Slate Computing l'aurait fait pour une large gamme de produits électroniques, allant des ordinateurs aux métronomes en passant par des jouets ou téléphones portables. Mais également, le conglomérat industriel allemand Siemens qui l'a lui aussi enregistré au niveau international pour des moteurs et micro-moteurs électriques, composants de divers produits, selon le registre japonais des marques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :