Ubisoft abaisse son objectif de ventes et de rentabilité

Avec des ventes du jeu "Avatar" décevantes à Noël, l'éditeur de jeux vidéo français a lancé ce mercredi soir après Bourse un avertissement sur son chiffre d'affaires trimestriel et annuel ainsi que sur son résultat opérationnel courant.
(Crédits : Perfectdark/Flickr)

Après Electronic Arts, c'est au tour du français Ubisoft d'abaisser ses objectifs. Dans un communiqué publié ce mercredi après Bourse, l'éditeur français de jeux, annonce revoir à la baisse son chiffre d'affaires. Ses ventes du troisième trimestre, correspondant aux périodes de Noël (d'octobre à décembre), devraient plutôt s'établir à 495 millions d'euros contre un objectif de 540 millions. Le "warning sales" est encore plus fort sur l'ensemble de l'exercice fiscal 2009-2010 puisque le groupe table désormais sur un chiffre d'affaires de 860 millions d'euros environ quand ses prévisions initiales visaient 1,04 milliard.

Le groupe justifie notamment ce revers par des ventes inférieures aux attentes pour son très attendu jeu "Avatar" lancé tout début décembre, mais reste muet sur les chiffres tandis que le site spécialisé VGcharts évoque moins de un million d'unités. Un échec comparé à l'objectif de 4 millions que se fixaient les analystes et les spécialistes et non démenti par Ubisoft.

Mais cet avertissement est également lié à une nouvelle correction des titres dédiés à la DS, la console portable de Nintendo, non compensée par les jeux pour la Wii (console de salon de Nintendo) dont le chiffre d'affaires recule également fortement. Cité dans le communiqué, le PDG du groupe Yves Guillemot  explique: "Nous allons accentuer le recentrage de notre force de développement sur nos franchises majeures et sur les consoles Xbox360 et PS3, les deux consoles qui devraient enregistrer une croissance des ventes de jeux".

S'agissant d'Assassin's Creed 2 en revanche, l'un de ses titres phares avec "Avatar" lancé les 17 et 19 novembre derniers aux Etats-Unis et en Europe, le groupe parle de "belles réussites". Il fait état de plus de 6 millions de jeux vendus à ce jour et vise 9 millions fin mars.

L'abaissement de ses prévisions de chiffre d'affaires auquel s'ajoutent des charges de dépréciation supplémentaires conduisent également Ubisoft à corriger son résultat opérationnel courant avant rémunérations payées en action lequel devrait tomber dans le rouge avec une perte de 50 millions d'euros contre un bénéfice attendu d'au moins 70 millions.

Se voulant rassurant, le patron indique que son catalogue de sorties pour 2010-2011 "très étoffé en franchises sur Xbox360 et PS3 (...) devrait nous permettre de gagner des parts de marché et d'améliorer notre rentabilité" explique le patron.

En attendant, l'action Ubisoft a signé ce mercredi sa cinquième séance de baisse. Le titre a terminé la séance avec un repli de 1,95%, à 10,07 euros, dans un marché parisien quasi-stable.

 

 

 

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.