Créer et presser ses propres vinyles grâce à une imprimante 3D

 |   |  182  mots
DR
DR (Crédits : DR)
Une ingénieure américaine a utilisé une imprimante 3D pour confectionner des disques vinyles à partir de fichiers numériques.

Sera-t-il bientôt possible de confectionner ses propres vinyles chez-soi? Peut-être, grâce aux imprimantes 3D. Amanda Ghassaei a réussi ce tour de force. Cette ingénieure américaine, basée chez Instructables à San Francisco a mis au point une technique permettant, à partir de fichiers audios, d?obtenir des 33 tours lisibles sur n?importe quelle platine.



Son imprimante 3D permet, en additionnant des couches de plastique, d?aboutir à un disque avec un taux d?échantillonnage de 11 kHz. C?est bien moins que pour un mp3 (44,1 kHz), et la qualité du son apparaît (très) mauvaise. Mais reconnaissable, tout de même. Amanda Ghassaei permet de télécharger librement tous les fichiers nécessaires à la fabrication de ses disques.

Les innovations continuent donc concernant les imprimantes 3D, qui permettent de reproduire presque tous les objets à la maison. Toutefois, Duncan Stewart, directeur du cabinet Deloitte Research, avait assuré en février dernier que cette technologie n?allait pas "remplacer les usines et les magasins". Au contraire de ce qu?avait indiqué l?hebdomadaire The Economist quelques mois plus tôt.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/12/2012 à 10:28 :
Pour nos chers ayants-droit, vous avez encore 2 jours pour modifier la nouvelle taxe copie privée pour y ajouter les imprimantes 3D et toutes les matières plastiques en général.
a écrit le 28/12/2012 à 5:43 :
Bravo à cette jeune ingénieure au passage son nom ne sonne pas le "bon irlandais" ou autres. Ce n'est pas le fait de faire du "vynil" qui est important mais cela montre la possibilité de l'innovation. Nos jeunes ingénieurs qui sont en général d'un excellent niveau ont d'énormes capacités mais il faut pour cela que la recherche et l'innovation soit au coeur de la politique et non un discours. Le CNRS manque de moyens tout comme l'Inserm ou l'Inra il faut que le privé et le public soit associés sur tous les projets et laisser libre cours à nos jeunes pour se lancer. Autre points faire rentrer de jeunes étudiants étrangers et oui bravo pour une initiative socialo intelligente laisser la possibilité aux jeunes étrangers ayant fait leur études en France de travailler dans la recherche privé et publique, les chinois "sortent" plus de cinquante mille ing. par an la France n'atteindra jamais ce chiffre même pas l'Europe alors nous avons besoin de matière grise hors hexagone. La recherche et l'inovation sont notre croissance notre anti-chômage et notre souveraineté de demain.
a écrit le 28/12/2012 à 5:09 :
Tous les vinyl depuis 30 ans viennent de source numerique. La prise de son est digital, le mastering est obligatoirement digital. Avant pressage le fichier numerique passe par des dixaines de filtres digitaux pour pouvoir etre couché sur le vinyl qui a une faible dynamique et gestion des voies G et D. Cela n'empeche pas les amateurs de vinyl de penser que le son est meilleur que le CD...




a écrit le 27/12/2012 à 17:38 :
Faire du vinyle à partir de CD ou autre support pourri, c'est tout simplement pourri.
Réponse de le 27/12/2012 à 19:03 :
Complétement dans l'air du temps = archi inutile car le seul intérêt d'un vinyl, c'est de retranscrire du pur analogique...
a écrit le 27/12/2012 à 17:37 :
A une époque où on ne trouve plus de vinyles que dans les musées, il était franchement indispensable de concevoir une telle machine !
Réponse de le 27/12/2012 à 23:48 :
Au risque de vous surprendre, le vinyle existe toujours et une part importante des albums sort encore sous ce format (certes en tirage réduit). Avec du bon matériel, la qualité du rendu reste supérieure au CD.
a écrit le 27/12/2012 à 16:37 :
l expérience est sympatique pour les nostalgiques mais franchement quel interet quand une carte micro sd permet de stocker 32giga de musique de trés bonne qualitée sur un support moins grand qu un ongle?
a écrit le 27/12/2012 à 16:32 :
a quand une txe sur l'auto production de vinules?
Réponse de le 27/12/2012 à 19:44 :
Bonne idée! Je vais la soumettre a jean marc!
Cordialement
Réponse de le 27/12/2012 à 20:47 :
Une txe, je sais pas ce que c'est ... une vinule non plus ? ...
Réponse de le 28/12/2012 à 10:32 :
désolé peter...
je la refais ... a quand une taxe sur l'auto-production de vinyles???
j'adore les lecons d'ortographe .. merci merci...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :