Patriotisme économique : Free répond « non merci » à Montebourg et à Alcatel

 |   |  735  mots
Michel Combes, le directeur général d'Alcatel-Lucent, avait signé une tribune à charge contre Free il y a un an. Aujourd'hui, le fournisseur d'accès ne compte pas lui tendre la main... | REUTERS
Michel Combes, le directeur général d'Alcatel-Lucent, avait signé une tribune à charge contre Free il y a un an. Aujourd'hui, le fournisseur d'accès ne compte pas lui tendre la main... | REUTERS (Crédits : Reuters)
Alors que le ministre appelle les opérateurs français à passer des commandes à l’équipementier télécoms en difficulté, le directeur général d’Iliad/Free a fait valoir qu’il n’était pas question de changer de technologie donc de fournisseur.

Le patriotisme économique sauvera-t-il Alcatel-Lucent ? C'est l'un des débats qui animent le secteur des télécoms depuis que le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a appelé les opérateurs français à soutenir l'équipementier en difficulté. Cependant, Michel Combes, le directeur général d'Alcatel-Lucent, a reconnu lui-même, jeudi, lors du colloque organisé par le gendarme du secteur, l'Arcep, que le groupe réalise « plus de 95% de son chiffre d'affaires à l'international » et qu'il « paie au prix fort les erreurs du passé, notamment des virages technologiques manqués. »

Dressant un tableau plutôt noir de l'avenir, dans lequel l'Europe risque de devenir « le continent oublié des télécoms » du fait d'un sous-investissement, il n'a pas explicitement demandé aux opérateurs de venir à son secours mais souligné « le rôle crucial » que le régulateur et les pouvoirs publics avaient à jouer.

« On ne change pas d'équipementier en cours de route à la demande d'un ministre »

Un discours guère apprécié par le dirigeant de Free présent également au colloque, Maxime Lombardini, le directeur général d'Iliad, la maison-mère. Il a d'abord contesté cette « caricature permanente » d'une Europe qui serait « à la préhistoire des télécoms », une vision qui oublie le consommateur : « le modèle américain est peut-être formidable, mais le forfait mobile est à 120 dollars et l'accès fixe à 150-200 $. Si c'est ce que l'on veut, il faut un référendum et il n'est pas gagné d'avance. »

Sur le patriotisme économique, il a fait valoir que « Free est le seul des 4 opérateurs mobiles à ne pas être client d'un équipementier chinois, à la demande du gouvernement précédent et de l'actuel. » Le Chinois Huawei, numéro deux mondial dans le mobile, est en effet l'un des deux équipementiers de Bouygues Telecom et de SFR, il est aussi fournisseur d'Orange dans d'autres pays, mais également de Free dans le fixe.

D'ailleurs, « les équipements des chinois ne sont pas les plus chers mais sont parmi les plus performants. Le choix est d'abord conduit par la technologie », a-t-il expliqué, disant tout haut ce que murmurent en coulisses tous les opérateurs.

 

« Free a choisi Nokia Siemens [devenu Nokia Solutions Networks] au lancement. On ne change pas d'équipementier en cours de route. Ceux qui pensent qu'on peut changer comme ça du jour au lendemain, parce qu'un ministre nous sollicite, ne connaissent rien aux réseaux télécoms. Ce sont des architectures spécifiques que l'on construit dans la durée. »

 

La rancune de Free contre Michel Combes

Quant au cas précis d'Alcatel-Lucent, « quand j'entends Michel Combes et sa critique en règle contre le quatrième opérateur et la concurrence, cela ne me donne pas spécialement envie de lui mettre des contrats dans les mains » a observé le DG d'Iliad, qui a rappelé la tribune à charge (visiblement mal digérée chez Free où l'on a la rancune tenace) signée par le patron d'Alcatel lorsqu'il était encore à la tête de Vodafone Europe, en février 2012. Evoquant « le cataclysme provoqué par l'arrivée de Free », Michel Combes avait notamment écrit « pourquoi soutenir à bout de bras des opérateurs sous-dimensionnés, au modèle économique improbable, qui faussent en fait la concurrence et obèrent la capacité des autres à investir ? »

Etre patriote c'est travailler avec l'écosystème

Quelques heures plus tôt, à l'ouverture du colloque, le directeur de cabinet de la ministre à l'Economie numérique, Fleur Pellerin, avait tenté d'expliciter et de tempérer le message sur le patriotisme économique.

« Bien sûr, nous souhaiterions que les opérateurs soient le plus patriote possible dans leurs achats. Il y aura de nouveaux marchés prochainement. Nous voulons inviter les opérateurs à faire les bons choix », a déclaré Sébastien Soriano, tout en convenant que « on ne peut changer de choix technologique du jour au lendemain. » Le patriotisme économique c'est aussi « avoir une politique d'innovation ouverte, travailler avec d'autres entreprises, leur écosystème : les télécoms ont été trop concentrés sur leur secteur. L'Europe a raté le virage de l'Internet 2.0. Il faut se donner les moyens de résoudre ce bug et construire les champions numériques de demain. »

Pour faire d'Alcatel-Lucent un champion, la route sera encore longue et passera peut-être par un mariage avec un autre européen...

 

>> Revoir le colloque de l'Arcep en vidéo

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/10/2013 à 12:09 :
Que MONTEBOURG et Cie socialistes et écologistes aillent exercer leurs méfaits à Cuba ou au Vénézuela.
Pour organiser la pénurie et les prix chers, vive le patriotisme économique (qui n'est d'ailleurs que la même version que celle du Front National).
Nous, nous voulons le choix et les prix bas, comme dans les autres pays développés. Faire travailler des ouvriers chinois est autant moral et fraternel que faire travailler des ouvriers français.
a écrit le 19/10/2013 à 11:52 :
Que se passe-t-il ? Tout ce petit monde aux ordres de quelques ténors de la finance avec l'accord des gouvernants, frustré d'impuissance, se lâche dans des colloques qui ont plus pour but d'organiser leur publicité personnelle et la bataille secondaire des postes à prendre que de parler du réel. Triste et honteux en somme. Quelle est la réalité du dossier ? Alcatel est le pivot européen de la R&D via les cluster liés au militaire. A ce titre il joue le rôle de voiture balai pour le monde occidental dans un domaine voué à disparaître. Après la reprise et le démontage de Lucent, ce sera ua tour de Nokia via différentes options de fusion. Airbus comme je l'ai déjà indiqué reprendra forcément Ericson pour en faire le démontage et la transformation en s'installant dans les différents pays via les structures en place chez le fournisseur d'infrastructures. Alcatel LN (Lucent-Nokia) sera le seul occidental face à nos amis chinois. Il continuera de leur passer de la technologie contrôlée émanant de Thalès ou Qualcom et autres... N'oublions pas le réel : On aura pointé qu'il reste actuellement 100 opérateurs de téléphonie et que nous en perdons 6 par an avec les différents regroupements. le secteur d'Alcatel LN s'élargissant aux smalls cells et l'IP, il reprendra Cisco ou fusionnera ou sera repris par lui. Fre et les autres suivront alors, comme tout le monde. Une poursuite ordinaire du vrai business de la vraie technologie. Les petits combats de coqs des dirigeants/enfants ne sont que l'écume des choses.
a écrit le 19/10/2013 à 7:46 :
L'UE représente 30% des centes d'ALU.
La France représente sans doute 10% des ventes maximum!
L'impact de ces gesticulations sur le groupe sera donc minime!
On nous raconte vraiment n'importe quoi!
a écrit le 19/10/2013 à 0:14 :
L'état nous vante les bienfaits de l'Europe, puis ensuite de la mondialisation, et veut maintenant faire du protectionnisme. Free a l'obligation de défendre les intérêts de son entreprise et ceux de ses actionnaires. C'est quand même étrange qu'une entreprise très performante, plus innovante que ses concurrents, et qui en plus paye des impôts en France soit pointé du doigt par les autorités.
a écrit le 18/10/2013 à 19:44 :
est ce que ce n'est pas un plan de com machiavilique pour éloigner l'attention?
a écrit le 18/10/2013 à 19:43 :
J'ai l'impression que salarié ou sous traitant des opérateurs contre ceux de Free. J'avais appris par des ex Alcatel et autre qu'ils étaient à la ramasse depuis longtemps et Lucent était pour quelque chose...Mais bon, cela ne se remet pas en cause. Pour info, Lucent était en faillite et a fusionné avec Alcatel en mal si je me rappelle mes études de cas à une époque. Bref, la France va mal à cause de Free si j'ai bien compris et elle était excellente et meilleure avant.J'attends la réponse des soldats des 2 côtés...
a écrit le 18/10/2013 à 19:29 :
Si les 95% du CA à l'international sont vrais alors Monsieur notre ministre sous productif ferait mieux de se taire
a écrit le 18/10/2013 à 17:47 :
Pour travailler dans la conception des mobiles meme si ce n est pas en france je peux assurer que d un fournisseur a l autre et malgre les normes on est face a des comportements differents. De plus c est couteux pour un operateur de maintenir plusieurs fournisseurs en formation des techniciens. Je pense qu alcatel est aussi une entreprise qui manque de dynamisme et d innovation a tous les niveaux. Le merge avec Lucent n etait pas simple avec des culture differentes. La High Tech est un monde tres dynamique ou les cartes se redistribuent tous les 6 mois. Ce n est pas avec des ingenieurs qui travaillent 35h que vous gagnez mais avec des inges dispos 7/7 60h par semaine. La competition est mondiale et l excellence intelectuelle necessaire n a pas de frontieres. Pour travailler tous les jours avec les inges sud coreens et chinois, la difference est flagrante avec les inges francais qui partent en RTT...C'est clair si les francais ne se decident pas a bosser plus, les entreprises francaises en High Tech et dans tous les marches non captifs ont perdu d avance. Ce n est pas qu un probleme de management et de decisions strategiques mais aussi d execution.
Réponse de le 18/10/2013 à 23:57 :
la bonne exécution aurait alors été de tout délocaliser...mais ce n'est pas politiquement correct. Et il y a tellement de politiquement incorrect qu'en France on arrive a se mettre des poutres dans les roues. Oui vous avez raison, les 35H sont une hérésie dans une compétition mondiale ou meme les Etats sont en compétition avec leurs voisins. mais nos élites sont tellement sures d'elles qu'une chose est sure, le mur se rapproche. La croissance sera molle en France alors qu'elle sera nettement plus dynamique ailleurs, nos jeunes élites (pour sortir d'une grande école) s'en vont à l'étranger. Nous hériterons d'une nation médiocre endettée jusqu'au cou. Super la vision d'avenir. Il est inutile de maintenir des entreprises de la high tech en France tellement elle manque de dynamisme. La gauche a juste réussi à transformer la France en vaste pays de fonctionnaires qui regardent leur montre pour savoir quand partir. ils n'y a que dans les PME qu'on travaille réellement avec motivation.
a écrit le 18/10/2013 à 17:12 :
@alex: Si la 3G est une norme, son implémentation varie selon les constructeurs. Les problèmes d'interopérabilité entre constructeurs sont le pain quotidien des opérateurs.
D?où le "on ne change pas d'équipementiers en cours de route"
a écrit le 18/10/2013 à 16:51 :
Monsieur MONTEBOURG arrêtez vos conneries Vous dites "achetez" français .OK j'en suis a ma 8éme automobile made in France (moyenne 250000 kms par véhicule) je ne suis pas comme nos sénateurs ou députés,voir ministres qui roulent en auto avec des allemandes ou japonaises et veulent nous donner des leçons(la qualité allemande ha,ha,ha,avec leurs W ou Audi mes amis refonds des moteurs a 35000n km ou changent des pièces comme toutes les autres marques)Je ne respecte pas tous ces redresseurs de torts
a écrit le 18/10/2013 à 15:51 :
On n'est pas ici pour faire de la technique, mais bien souligner que la chute d'Alcatel Lucent est due à un manque de vision, d'erreur de pilotage, de sous dimensionnement de la R&D appliquée au business (et non R&D pure) et de manque de réactivité face aux concurrents. Quand on a un top management aussi peu compétent, la porte est grande ouverte...
a écrit le 18/10/2013 à 15:21 :
Certains vont me reprocher de me répéter mais je vois que ce n'est pas encore rentre dans certaines têtes. Ne confondons pas coût du travail et salaires. Selon les derniers calculs de l'URSAF, quand un patrons vous verse 100 euros de salaire, le cout pour le patron est de 250 euros. @Cherdak vous ne comprenez rien, ce que l'on appelle la 3G est une norme donc il y a pas besoin de sur mesure, les équipements peuvent facilement s'interfacer entre eux car tout est normalise, c'est pour ça que les opérateurs peuvent facilement choisir 3 ou fournisseurs pour leurs équipementiers. Les équipements radio communiquent avec la backbonne en liens fibre ou xDSL en IP pour la DATA et X25 pour la vois. ET oui, quand votre mobile fait de la voix il n'utilise pas le même protocole que pour la DATA. La voix utilise les mêmes équipements que pour la voix de votre téléphone fixe mais la data passe par des équipements IP comme internet. Tout ça pour vous dire que vous racontez n importe quoi.
a écrit le 18/10/2013 à 15:14 :
Certains vont me reprocher de me répéter mais je vois que ce n'est pas encore rentre dans certaines têtes. Ne confondons pas coût du travail et salaires. Selon les derniers calculs de l'URSAF, quand un patrons vous verse 100 euros de salaire, le cout pour le patron est de 250 euros. @Cherdak vous ne comprenez rien, ce que l'on appelle la 3G est une norme donc il y a pas besoin de sur mesure, les équipements peuvent facilement s'interfacer entre eux car tout est normalise, c'est pour ça que les opérateurs peuvent facilement choisir 3 ou fournisseurs pour leurs équipementiers. Les équipements radio communiquent avec la backbonne en liens fibre ou xDSL en IP pour la DATA et X25 pour la vois. ET oui, quand votre mobile fait de la voix il n'utilise pas le même protocole que pour la DATA. La voix utilise les mêmes équipements que pour la voix de votre téléphone fixe mais la data passe par des équipements IP comme internet. Tout ça pour vous dire que vous racontez n importe quoi.
Réponse de le 19/10/2013 à 0:04 :
1) 185
2) IP et X25... il faut apprendre OSI monsieur "vous racontez n'importe quoi"
a écrit le 18/10/2013 à 13:36 :
A l?époque, en plus, Free avait longtemps hésité entre Alcatel-Lucent et NSM pour la conception réseau orienté IP. Il avait fini par choisir NSM (qui se trouvait à Saint-Ouen, donc en France) pour les équipements car Alcatel-Lucent n'était pas capable de répondre aux demandes de Free, avec des produits "sur mesure". C'est gonflé, aujourd'hui de leur reproché ce choix. C'était à Alcatel-Lucent de s'aligné si le marché les intéressait (ce qui n'était pas vraiment la cas selon les propos de M. Combes). Comme les produits NSM sont sur mesure et intégrés, ils seront difficilement interfaçables avec ceux de Alcatel-Lucent, à mon avis, sans compter les frais supplémentaires avec les nouvelles interfaces de managements pour le performance management, la gestion des stocks, la formation de techniciens qui devront maîtriser 2 équipements au lieu d'un seul, ... Je ne crois pas que Free fasse de mauvais esprit dans ce cas précis.
a écrit le 18/10/2013 à 12:01 :
Montebourg n'a aucune expérience dans le monde industriel et en plus ...il veut imposé un dirigisme d'état...Ce socialiste dogmatique est dangereux pour notre économie...
Réponse de le 18/10/2013 à 14:22 :
Montebourg n'impose rien du tout, cet article en est la preuve. Vous parlez donc pour ne rien dire.
Réponse de le 18/10/2013 à 14:37 :
C'est regrettable pour Alcatel... Mais que va faire notre don quichotte, maintenant ?
Réponse de le 18/10/2013 à 14:38 :
l'homme qui parle sans plus réfléchir ? Le volontarisme en action ? celui qui est prêt à sauver l'industrie de la grotte à mammouth !
a écrit le 18/10/2013 à 11:34 :
ce ministre devrait savoir qu'on ne soumet pas une entreprise privée comme une administration.
a écrit le 18/10/2013 à 11:29 :
Avec l'évolution de la technologie dans quelques années on aura plus besoin de box
Réponse de le 18/10/2013 à 12:14 :
M. Niel ex-gérant de peep-shows est l'archétype du parasite économique (j'utilise le réseau Orange que je n'ai pas payé et il vous conchie). Pas étonnant qu'avec ses potes Pigasse et Bergé (2 autres zozos de l'hyperclasse mondiale) achète un ex-journal de référence (Le Monde) pour nous bourrer le mou
Réponse de le 18/10/2013 à 14:19 :
Cessez donc la jalousie, votre haine ne lui fait ni chaud ni froid, à Niel. Il faut vous y faire, et accepter votre propre médiocrité ! Quand à dire que free ne paie pas le réseau de Orange, c'est la preuve que votre éducation est à refaire. Free a un accord d'itinérance qui lui coûte une petite fortune !
Réponse de le 18/10/2013 à 14:57 :
200 millions par an pour l?itinérance c'est pas une petite fortune. 200 millions c'est le pris de 200 stations de base.. donc racontez par n'importe quoi.
a écrit le 18/10/2013 à 10:54 :
Surtout ne pas mettre ALU sous les feux de l'actualité; cette société a eu a subir les avanies de la presse éco pendant si longtemps. De grâce que les politiques la laissent se restructurer avec casse sociale malheureusement ou mourir en paix sans casse sociale selon leurs compétences.
a écrit le 18/10/2013 à 10:34 :
Ceci dit, tout s'explique.... on ne peut pas avoir des prix aussi bas en achetant des produits français et en payant des salaires descends a leurs salariés.. je vous conseille d'aller jeter un ?il sur les offres de travail chez Free avec comme salaires annoncés de 24Keuros primes comprises (http://www.universfreebox.com/article/22732/Free-recherche-des-techniciens-Backoffice-pour-son-centre-d-appels-de-Paris)
Réponse de le 18/10/2013 à 14:38 :
Lisez l'article avant de dire des âneries : c'est justement un fournisseur installé en France que Free a choisi pour ses équipements de réseau mobile.
a écrit le 18/10/2013 à 10:17 :
Toute la clique politique est nourrie plus ou moins avec des idees (Science Po/ENA) du collectivisme, etatisme, bolchevique, socialisme de type cubain/coree du nord. Pour ces gens (qui vivent des impots) l'idee de choix, d'entreprendre et surtout la notion du travail sont ALIENATOIRE !!
a écrit le 18/10/2013 à 9:46 :
mdr !!!!!!!!!!! sans blague, il croit quoi, montebourg? qu'on peut offrir du tout gratuit illimite rembourse par la secu et embaucher des francais? il est a cote de la plaque! personne ne rase gratuit ( enfin, si je peux dire ainsi...)... cela dit, les couts chinois sont en train d'exploser...
Réponse de le 18/10/2013 à 11:09 :
Montebourg est un avocat, il ne sait faire que des discours pour défendre ses clients. Il a été choisi par un Président formé à l'ENA. Que peut-on attendre de plus d'intellos parisiens ?
Réponse de le 18/10/2013 à 11:53 :
des impots?
a écrit le 18/10/2013 à 9:29 :
Free a raison !
Réponse de le 18/10/2013 à 14:20 :
jean23 a tord !
a écrit le 18/10/2013 à 9:19 :
Au niveau technique, Free veut des stations de bases reconfigurables 2G/3G/4G/etc. NSN fait ça, mais Alcatel non. D'où le choix de NSN.

Et si NSN se plaint à l'Europe de cette histoire, ça va nous coûter une amende, donc merci à Montebourre de la fermer ...
Réponse de le 18/10/2013 à 9:37 :
NE PAS ACHETER DE VOITURE ET CAMIONETTE FORD POUR LES FLICS ET CES IMMONDES PASSAT POUR LES FONCTIONNAIRES ... LA ON FAIT MIEUX ..
a écrit le 18/10/2013 à 9:08 :
revenir au bon vieux temps ou alcatel etait le fournisseur exclusif du seul operatuer telephonique francais: France Telecom. Ah oui, au passage, Alcatel truandait un maximum son client (ce qui a d ailleurs force le PDG de l epoque (Suard) a laisser la place a .. Tchuruk)
.le protectionnisme, c est creuser a terme la tombe du secteur
Réponse de le 18/10/2013 à 11:02 :
On a collé de fausses affaires sur le dos de Pierre SUARD, car c'était une décision politique de le dégommer, pourquoi ? allez savoir certains politiques sont tellement rancunier surtout après les élections et des soutiens des candidats).
D'ailleurs Pierre SUARD a bénéficié de "non lieux" puis a été réhabilité en 2009.
a écrit le 18/10/2013 à 8:56 :
Alcatel-Lucent n'est pas prêt de se redresser avec un DG pareil et un soutien à contre-emploi des membres du gouvernement. La situation est pourtant critique, fin 2012, Alcatel-Lucent a obtenu un prêt de deux milliards auprès de Goldman Sachs et gagé tous ses brevets (plus de 20000) en garantie. Nul doute qu'au moindre incident de remboursement, la banque qui dirige le monde n'hésitera pas à faire mettre la main sur les brevets et dans ce cas la casse sociale et le coût des télécoms s'envoleront en Europe.
a écrit le 18/10/2013 à 8:36 :
Combes met son entreprise et son chiffre d'affaires au centre de ses réflexions. La concurrence doit être restreinte, les prix doivent rester élevés. Un peu comme un chauffeur de taxi quoi. Lombardini met son client au centre de ses réflexions, il innove (Free Box, Triple Play), cherche la meilleure technologie et à baisser les prix de sorte que le client ait envie de venir, en se disant que le reste suivra. Laquelle des deux entreprises s'en sortira le mieux ?
a écrit le 18/10/2013 à 8:17 :
Etre patriote et couler son entreprise: la belle vision des fonctionnaires de Bercy, complètement coupés du monde de l'entreprise, bien à l'abri de leur statut super avantageux de fonctionnaire français, profiteurs de la sueur des autres...
Réponse de le 18/10/2013 à 10:02 :
Vous avez raison le système est vérolé et montegourde qu'il la ferme ça ira mieux pour notre industrie lui qui est avocat il ne sait même pas ce que c'est une vis.
a écrit le 18/10/2013 à 7:57 :
Vive le monopole francais....moi je me souviens de ce qu il nous a et continue de nous couter....au meme prix et à qualite egale pourquoi pas...mais acheter du moins bien plus cher car francais....pas un cadeau car on a deja 20 ans de retard....oui mais le coq fait cocorico les deux pieds dans la m....
a écrit le 18/10/2013 à 7:23 :
Si les ministres, tous bords confondus, veulent vraiment être patriotes, ils peuvent déjà commencer par s'immerger dans le monde des entreprises de leur pays - en stage ou en mission - afin de mieux savoir de quoi ils parlent et proposer des mesures réellement adaptées, au lieu d'adopter des postures électoralistes en vue de leur réélection! Car la situation du pays d'aujourd'hui a de manière très nette été causée par des gouvernants - encore une fois, tous bords politiques confondus - qui privilégient leur intérêt personnel au détriment de celui du pays.
a écrit le 18/10/2013 à 5:39 :
Le "patriotisme économique" est une hérésie et un non-sens dans un monde globalisé, une régression menant tout droit au suicide collectif.
Réponse de le 18/10/2013 à 10:07 :
Ha bon! et vous vous basez sur quoi? car cela existe aux USA et je ne vois pas le pays en regression
Réponse de le 18/10/2013 à 14:28 :
Parce que la France n'est pas les Etats Unis. Elle n'a ni la population, ni les ressources économiques et financières, ni l'espace géographique ni surtout la créativité volontariste des américains. La France est un pays qui pense et agit comme les vieux (pantoufles, bouffe, sécurité sociale) dont la jeunesse (70% d'entre eux) ne pensent qu'à aller réussir sous d'autres cieux.
a écrit le 18/10/2013 à 1:06 :
Bravo FREE, ne vous laisse pas faire, par ce mec qui brasse du vent.

a écrit le 17/10/2013 à 23:55 :
« virages technologiques manqués. » On se souviendra des moqueries d'Alcatel quand Free, à ses débuts, a lancé les tests de VoIP sur ses box : "impossible, on n' y arrive pas ce ne sont pas eux qui y arriveront". Voilà où mène l'orgueil messieurs.
a écrit le 17/10/2013 à 23:33 :
La proportion d'actionnaires français est à 35% chez ALU contre plus de 60% chez ILIAD... merci Arnaud joli calcul.
Réponse de le 18/10/2013 à 21:44 :
60 % d'actionnaires français: quel patriotisme !
Sachant que NIel possède 58,5 % des actions et avec son collègue 1,5 % ...
a écrit le 17/10/2013 à 23:08 :
le patriotimse consisterait plutot à choisir un equipementier européen serieux (Nokia) face aux redoutables equipementiers chinois (huawei)
Réponse de le 18/10/2013 à 13:53 :
Nokia, est devenu Américain, c'est la propriété de Microsoft.
Réponse de le 18/10/2013 à 14:47 :
@JMK:
Seule la partie terminaux mobiles de Nokia a été vendue à Microsoft. Nokia conserve son activité d'équipementier réseaux, qui est concernée par l'article.
Free peut donc continuer à acheter chez Nokia et faire ainsi preuve de plus de patriotisme européen, voire français (les équipements étant assemblés en France), que ses concurrents qui se fournissent chez les Chinois.
a écrit le 17/10/2013 à 22:52 :
Des discours d'un autre siècle, qui ne font qu'illustrer l'inutilité de ces ministres.
a écrit le 17/10/2013 à 22:42 :
Atlas Shrugged est definitivement un recit d anticipation.
a écrit le 17/10/2013 à 21:04 :
Incroyable....
Il ya encore des gens en France qui ont des c...lles!!! Etonnant... Allez la Gaule...
a écrit le 17/10/2013 à 20:29 :
vive la dictature, et on force tout le monde à acheter que français.
a écrit le 17/10/2013 à 20:13 :
"Nous voulons inviter les opérateurs à faire les bons choix"

C'est qui lui pour se proclamer décideur de bons choix ? les opérateurs sont si cons que ca, que ce type a la connaissance infuse SAIT ce qu'est le bon choix ?
N'importe quoi. Comme si un politicien de bas étage qui n'a jamais travaillé de sa vie savait mieux que les professionels du secteur qui gèrent des millions de client, ce qu'est un bon choix.
Sébastien Soriano a une voix toute tracée en politique. Melon gonflé a bloc et je prends les gens pour des imbéciles. Faut pas s'etonner que le peuple vote FN devant tant d'arrogance et de suffisance.
Bravo, faudrait peut être un jour songer à travailler d'un vrai métier mon garçon.
a écrit le 17/10/2013 à 20:01 :
encore un ministre qui s'agite pour rien...mais cela n'est pas très nouveau ! comme on dit c'est parler pour ne rien dire, comme d'habitude.
a écrit le 17/10/2013 à 19:54 :
Y en a qui veulent obliger les français à achter des produits français. Par exemple, certains producteurs bretons qui veulent pas qu'on achète des produits allemands... Moi je dis, le consommateur est roi, il fait ce qu'il veut de son argent , on est pas en dictature ?
Réponse de le 18/10/2013 à 10:06 :
Vous êtes vraiment très mal placé pour donner des leçons à dix balles. Vous êtes un cas dans votre genre. Vous devriez déjà méditer sur votre statut avant d'écrire un tel commentaire.
Réponse de le 18/10/2013 à 10:10 :
Merci d'arreter de parler de dictature, il n'y a rien de plus faux. aller voir ds d'autre pays (Chine, Iran, etc..) vous verrez la difference.
Réponse de le 18/10/2013 à 16:10 :
Français expatrié en Chine où je sens plus de liberté dans un espace dit réduit qu'en France où l'on est en train de réduire notre liberté. Vous êtes un vrai Français socialiste qui pense être au centre du monde et être la pensée unique. Voyagez et vivez autre chose avant de juger !
a écrit le 17/10/2013 à 19:45 :
Je croyais que les appels d'offres de l'Etat étaient avec une concurrence Européenne ?
Il veut que le privé sélectionne des sociétés Françaises sans appel d'offres ?
Sympathique ce garçon
a écrit le 17/10/2013 à 19:35 :
Nos politiques ne connaissent rien au monde de l'entreprise et voudraient le diriger et lui imposer son dictat. Je pense que l'on a les hommes politiques que l'on mérite et en l'occurence ils ne sont pas loin d'être les plus nuls au monde.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :