La Poste se met à la page en proposant à ses clients de tester l'impression en 3D

 |   |  225  mots
Trois bureaux de poste en Île de France expérimentent un service d'impression 3D pour professionnels et particuliers.
Trois bureaux de poste en Île de France expérimentent un service d'impression 3D pour professionnels et particuliers. (Crédits : Reuters)
Trois bureaux de poste franciliens proposent aux usagers d'imprimer de petits objets en 3D.

Même La Poste s'y met. L'impression 3D grand public sera expérimentée pendant 6 mois dans trois bureaux d'Île de France à Boulogne-Billancourt (Hôtel de Ville) et dans deux arrondissements de Paris, le IXe et le VIIIe (Bonne Nouvelle et La Boétie). 

Deux offres

Une offre est destinée aux particuliers qui pourront imprimer de petits objets "choisis dans un catalogue, et personnalisables", ou à partir d'un fichier 3D qu'ils pourront apporter sur place, indique un communiqué. Une coque de smartphone, par exemple, coûtera environ 30 euros. La seconde offre s'adresse aux professionnels pour des pièces plus importantes. Pour eux, les prix seront fixés sur devis. 

Sculpteo dans la boucle

Deux employés par bureau ont été formés spécialement  pour utiliser les machines fournies par la start-up francilienne Sculpteo. 

>> Scultpeo démocratise l'impression 3D d'objet

Expérimentation "inédite"

Cette "expérimentation inédite" est "une première dans un réseau grand public", et elle permet de proposer "au plus grand nombre l'accès à cette technologie qui va révolutionner les usages et les relations aux objets", souligne le groupe La Poste dans son communiqué.

 A lire aussi:

 >> Imprimantes 3D, ces petites machines qui vont (beaucoup) changer le monde

>> Phenix, pépite française de l'impression 3D, passe sous pavillon américain

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2013 à 18:29 :
Il faut bien justifier les hausses de tarifs...
a écrit le 27/11/2013 à 14:05 :
Vite une imprimante 3D pour Mr Normal à l' élysée, comme ça il pourra faire avec l' imprimante 3d.......du 3 A, comme nous venons de les perdrent !!!!
a écrit le 27/11/2013 à 11:41 :
sans toucher l'autre. Ce que j'attends de la poste c'est qu'elle arrête de me perdre mes colis, que le facteur me délivre enfin mes recommandés quand je suis là sans m'obliger à aller faire la queue dans des bureaux à 18 km de chez moi, que les tarifs soient compétitifs et que les lettres ne mettent plus une semaine pour faire 100 km ! Les bidules 3D c'est de la frivolité, communiquer là dessus quand le reste ne fonctionne pas convenablement c'est contre-productif.
a écrit le 27/11/2013 à 11:25 :
La 3 D une tempête dans un verre d'eau pour les employés de la poste ils ont déjà des distributeurs à timbres et des machines pour remplir les chèques, non pour moi c'est pas une bonne idée il faut mieux améliorer les services postaux (tri et distribution de courrier, formation des employés pour accueillir les gens et les orientez et répondre à leurs besoins pour moi cela passe en priorité).
a écrit le 27/11/2013 à 10:43 :
Encore un dirigeant de service public qui "s'offre une danseuse"?
Mais que vient faire la poste sur ce marché? Où est la notion de service public? Ne pourrait elle se concentrer sur ses missions de service public et y viser l'excellence? Dans le même temps elle ferme des bureaux de poste en province et demande aux mairies de financer le fonctionnement d'agences postales. Et pourtant elle continue de toucher des financements directs de l'état.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :