Un smartphone Apple sous Android ?

 |   |  490  mots
Le co-fondateur d'Apple recommande à son ancienne entreprise de développer des smartphones sous Android. (Reuters/Cathal McNaughton)
Le co-fondateur d'Apple recommande à son ancienne entreprise de développer des smartphones sous Android. (Reuters/Cathal McNaughton) (Crédits : AFP)
Le co-fondateur d'Apple Steve Wozniak a prodigué un conseil plutôt iconoclaste à son entreprise: développer des smartphones... sous Android, le système d'exploitation de son grand rival, Google.

Il est coutumier des déclarations chocs: en août 2012, il avait notamment expliqué que des "problèmes horribles" allaient se poser avec le cloud, où "rien ne vous appartient". Dans une interview au magazine spécialisé Wired, le co-fondateur d'Apple, toujours salarié mais plus impliqué au jour le jour a pourtant fait beaucoup plus fort.

Steve Wozniak suggère en effet à Apple de développer des smartphones utilisant le système d'exploitation Android :

Il n'y a rien qui pourrait tenir Apple éloigné du marché Android, comme un marché secondaire. Nous serions en mesure d'y affronter la concurrence. Les gens apprécient les qualités de design et de fabrication de nos produits, par rapports aux autres offres sous Android. Nous pourrions jouer en même temps sur les deux tableaux.

Jobs en "guerre thermonucléaire"

La proposition est d'autant plus originale qu'elle s'inscrit totalement en faux avec la vision de Steve Jobs, l'autre co-fondateur d'Apple, décédé en octobre 2011. Selon sa biographie autorisée, publiée quelques jours après sa mort, Jobs vouait une haine féroce à Android, qu'il accusait d'être un "produit volé".

Il se disait ainsi "prêt à partir en guerre thermonucléaire" contre le logiciel de Google, prévenant qu'il consacrerait "jusqu'à son dernier soupir et chaque dollar des 40 milliards de trésorerie d'Apple pour réparer ce tort". Steve Jobs reprochait en effet à Android de reprendre de nombreuses fonctionnalités du système d'Apple, iOS.

>> Lire : Steve Jobs était prêt à une "guerre thermonucléaire" contre Android

Logiciel open-source

Huit mois après ce décès, la firme à la pomme avait présenté un nouveau système d'exploitation qui lui permettait notamment de ne plus utiliser le système de cartographie de Google, Google Maps.

Autant dire qu'il y aurait un lourd passif à effacer si Apple décidait de développer une version compatible avec Android, même si techniquement, l'opération est possible, explique Wired. Le programme d'exploitation de Google est en effet en open-source, et chaque fabricant de smartphones est en droit de l'adapter.

Développement secret

Au-delà de la proposition provocatrice, Steve Wozniak a affiché sa confiance quant aux développements technologiques d'Apple. Il a minimisé l'importance des échecs de l'année précédente, de la télévision connectée à la Smartwatch, estimant que l'entreprise attendait le bon moment pour sortir le meilleur produit :

Les meilleurs produits sont ceux qui sont développés en secret. On rassemble de petites équipes de personnes de grande qualité, afin qu'il ne soient pas ennuyés par d'autres personnes en train de commenter ce qu'ils font pendant qu'ils le font. Une catégorie de produits intégralement nouvelle n'apparaît pas si souvent. Cela peut arriver une fois tous les dix ans, et parfois il faut attendre que l'un de ces moments arrive.

>> Pour aller plus loin, lire : Apple-Google : la guerre sur tous les fronts

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2014 à 13:45 :
là, peut être
a écrit le 07/02/2014 à 18:58 :
Apple devrait abandonner le matériel au profit du logiciel plus rentable à concevoir grâce à l'exploitation de code sous licence permissive type BSD. Si j'étais actionnaire de cette entreprise c'est la voie que je privilégierai car la conception et la reproduction d'un produit électronique laisse peu de marge opérationnelle. Le matériel n'a de pertinence que lorsqu'il propose une solution infiniment plus performante comparativement à une solution logicielle. A la limite seul leurs écrans LCD orientés métiers graphiques représentent une réelle valeur ajoutée dans ce cas précis.
a écrit le 07/02/2014 à 17:28 :
Et, en matière de "produits volés", Jobs en connaissait un rayon...
a écrit le 07/02/2014 à 14:49 :
Vous imaginez un OS ouvert sur une machine fermée? Connecteurs propriétaires, puces dans les câbles, pauvre petit droid enfermé là dedans...
Réponse de le 07/02/2014 à 16:17 :
Ah bon ce n'est pas déjà le cas?
Réponse de le 07/02/2014 à 18:11 :
Non
Réponse de le 09/02/2014 à 13:36 :
Si, à part la connectique, la plupart des composants des smartphones sont proprios, des batteries aux puces graphiques très peu de standards et de drivers libres.
a écrit le 07/02/2014 à 14:35 :
Le problème d'Apple ce n'est pas iOS, c'est le prix des appareils. Des téléphone Android au prix Apple se vendront encore moins que ceux sous iOS.
a écrit le 07/02/2014 à 10:57 :
Voilà un homme plein de bon sens et de sagesse.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :