Steve Jobs était prêt à une "guerre thermonucléaire" contre Android

 |   |  299  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Selon son biographe, le fondateur d'Apple était prêt à tout pour détruire le système d'exploitation de Google.

La biographie autorisée de Steve Jobs sort ce lundi en librairie aux Etats-Unis, le 2 novembre en France. L'agence Associated Press, qui s'est procuré un exemplaire, nous apprend que le fondateur d'Apple, décédé le 5 octobre, était furieux contre Android, le système d'exploitation pour mobile de Google, qu'il considérait comme "un grand larcin."

Jusqu'à son dernier soupir pour détruire Android

Le livre de Walter Isaacson, sobrement intitulé "Steve Jobs", cite plusieurs phrases véhémentes de l'inventeur du Mac qui se dit "prêt à partir en guerre thermonucléaire" contre le logiciel de Google : "je vais détruire Android car c'est un produit volé." Il prévient qu'il y consacrera "jusqu'à son dernier soupir et chaque dollar des 40 milliards de trésorerie d'Apple pour réparer ce tort." Les citations remonteraient à janvier 2010, quand un Steve Jobs livide aurait découvert un smartphone tactile de HTC sous Android reprenant de nombreuses fonctions de l'iPhone. Apple a attaqué de nombreux fabricants de smartphones sous Android, HTC et surtout Samsung, les accusant d'avoir enfreint ses brevets et copié ses produits.

"Arrêtez de piller nos idées"

Une rencontre houleuse entre Jobs et Eric Schmidt, le président de Google, dans un café de Palo Alto, est également racontée dans le livre. Schmidt aurait proposé un arrangement amiable pour mettre un terme à ces poursuites contre Android et Jobs lui aurait répondu : "je ne veux pas de votre argent. Même si vous me proposiez 5 milliards de dollars, je n'en voudrais pas, j'ai plein d'argent. Tout ce que je veux, c'est que vous arrêtiez de piller nos idées avec Android." Schmidt avait démissionné du conseil d'administration d'Apple en août 2009, au moment où la concurrence devenait frontale dans le mobile entre les deux groupes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2011 à 13:16 :
avec tout le respect pour MR JOBS il me semble que l'iphone est une copie amélioré d'un produit déjà existant, donc copieur copié et recopié, c'est le cercle infernal et on peut estimé normal dans ces sphère de copieurs inconditionnelle !!!!
a écrit le 25/10/2011 à 12:58 :
Des propos assez catégoriques dans ces commentaires. Le monde n'est malheureusement ni tout noir ni tout blanc.
Il est un fait que l'évolution s'est toujours basé sur l'échange et non sur la fermeture sur soi. N'oublions néanmoins pas l'important : si pour un néophyte chaque nouvelle fonction semble une évidence (notons qu'il y a 15 ans personne ne connaissait Internet mais tout le monde prévoyait la guérison des cancers), elles sont en fait l'aboutissement de longues heures de travail faisant appel à des designer, des développeurs et parfois même des psy (savez vous qu'une boite jaune ou rouge avec une fente évoque une boite au lettre pour moins de 5% de personnes dans le monde ?)

N'est-il pas légitime pour une personne ou une firme qui a investi (donc aussi pris des risques financiers et stratégiques) de vouloir exploiter son idée sans qu'un mastodonte vienne se servir et assécher le marché potentiel en ayant recours à des moyens que l'inventeur n'aurait pas ?
Soyons direct : avant l'iphone, tout ce que les fabricants savaient, c'était miniaturiser des PC. Passer seulement en mode vibreur, consistait comme sur un PC à ouvrir le panneau de son et passer au mini avec un stylet.

La capitalisation d'Apple ne doit pas non plus donner d'illusion sur la fragilité réelle de cette entreprise. Il s'agit avant tout d'une entreprise qui peu disparaitre aussi vite qu'elle est revenue. N'oublions pas que des entreprise comme Google ou Samsung ont un marché autrement plus développé et diversifié que Apple. Le jour où Apple sortira un appareil qui ne plaira pas, ils pourront tout simplement fermer boutique.

Quand à ceux qui parlent de souris, cette invention a été présentée dans le cadre d'une manifestation Xerox, mais cette invention brevetée est au nom de Douglas C. Engelbart. A noté qu'au tout début, cette invention n'a guère eu plus de succès que le crayon optique et c'est grâce à l'OS macintosh que cet instrument a connu son succès.

... Comme quoi rien n'est tout blanc ni tout noir.
Réponse de le 23/11/2011 à 20:25 :
Tout simplement merci.
a écrit le 24/10/2011 à 20:42 :
Les vrais inventeurs ne se targuent par des actions de MKT un peut trop médiatisées en utilisant les inventions d'autres créatifs...
a écrit le 24/10/2011 à 12:33 :
Ces gens n'ont plus de limites ce sont de véritables dictateurs et ils menacent jusqu'aux libertés et la démocratie , une guerre de destruction , c'est ça l'economie , défoncer la tête des autres , allez donc faire un tour dans les usines chinoises d'apple pour comprendre comment on fait pour devenir riches en ruinant la vie des autres , franchement il va falloir arrêter ces gens là
Réponse de le 23/11/2011 à 20:27 :
Autre point très intéressant mais Apple ne sont pas les seuls ...
a écrit le 24/10/2011 à 11:21 :
Ainsi va le monde du high-tech... Jobs aurait dû se concentrer sur ses propres idées et innovations. Avec ces propos, il se montre sous son plus mauvais jour, celui d'un marketeux procédurier, prêt à mettre son entreprise à genoux dans une guerre qui n'en est pas une... J'espère que sa bio contient des infos plus sympas ! Comme quoi chaque homme cache sa part d'ombre, même les plus grands :)
Réponse de le 25/10/2011 à 13:38 :
on ne fait pas d'une société ce que SJ à fait avec Apple en étant un enfant de coeur! qui pouvait en douter?
Réponse de le 09/11/2011 à 15:06 :
Wellcat vit apparemment dans un monde de bisounours, ce qui n'est pas le cas des grandes entreprises... La "guerre économique" a toujours existé entre les patrons de grosses boîtes et ce depuis des siècles, même avant l'avènement du capitalisme. C'est d'ailleurs une discipline enseignée dans les écoles de commerce. Alors si, c'est une guerre même si elle ne se fait pas avec des armes à feu.
a écrit le 24/10/2011 à 10:24 :
Qu'il regarde d'ou vient APPLE avant de faire le grand seigneur !!! Il n'a tout de même pas inventé l'eau tiède, alors qu'il se rappel que la souris et les icons ne viennent pas lui mais de Xerox. Ok il a eu du nez pour sortir les bons produits alors évidement qu'il est copié et même amélioré !!!! Exactement comme son pote Billy Microsoft qui a récupéré le fameux DOS pour quasi rien en "oubliant" de dire à son inventeur qu'il avait déjà un contrat possible avec IBM !
a écrit le 22/10/2011 à 20:05 :
Il aurait dû se concentrer sur la guerre cellulaire.

Paix à son âme.
a écrit le 22/10/2011 à 15:58 :
Un peu gonflé de la part d'un monsieur qui citait Picasso "les bons artistes copient, les grands artistes volent" et Steve Jobs ajoutait "nous avons toujours été sans scrupule lorsqu'il s'agit de voler de grandes idées".
a écrit le 21/10/2011 à 20:05 :
Finalement on le regrette pas...un despote informatique n'est jamais la solution idéal !
a écrit le 21/10/2011 à 17:51 :
Dans la nature, c'est en copiant le comportement des autres qu'une espèce évolue et finit par survivre.
Dans le high-tech il en est de même si l'on veut qu'elle progresse. Imaginez que les précurseurs de l'informatique aient breveté l'idée du binaire pour coder des programmes. En ce sens j'adhère à l'idéologie de Richard Stallman qui, en temps que précurseur, a connu cette période de liberté et d'échange d'idées, d'algorithmes...
Il est malheureux que les brevets logiciels soient apparus pour remplacer les droits d'auteurs dans certains pays. Ce sont eux qui sclérosent l'innovation de nos jours en ramenant tout uniquement à l'argent!
Vive la diversité de la vie, des cultures, des religions, des idées, ... de la high-tech et du commerce!
a écrit le 21/10/2011 à 16:35 :
Mouais, même si Apple a inventé plein de trucs, ils ont eux aussi pompé pas mal chez les copains. D'ailleurs, pas mal de "nouveautés" d'iOS5 viennent... d'Android.
Réponse de le 21/10/2011 à 18:29 :
tt a fai daccord
Réponse de le 21/10/2011 à 18:48 :
Apologie du Vol et destruction de l'imagination et de la création : soyons pourris et heureux de l'être !
Réponse de le 23/10/2011 à 16:19 :
Et toute la bureautique fin des années 70 ...pompée chez xerox (ce sont eux qui ont inventé l'interface graphique avec ascenseurs et menus déroulants !!!) !
Réponse de le 23/10/2011 à 18:28 :
... Il a aussi pompé le concept de la souris chez Xerox, en l'améliorant, certes... mais c'est bien comme ça que fonctionne le marché de la technologie, par améliorations successives.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :