Mark Zuckerberg défend le modèle économique de Facebook et tacle Apple

 |   |  258  mots
Si vous étiez en adéquation avec Apple, ils vendraient leur produits beaucoup moins cher, a lancé Mark Zuckerberg.
Si vous étiez en adéquation avec Apple, "ils vendraient leur produits beaucoup moins cher, a lancé Mark Zuckerberg. (Crédits : reuters.com)
Le patron du réseau social s'est dit frustré que beaucoup de gens ne pensent pas qu'un modèle basé sur la publicité est "en adéquation avec ses clients". Tim Cook avait déclaré en septembre que lorsque les services en lignes sont gratuits, "vous n'êtes pas le client, vous êtes le produit".

Cela ressemble à un match de boxe à distance entre deux géants du numérique. Dans une interview accordée au magazine Time au début du mois de décembre, Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, s'est dit frustré "que beaucoup de gens semblent de plus en plus penser qu'un business model basé sur la publicité n'est en quelque sorte pas en adéquation avec ses clients".

Et renchérir, visant directement Apple: "Vous pensez que parce que vous payez Apple, vous vous retrouvez en adéquation avec eux ? Si vous l'étiez, ils vendraient leurs produits beaucoup moins chers !"

"Vous n'etes pas le client, vous êtes le produit"

Mark Zuckerberg a fait ainsi référence à des propos tenus par Tim Cook, le PDG d'Apple, en septembre. Ce dernier avait alors visé indirectement le modèle économique des géants d'Internet tels que Facebook ou Google, dont les revenus proviennent en essentiellement de la publicité en ligne. Cette dernière cible les internautes grâce à la collecte de données personnelles.

"Il y a quelques années, les utilisateurs de services Internet ont commencé à réaliser que quand un service en ligne est gratuit, vous n'êtes pas le client. Vous êtes le produit," avait ainsi lancé Tim Cook.

Selon la plateforme de vidéos publicitaires Ebuzzing, un an d'Internet sans publicité coûterait 170 euros à chaque internaute par an. Celle-ci est parvenu à ce résultat en divisant le montant des dépenses publicitaires sur Internet au Royaume-Uni en 2013, par le nombre d'utilisateurs qui y sont exposés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/12/2014 à 6:59 :
Disons que l'un ne se cache pas de gagner de l'argent grâce à nos données, alors que l'autre fait exactement la même chose mais communique différemment, au final le pire n'est peut être pas celui que l'on pense ....et cela l'arrange bien que tous les regards soient tournés vers celui qui est montré du doigt, ça permet de faire ses petites magouilles à l'abri des regards.
a écrit le 06/12/2014 à 22:39 :
Il a parfaitement raison. Apple "se fait" 40% de marge nette; se basant sur des pommes qui s'imaginent acheter un Hermès... Les actionnaires s'engraissent; et tout va bien Madame la Marquise... On peut même pousser; les pubs Apple sont 2 à 3 fois plus longues (plus chères) que les autres. "ils" piquent donc du pognon dans les poches de leurs clients, pour les persuader qu'ils sont les meilleurs !!! A en juger par leurs résultats, il sembleraient qu'ils aient raison de les prendre pour...
a écrit le 06/12/2014 à 20:30 :
Tim Cook a raison - Ce type est totalement insuportable - au moins avec Apple les clients reçoivent un produit de qualité et relativement durable, quoiqu'en disent les esprits chagrins (et les concurrents) - Facebook reste la plus grosse arnaque boursière mondiale, les services sont loin d'êtres gratuits pour les entreprises qui utilisent le réseau - résultats très discutables par ailleurs.
a écrit le 06/12/2014 à 18:56 :
C'est l'éternel débat des chasseurs pour savoir quelle est la meilleur façon de tirer les pigeons...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :