Google répondra aux questions de santé avec des infographies

 |   |  307  mots
Une question sur 20 dans Google Search concerne des questions médicales, souligne le moteur de recherche.
Une question sur 20 dans Google Search concerne des questions médicales, souligne le moteur de recherche. (Crédits : reuters.com)
Le moteur de recherche lancera dans les prochains jours un nouvel outil permettant d'obtenir de meilleurs résultats aux questions sur des problèmes médicaux.

Des blessures sportives à la rougeole, Google dit avoir à cœur les inquiétudes de santé des internautes. Le géant internet américain veut notamment leur apporter de meilleures réponses dès lors qu'ils interrogent le moteur de recherche sur des problèmes médicaux, et affirme avoir commencé à modifier son application de recherche mobile à cette fin.

Prem Ramaswami, responsable produit chez Google, expliquait ainsi mardi 10 février sur l'un des blogs officiels du groupe:

"À partir des prochains jours, quand on interrogera Google sur des problèmes de santé courants, on commencera à avoir d'entrée de jeu des données médicales appropriées sous forme d'infographie."

Des symptômes aux traitements

"Nous montrerons les symptômes typiques et les traitements, de même que des détails sur le caractère plus ou moins répandu du problème de santé: si c'est grave, si c'est contagieux, à quel âge ça s'attrape etc...", détaille-t-il.

Google assure avoir travaillé avec une équipe médicale afin de garantir la qualité de l'information, qui parfois se déclinera aussi sous forme de dessins.

"Une fois obtenues ces informations de base par Google, il devrait être plus simple d'effectuer davantage de recherches dans d'autres sites ou de poser les bonnes questions à un médecin", observe Prem Ramaswami.

Une recherche sur vingt consacrée à la santé

L'enjeux est de taille pour le moteur de recherche, puisqu'il admet qu'une question sur 20 dans Google Search concerne des questions médicales.

Le nouvel outil sera d'abord intégré aux États-Unis dans l'application de recherche Google en anglais pour les smartphones et les tablettes, mais la firme de Moutain View dit vouloir sur la durée l'étendre à d'autres parties du monde et élargir l'éventail des maladies concernées.

>> Lire aussi Parkinson : les cuillères anti-tremblements de Google enfin en vente

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :