VTC : comme Google, Uber veut rouler sans chauffeur

La startup californienne, connue pour son service de VTC, a noué un partenariat avec l'université américaine de Carnegie Mellon (Pittsburgh) afin de plancher sur un projet de voiture autonome.
Mounia Van de Casteele

2 mn

D'après Bloomberg, Google chercherait à développer un service de VTC concurrent d'Uber, alors qu'il est actionnaire de ce dernier à hauteur de près de 300 millions de dollars.
D'après Bloomberg, Google chercherait à développer un service de VTC concurrent d'Uber, alors qu'il est actionnaire de ce dernier à hauteur de près de 300 millions de dollars. (Crédits : reuters.com)

Uber évoque un "partenariat stratégique". Sur son site, la startup californienne a annoncé, le 2 février, avoir conclu un marché avec l'université américaine Carnegie Mellon University (CMU). Celui-ci consiste à créer sur les lieux estudiantins, à Pittsburgh, un "centre avancé de technologies Uber" afin de plancher sur un projet de véhicule sans chauffeur.

Une information qui prête à sourire au moment où l'agence Bloomberg rapporte que Google, à l'origine du concept de voiture autonome, aurait investi dans Uber pour créer un service de VTC concurrent...

Uber voit grand

Evoquant la stratégie à long terme de l'entreprise, Jeff Holden, chef de produit Uber, se réjouit dans le communiqué:

"Nous sommes ravis de rejoindre la communauté de Pittsburgh et de collaborer avec les experts de la CMU, dont les qualités en matière d'expertise technique, en particulier dans la robotique, sont inégalées. En tant que leader mondial dans le transport urbain, nous avons l'occasion unique d'investir dans des technologies de pointe pour permettre la circulation sûre et efficace des personnes et des objets à grande échelle."

Des créations d'emplois en perspective

De son côté, Andrew Moore (qui, à la CMU, est le doyen de la School of Computer Science, faculté "réputée pour des innovations qui transforment des vies") assure être impatient de travailler avec "Uber [qui] est une société à la croissance rapide, connue pour sa technologie innovante, qui améliore radicalement l'accès au transport pour des millions de citoyens dans le monde entier".

Le communiqué précise, en outre, que

"ce centre contribuera à la création d'emplois locaux et à favoriser la réputation bien méritée de la ville de l'acier pour la croissance de son secteur de l'innovation. Uber et CMU organiseront un événement pour lancer formellement le partenariat dans les prochaines semaines".

Mounia Van de Casteele

2 mn

En direct I Forum agri innovation de Bordeaux

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 13/02/2015 à 13:19
Signaler
Si uber n existait pas le prix de la licence de taxi serait encore en train de monter à plus de 240000 € Et le syndicat des taxistes a ce boire des coups avec les politiques politiciennes Du bavardage que du bavardage Il y en a enfin qui se mou...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.