Google déçoit les marchés malgré un bénéfice en hausse

Le bénéfice net du géant américain a augmenté de 12 % à 14,4 milliards de dollars l'an dernier. Une bonne nouvelle qui cache néanmoins des résultats décevants. Pour les justifier, Google a invoqué le dollar fort et a tenté de rassurer sur la santé de son activité centrale de publicité en ligne.
Google vient de publier ses résultats concernant le quatrième trimestre de l'année fiscale 2014. Le bénéfice par action trimestriel, qui sert de référence à Wall Street, est inférieur aux attentes des analystes (6,88 dollars contre 7,11 dollars espérés).
Google vient de publier ses résultats concernant le quatrième trimestre de l'année fiscale 2014. Le bénéfice par action trimestriel, qui sert de référence à Wall Street, est inférieur aux attentes des analystes (6,88 dollars contre 7,11 dollars espérés). (Crédits : reuters.com)

Début d'année un peu morose pour Google. Le géant internet américain a publié, jeudi 29 janvier, des résultats décevants, montrant des signaux inquiétants dans son activité centrale de publicité en ligne tandis que ses dépenses continuent de grimper.

Le bénéfice net a certes augmenté de 12% à 14,4 milliards de dollars l'an dernier, et même bondi de 41% à 4,8 milliards de dollars sur les trois derniers mois de 2014. Mais le bénéfice par action trimestriel, qui sert de référence à Wall Street, est inférieur aux attentes des analystes (6,88 dollars contre 7,11 dollars espérés).

Un chiffre d'affaires inférieur aux attentes

La croissance du chiffre d'affaires a, en outre, ralenti un peu plus que ce à quoi s'attendait le marché: il a progressé de 19% sur l'ensemble de l'année, à 66 milliards de dollars, et de 15% au dernier trimestre, à 18,1 milliards. Au troisième trimestre, la croissance était encore de 20%.

Le directeur financier, Patrick Pichette, a invoqué "le renforcement du dollar américain" face à la plupart des grandes devises, lors d'une téléconférence avec des analystes. L'effet négatif a été, selon lui, limité par les programmes d'assurance du groupe, mais se chiffre quand même à 468 millions de chiffre d'affaires en moins au quatrième trimestre. "Cela ne va pas s'arrêter", a-t-il prévenu.

Le "coût par clic" en baisse de 3%

Parmi les indicateurs clé pour le marché, la hausse du nombre de clics sur des annonces publicitaires publiées par Google a été de seulement 14% au quatrième trimestre, contre 17% au troisième. Le géant américain est notamment payé par les annonceurs quand les internautes cliquent sur les publicités affichées en ligne. Le prix moyen par clic poursuit par ailleurs son recul (-3% après -2% au troisième trimestre).

Les investissements du groupe, dans des centres de données mais aussi dans de nouvelles activités annexes, continuent par ailleurs de se ressentir dans ses comptes. Ses dépenses de recherche-développement se sont par exemple envolées de 38% à 9,8 milliards de dollars sur l'ensemble de l'année, et de 46% à 2,8 milliards sur les trois derniers mois.

Dans les échanges après-Bourse, le titre s'est initialement affaissé de 3,5% à 493 dollars en réaction aux résultats, pour remonter ensuite afin d'afficher une légère hausse de de 0,1% à 510,66.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 30/01/2015 à 14:14
Signaler
En fait, les actionnaires trouvent que Google fait trop de R&D et que cela les a empêché d'atteindre le bénéfice de $7,11 tant espéré. Cela traduit un glissement des mentalités qui fait craindre pour l'avenir. User l'outil de production sans investi...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.