Paiement mobile : Google se renforce pour faire barrage à Apple

 |   |  237  mots
Le géant internet a acquis des technologies de Softcard, une application de paiement mobile créée en 2010.
Le géant internet a acquis des technologies de Softcard, une application de paiement mobile créée en 2010. (Crédits : Google)
La firme de Moutain View compte sur son partenariat avec des opérateurs mobiles américains alors que la marque à la pomme vient d'entrer sur le marché du paiement mobile.

Dans la course au paiement mobile, Google huile sa mécanique. Le géant californien s'est associé avec plusieurs grands opérateurs mobiles américains pour pré-installer son application de paiement électronique sur les smartphones. AT&T Mobility, T-Mobile USA et Verizon Wireless, ainsi  intégreront dans le courant de l'année l'application Google Wallet sur les smartphones Android vendus aux Etats-Unis, explique Google sur son blog lundi 23 février.

Le géant d'internet ajoute qu'il a acquis des technologies de Softcard, une application de paiement mobile créée en 2010 par les opérateurs mobiles cités précédemment.

Google Wallet, un succès mitigé

En s'alliant avec ces opérateurs, Google tente de faire barrage à Apple, récemment entré sur le marché des paiements mobiles. En octobre, la marque à la pomme a incorporé l'application de paiement mobile Apple Pay dans sa nouvelle gamme iPhone 6 de smartphones.

     | Lire Paiement mobile : Samsung va concurrencer Apple Pay

Le géant californien, quant à lui, avait lancé Google Wallet en 2011 un service qui enregistre les informations des cartes de crédit et de débit et permet au consommateur de payer ses achats en connectant son smartphone à un terminal spécialement aménagé. Il n'avait pas réussi à convaincre le consommateur, notamment en raison de la concurrence de Softcard. La tâche devrait être plus aisée désormais que cette technologie compte parmi son portefeuille de brevets

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2015 à 17:22 :
Il faudrait être fou pour concentrer dans un seul appareil autant de données stratégiques sur un seul individu dont son moyen de paiement, ses empreintes digitales etc.
Et il y en a qui crient au scandale d'agences gouvernementales trop curieuses alors qu'ils leurs donnent le bâton pour les battre.
a écrit le 24/02/2015 à 9:44 :
Avec Google, ça cache souvent quelque chose. Dans quelques années, tout passera par https://play.google.com/store et nous aurons tous Android...
a écrit le 24/02/2015 à 9:03 :
et google/apple prendra 30% pour chaque achat comme ils le font sur leurs stores?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :