Paiement mobile : Visa proposera une application Android dès mars 2015

 |   |  371  mots
Avec la technologie HCE d'émulation de carte, les données ne sont pas stockées dans la carte SIM du téléphone mais dans le nuage informatique (cloud)
Avec la technologie HCE "d'émulation de carte", les données ne sont pas stockées dans la carte SIM du téléphone mais dans le nuage informatique (cloud) (Crédits : reuters.com)
Quatre banques françaises seront partenaires de ce système qui sera disponible au premier trimestre 2015 sur "quelques milliers de cartes". Il permettra de régler ses achats auprès de 350.000 terminaux de paiements installés chez des commerçants en France.

Le paiement sans contact, au centre de toutes les attentions. Worldline, filiale du groupe français Atos, et Visa Europe France ont annoncé mardi 4 novembre un partenariat pour une solution de paiement mobile sur Android, le système d'exploitation mobile de Google.

Cette solution permettra de régler ses achats auprès de 350.000 terminaux de paiements installés chez des commerçants en France et 1,8 million en Europe, précisent les partenaires.

Disponible "en mars prochain" sur "quelques milliers de cartes"

Dans une interview accordée à L'Obs, Gérard Nebouy, directeur général de Visa Europe France, explique qu'une "première phase de test" sera lancée "en mars" 2015 sur "quelques milliers de cartes", en partenariat avec "quatre banques françaises", dont il tait pour l'instant le nom. Il précise qu'"une généralisation pourra intervenir à l'automne 2015".

Concrètement, l'utilisateur devra télécharger l'application. Pour payer il approchera son smartphone du terminal de paiement du commerçant et si la transaction dépasse 20 euros il devra s'authentifier avec un code personnel.

Des données stockées dans le cloud

"Cette solution est novatrice parce qu'elle va utiliser la technologie dite HCE (host card emulation) et va être très simple à mettre en oeuvre entre Visa et les banques, pour les commerçants il n'y aura rien à changer", a souligné à l'AFP Marc-Henri Desportes, directeur général adjoint de Worldline.

Avec la technologie HCE "d'émulation de carte", les données ne sont pas stockées dans la carte SIM du téléphone mais dans le nuage informatique (cloud). Elles sont transformées en "tokens" ou jetons à usage limité par Visa et permettent de réaliser des paiements sans contact sans avoir à utiliser directement les données de la carte elle-même lors de la transaction sans contact.

Cette application fonctionne pour les smartphones de tous constructeurs sauf Apple (système d'exploitation iOS) et Nokia (Windows). Elle suppose aussi que ces smartphones soient dotés d'une puce NFC (Near Field Communication), une norme de communication sans fil permettant des interactions entre deux appareils électroniques éloignés au maximum de 10 centimètres.

>> Lire aussi Quand Apple recycle les technologies japonaises du début des années 2000

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2014 à 13:00 :
"Elle suppose aussi que ces smartphones soient dotés d'une puce NFC" y a plus qu'à penser à changer d'appareil....
Mon GSM Siemens a duré 9 ans, puis noyé dans mon sac à dos pendant un fort orage un week-end à la montagne (pas pensé à enlever la batterie).
On est encore censés changer de mobile tous les ans voire deux ? Arggg.
Les cartes bancaires pour paiement proche, c'est le même système (puce NFC intégrée, ou juste RFID ?) ?
a écrit le 04/11/2014 à 18:17 :
Quelle merveille !…. vous savez, j’aimerais une femme qui aime les jeux de cartes… ...mais qui n’aime pas jouer avec les cartes de crédits.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :