Canal+ parvient à sauver les droits de la F1

Alors que l'opérateur SFR de Patrick Drahi était intéressé par ces droits de retransmission, la chaîne de Vincent Bolloré a finalement réussi à les garder.
Pour l'heure, le montant versé par le groupe de Vincent Bolloré demeure inconnu.
Pour l'heure, le montant versé par le groupe de Vincent Bolloré demeure inconnu. (Crédits : Reuters)

Le groupe de télévision payante Canal+, actuel diffuseur de la Formule 1 en France, va conserver les droits de retransmission de la compétition à partir de 2018 après avoir remporté un appel d'offres, a appris ce jeudi Reuters de deux sources au fait du dossier. Il s'agit d'un joli coup pour la filiale de Vivendi, qui tente d'endiguer les départs de ses abonnés face à la concurrence de nouveaux acteurs comme Netflix, beIN Sports et SFR.

Un montant encore inconnu

Pour l'heure, le montant versé par le groupe de Vincent Bolloré demeure inconnu. Sachant que jusqu'à présent, Canal+ déboursait 30 millions d'euros par an pour ces droits. Propriété du milliardaire Patrick Drahi, SFR, qui a fait de l'investissement dans les contenus l'un des piliers de sa stratégie, n'avait pas caché son intérêt pour la Formule 1. Il a récemment montré qu'il était prêt à signer de très gros chèques pour arriver à ses fins.

A titre d'exemple, en 2015, il a frappé fort en chipant à Canal+ les droits de la Premier League, le championnat de foot anglais, pour 100 millions d'euros par an sur la période 2016-2019. A comparer avec les 62 millions d'euros par an que dépensait jusqu'alors la chaîne de Vincent Bolloré.

>> Lire aussi SFR songe à chiper les droits de la F1 à Canal+

(avec Reuters)

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 05/05/2017 à 7:57
Signaler
Je milite pour obliger toutes les chaînes TV à diffuser tous les évènements sportifs en clair. Qu'est-ce qu'on fera lorsque les chaînes privées auront acquis les droits du Tour de France, des Jeux Olympiques, de la Coupe du Monde de football, etc. ?

à écrit le 04/05/2017 à 17:03
Signaler
30 millions pour 20 grands prix par an, cela fait plutôt cher pour quelque chose qui ne passionne plus les foules surtout depuis que les coureurs français jouent les voitures balais quand ils sont qualifiés.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.