Diversité dans la tech : la part des femmes progresse un peu... sauf à la direction

Dans son dernier rapport sur la diversité, Apple met l'accent sur ses efforts en matière de recrutement de femmes et de minorités ethniques. Mais celles-ci restent largement sous-représentées dans les postes à responsabilités, ce qui est aussi le cas dans l'ensemble de la Silicon Valley, ainsi qu'en Europe.
Sylvain Rolland
Dans son rapport annuel, Apple met l'accent sur ses efforts dans le domaine du recrutement des femmes et des minorités. Mais ils ne changent pas la dynamique globale: par exemple, s'agissant des postes de direction, seuls 18,1% sont occupés par des femmes aux Etats-Unis, et le ratio se déséquilibre encore plus dans les autres écosystèmes d'innovation dans le monde, notamment en Europe (11,2%).
Dans son rapport annuel, Apple met l'accent sur ses efforts dans le domaine du recrutement des femmes et des minorités. Mais ils ne changent pas la dynamique globale: par exemple, s'agissant des postes de direction, seuls 18,1% sont occupés par des femmes aux Etats-Unis, et le ratio se déséquilibre encore plus dans les autres écosystèmes d'innovation dans le monde, notamment en Europe (11,2%). (Crédits : iStock)

C'est bien connu, la tech est un milieu d'hommes. Des écoles d'ingénieurs jusqu'aux fonds d'investissement, en passant par les manettes des startups et les effectifs des plus grandes entreprises, à commencer par les fameux GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft). Longtemps, les inégalités salariales, le sexisme ordinaire voire le harcèlement sexuel ont été passés sous silence ou considérés comme isolés. Jusqu'à ce début d'année, où un mouvement de dénonciation dans la Silicon Valley a libéré la parole. Avec, pour la première fois, des conséquences lourdes, comme l'éviction très symbolique du Pdg d'Uber, Travis Kalanick, et le renvoi de certains pontes du capital-risque.

     | Pour en savoir plus: Sexisme dans la tech : le début du changement ?

Ce mouvement sociétal, qui se poursuit aujourd'hui à Hollywood avec l'affaire Harvey Weinstein, pousse les géants du Net américains, qui donnent le "la" dans l'industrie, à accélérer l'intégration des femmes et des minorités ethniques pour changer cette culture. Tous investissent plusieurs dizaines de millions de dollars par an pour promouvoir l'égalité dans la tech, à l'image de Google qui y a consacré 150 millions de dollars en 2016.

Apple : des efforts dans le recrutement mais peu d'impact

Jeudi 9 novembre, Apple a publié son rapport annuel sur la diversité dans ses effectifs. Le géant aux 130.000 employés dans le monde y met l'accent sur ses efforts dans le domaine du recrutement. "Nous travaillons dur pour inclure davantage de diversité. De juillet 2016 à juillet 2017, la moitié de nos recrues venaient de groupes historiquement sous-représentés dans la tech", dont les femmes, les Afro-Américains et les Hispaniques. La diversité est plus forte chez les moins de 30 ans, signe que le renouvellement générationnel se fera, à long terme, de manière plus inclusive.

Mais au global, ces efforts changent peu la dynamique globale. En 2017 comme en 2016, les femmes ne pèsent que 32% dans l'entreprise. En trois ans, la représentation des femmes dans les effectifs d'Apple n'a progressé que de 2 points, ce qui tend à relativiser l'engagement réel de la firme. Les inégalités sont particulièrement flagrantes dans les postes techniques (77% d'hommes) et dans les postes de direction (71%). Sans surprise, les femmes sont davantage représentées - bien que toujours très minoritaires - dans tout ce qui n'est pas technique (39% pour 61% d'hommes). La représentation des minorités stagne elle-aussi, à 23% des effectifs totaux du groupe (+1% par rapport à 2016, +4% par rapport à 2014).

Les femmes écartées des postes de direction

Apple est au diapason de l'ensemble de l'industrie. Les données publiées le 26 octobre par l'institut Dalia Research viennent confirmer que les entreprises leaders de la Silicon Valley ont toujours un réel problème de diversité. Ainsi, chez Facebook, Apple et Google, environ 7 employés sur 10 sont des hommes. Seuls PayPal et Amazon font un peu mieux avec une part de femmes de 39 et 44 % respectivement. La proportion est quasiment identique à celle de 2015.

     | A lire - French Tech, Silicon Valley... où sont les femmes et les minorités ?

Infographie: La parité dans la tech, un impossible pari ? | StatistaGraphique de notre partenaire Statista

Comme le montre ce graphique, le ratio est encore plus défavorable dans les postes de direction. Avec 29% de femmes dirigeantes, Apple fait partie des bons élèves (+1% par rapport à 2014). Car au global, seuls 18,1% des postes de direction sont occupés par des femmes aux Etats-Unis, et le ratio se déséquilibre encore plus dans les autres écosystèmes d'innovation dans le monde, notamment en Europe (11,2%).

     | A lire aussi: French Tech Diversité, un (petit) coup de pouce contre les inégalités dans la tech

Sylvain Rolland

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 13/11/2017 à 8:57
Signaler
Combien de femmes parmi les cent personnes qui détiennent la moitié de la planète ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.