Le lunetier Luxottica s'allie avec Intel pour créer des montures "aussi intelligentes que belles"

 |   |  304  mots
La catégorie des wearables fait partie des nouveaux débouchés qu'Intel met aujourd'hui en avant pour ses puces.
La catégorie des "wearables" fait partie des nouveaux débouchés qu'Intel met aujourd'hui en avant pour ses puces. (Crédits : reuters.com)
L'accord de recherche-développement conclu entre le géant américain des puces informatiques et le fabricant italien de lunettes devrait déboucher dans le lancement d'un premier accessoire électronique prêt-à-porter dès 2015.

Après Google, Intel. Comme l'avait fait le moteur de recherche en mars, le géant américain des puces informatiques a aussi conclu un accord avec le fabricant de lunettes italien Luxottica, propriétaire entre autres de la marque Ray Ban, afin de coopérer dans le domaine des accessoires électroniques prêts-à-porter ("wearables").

L'accord de recherche-développement, annoncé mercredi 3 décembre dans un communiqué commun, court sur plusieurs années. Le lancement d'un premier produit est toutefois prévu dès l'année prochaine, précisent les deux entreprises.

"Des produits que les consommateurs aimeront porter"

Le nouveau directeur général de Luxottica, Massimo Vian, veut par ce biais "continuer à développer le potentiel des accessoires interactifs":

"Nous allons montrer la voie pour créer des montures qui soient aussi intelligentes et fonctionnelles que belles. Des produits que les consommateurs aimeront porter", a-t-il déclaré.

Le patron d'Intel, Brian Krzanich, mise pour sa part sur le partenariat avec Luxottica pour encore "accélérer le rythme d'innovation et à repousser les limites de ce qui est possible".

Les accessoires électroniques prêts-à-porter parmi les priorités d'Intel

La catégorie des "wearables" fait partie des nouveaux débouchés qu'Intel, confronté à la crise du PC et en retard dans le mobile, met aujourd'hui en avant pour ses puces. Il a notamment racheté cette année la société spécialisée Basis Science et décidé de concevoir des écouteurs interactifs avec la société du rappeur 50 Cent, SMS Audio.

Luxottica avait de son côté déjà conclu en mars un accord avec Google, qui a son propre prototype de lunettes interactives, afin de concevoir à partir de l'année prochaine des montures compatibles avec les Google Glass et de rendre ainsi ces derniers plus attractifs pour le grand public.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2014 à 13:29 :
Question belles pouliches ...oups, belle montures...on est tous d'accord, mais question intelligence, y a quand même pas mal de blondes :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :