Problèmes de connexion sur une application pour les diabétiques

 |   |  340  mots
FreeStyle LibreLink
FreeStyle LibreLink (Crédits : DR)
L'application FreeStyle LibreLink, qui permet à des patients diabétiques de mesurer leur taux de sucre, était inaccessible pour un certain nombre d'entre eux en Europe, suite à une mise à jour de routine, a reconnu dimanche son fabricant, le groupe américain Abbott.

Les diabétiques ont besoin de connaître leur taux de glucose pour adapter leur alimentation et savoir quelle quantité d'insuline ils doivent s'injecter. L'application, installée sur un smartphone, scanne un capteur que le patient place sur l'arrière de son bras, et lui donne son taux de sucre dans le sang, sans piqûre ni bandelette.

 "La pharmacie de garde est à 50 km"

"Nous sommes au courant qu'à cause de cette opération de maintenance, des utilisateurs ont eu des problèmes avec l'application FreeStyle LibreLink", a déclaré l'entreprise pharmaceutique en réponse à une question de l'AFP.

"Depuis ce matin, je n'ai aucune solution de remplacement. En temps normal, j'irais dans une pharmacie mais la pharmacie de garde est à 50 km", raconte à l'AFP Louis Danchin, un interne en médecine de 24 ans.

"Je ne sais pas où j'en suis. Je fais un peu au feeling", ajoute cet habitant de Hardinghen, un village du Pas-de-Calais. Il a contacté d'autres patients, dont certains sont dans la même situation que lui.

"On est totalement coincé. La Sécurité sociale ne rembourse que 200 bandelettes par an si on a opté pour le dispositif du scan. Du coup beaucoup d'entre nous ont laissé tombé les bandelettes. On avait une confiance extrême dans le dispositif", détaille-t-il.

Une non communication de crise de Abbott

Il explique avoir tenté de contacter Abbott par téléphone et par email mais n'avoir eu "aucun retour" et déplore le manque de communication de l'entreprise.

Sur Twitter et sur Facebook, on trouve seulement un message annonçant une mise à jour des serveurs entre le 26 et le 27 avril.

Sur la page Facebook des "Utilisateurs du FreeStyle Libre de Abbott", plusieurs personnes rapportent que des messages du type "erreur interne du serveur" s'affichent sur leur application quand ils veulent se connecter.

"Résoudre le problème pour que tous nos utilisateurs puissent continuer à utiliser l'application est en tête de nos priorités", a précisé Abbott, qui se dit "désolé pour la gêne occasionnée".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2019 à 16:23 :
Pour pallier à leur bug, je me suis servi de Glimp, une appli alternative qui elle fonctionne !
a écrit le 30/04/2019 à 13:59 :
Bonjour
Je voudrais relativiser les propos que j'ai pu lire ça et là, sur ce site ou ailleurs, en tant qu'utilisateur du système Freestyle.
Tout d'abord, il y bien eu un email qui prévenait de la maintenance du site (mais qui laissait entendre la possibilité de continuer l'appli hors connexion), ce qui aurait dû nous inciter à faire un export des données au préalable (ce que je n'ai malheureusement pas fait...)
Ensuite, Abbott précise bien qu'il est possible d'initialiser au préalable le capteur avec le lecteur AVANT de le faire avec le téléphone. Dans ce cas, même en cas de panne de l'appli, il y a un plan B (et d'ailleurs, je suggère de TOUJOURS procéder ainsi, sinon comment faire en cas de perte, vol ou casse du téléphone?). Manque de bol, je ne l'avais pas fait la dernière fois et j'ai dû changer de capteur plus tôt que prévu pour pouvoir surveiller à nouveau ma glycémie en continu.
Enfin, cela m'a (nous a) fait sentir à quel point la technologie Freestyle est une révolution pour moi (nous), et même si la communication d'Abbott peut être fortement améliorée, j'aurais plutôt tendance à les remercier et les encourager à améliorer encore ce système. Ce qui manque, ce sont de vraies alternatives qui permettraient de faire jouer une saine concurrence.
a écrit le 30/04/2019 à 12:05 :
Bonjour,
Comme vous, j'étais un peu agacé de ne pas pouvoir utiliser l'application (erreur de communcication serveur). mais seule l'application ne fonctionne pas.
Le capteur fonctionne avec le lecteur Freestyle libre qui est normalement prescrit avec au début.
Espérant néanmoins, que cela soit réglé au plus vite (et que d'autres labo sortent des systèmes concurrents).
a écrit le 30/04/2019 à 10:18 :
c est lamentable aucune communication

Du coup mon capteur ne peut pas fonctionner sur le lecteur de glycémie vu que j'utilisais le capteur qu'avec mon téléphone

ce matin le logiciel fonctionne sauf que mon capteur est inutilisable et j'ai perdu toutes mes données de l'année !!!! et vive les Economies je dois utiliser un nouveau capteur
a écrit le 30/04/2019 à 0:06 :
Pour ma part aussi cela ne fonctionne pas gros problème je n’est rien d’autre pour le contrôle !! Sa me rassure de savoir que le problème ne vient pas de moi ! Breff il aurais pus nous prévenir par mail au moins !!!
a écrit le 29/04/2019 à 18:05 :
Bonjour je pensais que j’etais la seule à avoir ce problème et en voyant le forum ça m’a rassurée que ca ne vient pas de moi.depuis dimanche mon application freestyle ne marche pas et je n’ Pas arrêtée d’appeler le laboratoire sans réponse de leur part heureusement que j’av Quelques bandelettes pour me contrôler en attendant qu’ils me rappellent pour mettre tout ca en marche
Réponse de le 29/04/2019 à 19:29 :
Même si l application bug
On peut toujours scanner le taux de glucose s affiche quand même
a écrit le 29/04/2019 à 14:36 :
Voila un entreprise qui gagne des billion et qui prends en otage plus que 500 mile malade chronique en otage a cause d'un simple bug. Incapable de résoudre le bug sachent que ça peut mettre en danger notre vie. Ni excuses ni solutions de restituer les donnes de 4 mois perdus et aucun remplacement propose du capteur en rad , voila l'agissement d'un acteur de santé majeur qui s’enrichit inpunement sur le dos de la Sécurité Sociale. Comment se fait il que une multinationale comme Abott ne respecte pas ses engagement et la loi?
a écrit le 29/04/2019 à 14:32 :
Les mises à jour peuvent parfois mal se passer, ça peut nuire à la production (ou le réseau télécomm une fois) mais là c'est de la santé.
Il leur faut peut-être jeter leurs smartphones et en racheter des plus modernes ? Mettre à jour le hardware après le software.
a écrit le 29/04/2019 à 12:46 :
Un problème qui concerne 1/5 de la population française et seulement deux site qui ont relayé l'info. On est vraiment des laissé pour compte, tant que ça rapporte au secteur pharmaceutique...
a écrit le 29/04/2019 à 12:22 :
Ras le bol d’être pris en otage !
a écrit le 29/04/2019 à 11:32 :
Un article mine de rien qui passe inaperçu alors que posant un problème majeur du fait de la numérisation, privée par ailleurs, de nos vies.

Vous pouvez être sûr que d'ici dix ans cet article sera peut être devenu un repère majeur car trop peu se consacrent aux dangers non mesurés imposés par le secteur marchand du seul fait d'une augmentation de leurs marges bénéficiaires.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :