French Tech : où Cisco va-t-il investir 200 millions de dollars ?

 |   |  350  mots
En octobre, le patron du groupe américain Cisco John Chambers avait assuré que la France, c'est l'avenir.
En octobre, le patron du groupe américain Cisco John Chambers avait assuré que "la France, c'est l'avenir". (Crédits : © Jim Young / Reuters)
Cisco va notamment abonder des fonds d'investissement qui vont financer des entreprises "disruptives" ou aider à la croissance de jeunes entreprises françaises des services Internet.

Chose promise, chose due. Le groupe technologique américain Cisco a détaillé mardi les premières mises issues des 200 millions d'euros qu'il a promis d'investir dans la French Tech.

"Nous allons accélérer davantage le déploiement de nos ressources financières dans l'écosystème des start-up, qui contribue dynamiquement à cette transformation digitale, vecteur de développement, de croissance, de compétitivité et d'emploi pour le pays", a commenté dans un communiqué Robert Vassoyan, le directeur général de Cisco France.

Pour rappel, Cisco a annoncé en février son intention d'investir 100 millions de dollars en France dans la formation, les start-up innovantes, les infrastructures, les villes intelligentes et la cybersécurité. Le patron du groupe américain John Chambers a annoncé qu'il doublerait la somme, à 200 millions d'euros donc, lors d'une visite à Paris en octobre tout en assurant que "la France, c'est l'avenir".

Partenariat avec l'Education nationale

  • Cisco va investir 34 millions de dollars dans un nouveau fonds dédié au capital risque de Partech Capital International Ventures, dont le but est de financer, avec des tickets de 3 à 20 millions d'euros, des "entreprises disruptives" (qui veulent chambouler leur secteur) dans l'intelligence artificielle, l'internet des objets la santé connectée ou encore la cybersécurité.
  • Le groupe américain va de même mettre 17 millions de dollars dans le fonds Indinvest Digital Fund II, dédié au financement de la croissance de jeunes entreprises des services internet, du commerce électronique, des logiciels, des télécommunications, des médias et de la Fintech (services financiers).
  • Cisco a également investi une somme non-précisée dans Intersec, un éditeur de logiciels spécialisés dans la collecte et l'analyse des données clients (le "big data"). Cet investissement est doublé d'un partenariat visant à interconnecter les systèmes deux entreprises.
  • Enfin, Cisco a aussi conclu un partenariat avec l'Education nationale, non chiffré également, selon lequel il mettra à disposition sa plateforme d'e-learning, Cisco Network Academy, qui permet d'"acquérir des connaissances sur les technologies de réseau et d'internet, concevoir, mettre en oeuvre et maintenir un réseau informatique".

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :