Gameloft : le directeur financier à la tête du conseil d'administration

L'éditeur de jeux vidéo tient son assemblée générale ce mercredi à partir de 15 heures. La famille Guillemot, fondatrice de Gameloft, a tenté sans succès pendant plusieurs mois de s'opposer à l'offensive de Vivendi.
La démission des administrateurs de tous leurs mandats et fonctions prend effet ce jour à 14h30, a ajouté Gameloft.
La démission des administrateurs de tous leurs mandats et fonctions prend effet ce jour à 14h30, a ajouté Gameloft. (Crédits : REUTERS/Charles Platiau)

Gameloft a annoncé mercredi la démission des membres de son conseil d'administration et la nomination à la tête des 39 filiales du groupe de l'actuel directeur financier, Alexandre de Rochefort, à la demande du nouvel actionnaire majoritaire Vivendi, présidé par Vincent Bolloré.

L'éditeur de jeux vidéo tient son assemblée générale ce mercredi à partir de 15 heures. La famille Guillemot, fondatrice de Gameloft, a tenté sans succès pendant plusieurs mois de s'opposer à l'offensive de Vivendi, qui cherche également à monter au capital d'Ubisoft, avant d'annoncer début juin, qu'elle vendrait "à regret" l'essentiel de ses titres.

Dans le cadre de cette double bataille, Vivendi a réussi à prendre le contrôle de Gameloft, dont il détient près de 96% du capital.

"Le conseil ne peut se résoudre à devenir simple exécutant"

"Le conseil d'administration n'a eu de cesse de dénoncer l'absence totale de stratégie et de vision de Vivendi compatible avec le métier du jeu mobile et donc avec l'intérêt de Gameloft", a déclaré le groupe dans un communiqué.

"Le conseil [...] ne peut se résoudre à devenir le simple exécutant de décisions d'un actionnaire majoritaire dont il ne partage ni la vision stratégique ni les valeurs managériales."

La démission des administrateurs de tous leurs mandats et fonctions prend effet ce jour à 14h30, a ajouté Gameloft.

(avec Reuters et AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.