IBM : baisse du chiffre d'affaires pour le 20e trimestre de suite

Sur les trois premiers mois de 2017, le chiffre d'affaires a accusé une baisse de 3% à 18,2 milliards de dollars, soit un repli encore plus prononcé qu'anticipé par les analystes, qui espéraient en moyenne 18,4 milliards.
La baisse continue du chiffre d'affaires est liée en partie au recentrage opéré depuis maintenant plusieurs années par le groupe.
La baisse continue du chiffre d'affaires est liée en partie au recentrage opéré depuis maintenant plusieurs années par le groupe. (Crédits : © Rick Wilking / Reuters)

Encore une déception. Le groupe informatique américain IBM a fait état mardi de résultats mitigés, avec notamment un chiffre d'affaires qui recule pour le 20e trimestre consécutif malgré ses efforts pour développer de nouvelles activités plus porteuses.

Sur les trois premiers mois de 2017, le chiffre d'affaires a accusé une baisse de 3% à 18,2 milliards de dollars. C'est un repli encore plus prononcé qu'anticipé par les analystes, qui espéraient en moyenne 18,4 milliards. La mauvaise surprise pesait sur l'action IBM à la Bourse de New York: elle perdait plus de 5% vers 22h30 (GMT) dans les échanges électroniques suivant la clôture.

Bénéfice net en berne

Le bénéfice net a également diminué au premier trimestre, de 13% à 1,75 milliard de dollars. Le bénéfice par action, qui sert de référence aux Etats-Unis, a malgré tout dépassé de 3 cents la prévision des analystes, à 2,38 dollars, et IBM a maintenu son objectif d'atteindre au moins 13,80 dollars par action sur l'ensemble de l'année, disant tabler sur des améliorations de ses marges au second semestre.

La baisse continue du chiffre d'affaires est liée en partie au recentrage opéré depuis maintenant plusieurs années par le groupe. IBM s'est délesté d'une série d'activités pour se recentrer sur des créneaux jugés plus porteurs comme les services dématérialisés en ligne ("cloud"), l'analytique, le mobile et la sécurité.

Il a pour cela réalisé plusieurs acquisitions et a aussi investi énormément dans sa plateforme d'intelligence artificielle Watson, pour laquelle il développe depuis plusieurs années des applications commerciales dans toute une série de domaines, dont la médecine et la recherche médicale, ou encore la finance.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 19/04/2017 à 18:05
Signaler
J'ai été voir ce qu'il se passait à IBM France : Global Admin. Le 1er mars, l’ensemble des salariées de l’entité Global Admin a été transféré chez Manpower Group Solution Entreprise (MGSE) alors que le juge d’exécution doit rendre, le 16 mars, sa...

à écrit le 19/04/2017 à 10:47
Signaler
y a 20 ans, il y avait ibm smart miner pour faire du datamining ( en meme temps que cognos et tte la clique) maintenant y a ibm watson pour faire du deeplearning........ bon, c'est bien, ca facilite certaine choses......... apres quand on a mis les...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.