Le fonds Blackstone renonce à Dell

 |   |  279  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La société d'investissement se retire en invoquant la chute du marché du PC. Il reste désormais deux offres de rachat du constructeur informatique : celle de son PDG et fondateur, Michael Dell, en association avec le fonds Silver Lake, et celle de l'investisseur activiste Carl Icahn. Dell entend sortir de la Bourse.

Blackstone jette donc l?éponge. Le fonds d'investissement a annoncé vendredi qu?il avait renoncé à déposer une offre ferme pour le rachat du groupe informatique Dell.

"Blackstone a décidé de ne pas soumettre d'offre définitive pour acquérir le groupe et se retire de la procédure", a indiqué dans un communiqué le comité spécial mis sur pied au sein de Dell pour coordonner la recherche d'un acheteur.

?Recul sans précédent du marché du PC?

La lettre d'explication, divulguée par le comité spécial, explique que "des problèmes importants sont apparus" depuis la manifestation d'intérêt initiale de Blackstone le 22 mars. Elle cite "un recul sans précédent de 14% du marché des PC", dont Dell est le numéro trois mondial, et "l'érosion rapide du profil financier de Dell" qui a "révisé ses projections de bénéfice d'exploitation pour l'année en cours à 3 milliards de dollars contre 3,7 milliards auparavant".

Le PDG-fondateur du groupe, Michael Dell, avait mis le premier plan de rachat sur la table en février en association avec le fonds Silver Lake, avec l'intention de retirer l'entreprise de la Bourse et d'ainsi pouvoir l'adapter, à l'abri du regard des investisseurs, à la crise du marché des PC.

Deux autres candidats potentiels, Blackstone et l'investisseur activiste Carl Icahn, s'étaient ensuite déclaré intéressés à faire une contre-offre. Contrairement à Blackstone, Carl Icahn, connu pour ses raids hostiles, n'a pour l'instant donné aucun signe de vouloir jeter l'éponge. Il a encore annoncé mardi son intention "d'engager des discussions sérieuses" avec d'autres actionnaires en vue de définir un plan alternatif à celui de Michael Dell.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/04/2013 à 21:16 :
cette information ne m'a pas etonné c'était meme prévisible depuis quelques années , la concurrence est rude , très rude et la crise a redistribuée les cartes , dell a fait aussi le pari de la vente en ligne ce qui un résultat mitigé , apple avait eu a un moment la meme logique , mais l'un survit , l'autre deperit , c'est dommage , quand a dire si dell retiré de la bourse pourra survivre ? , il y'en a eu un autre grand en 1993 qui a bu la tasse de la meme manière , non cela semble desesperé a vous lire , je veux croire pour les salariés qui travaillent pour dell ce n'est pas la mauvaise nouvelle de trop

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :