Beats Electronics sur le point de se faire avaler par Apple pour 3,2 milliards de dollars

Apple est en négociations avancées pour racheter Beats Electronics, fabricant de casques audio et propriétaire d'un service de streaming, pour 3,2 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros), selon des sources proches du dossier.
Créé par le rappeur américain Dr. Dre et le producteur Jimmy Iovine, Beats Electronics, basé à Santa Monica, en Californie, s'est fait connaître avec sa ligne de casques audio Beats by Dr. Dre.
Créé par le rappeur américain Dr. Dre et le producteur Jimmy Iovine, Beats Electronics, basé à Santa Monica, en Californie, s'est fait connaître avec sa ligne de casques audio "Beats by Dr. Dre". (Crédits : reuters.com)

Les deux sociétés en seraient déjà à discuter des détails de l'acquisition, qui deviendrait la plus importante jamais effectuée par Apple, mais l'accord peut encore ne pas aboutir, a précisé une des sources sous le sceau de l'anonymat en raison de la confidentialité des discussions.

La société de Dr.Dre et son service de streaming audio attirent Apple

Une autre source a indiqué à Reuters qu'Apple était intéressé par le rachat d'un service d'abonnement musical qui compléterait son offre iRadio lancée en 2013 pour investir le marché du streaming audio. Selon le Financial Times, l'accord pourrait être annoncé dès la semaine prochaine.

Créé par le rappeur américain Dr. Dre et le producteur Jimmy Iovine, Beats Electronics, basé à Santa Monica, en Californie, s'est fait connaître avec sa ligne de casques audio "Beats by Dr. Dre".

La société a lancé l'an dernier un service de streaming musical salué par la critique, notamment parce qu'il tient davantage compte des goûts musicaux des auditeurs que ses rivaux, dont les listes de diffusion sont déterminées par des algorithmes d'ordinateurs.

Les analystes restent perplexes

Les analystes s'interrogent cependant sur le prix qu'Apple serait prêt à débourser pour acquérir Beats, valorisé à un milliard de dollars en septembre, même si la marque à la pomme disposait fin mars de 130 milliards de dollars en liquidités - en grande partie à l'étranger.

"C'est vraiment déconcertant", dit James McQuivey, analyste chez Forrester qui note que la clientèle des deux sociétés est en grande partie la même.

"En général, vous achetez une société pour acquérir une technologie que personne n'a, ou des clients que personne n'a", souligne-t-il. "Ça doit cacher quelque chose."

Pour Apple, la première opération de plus d'un milliard depuis une décennie 

Cette année, Facebook a accepté de débourser 19 milliards de dollars pour racheter WhatsApp et ses 500 millions d'utilisateurs et deux milliards de dollars pour acquérir Oculus VR et son casque de réalité virtuelle. Google s'est de son côté offert Nest (thermostat intelligent) pour 3,2 milliards de dollars.

Apple ne s'est pas lancé dans une opération de plus d'un milliard de dollars depuis une décennie, préférant miser sur le développement en interne de ses propres produits, quitte à payer au prix fort l'acquisition de certains petits composants.

Le géant californien doit cependant trouver des moyens de relancer sa croissance, ralentie par le tassement des ventes de l'iPhone dans un marché de plus en plus mature.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/05/2014 à 8:44
Signaler
C'est également Facebook qui à racheté WhatsApp, pas Google comme précisé dans l'article.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.