Tim Cook, le patron d'Apple, révèle son homosexualité

 |   |  539  mots
Tim Cook dirige Apple depuis août 2011, succédant à Steve Jobs.
Tim Cook dirige Apple depuis août 2011, succédant à Steve Jobs.
Le coming-out du patron d'Apple n'a surpris personne. Il avait lui-même déjà laissé entendre son orientation sexuelle. Sa décision aurait été motivée par le besoin d'"aider les autres, même un petit peu".

"Apporter sa brique"! C'est ainsi que Tim Cook a justifié son besoin de révéler son homosexualité à travers une tribune sur le site de BloombergBusinessWeek. En réalité, toute la Silicon Valley était au parfum, et le principal intéressé avait déjà laissé entendre à plusieurs reprises, son orientation sexuelle.

"Je suis fier d'être gay et je considère mon homosexualité comme l'un des plus beaux cadeaux que Dieu m'ait fait", écrit le directeur général d'Apple dans sa tribune.

"J'ai toujours voulu préserver ma vie privée au sein de ma carrière professionnelle. (...) J'ai réalisé que mon désir de discrétion m'empêchait de faire quelque chose d'encore plus important. Si le fait que le DG d'Apple soit homosexuel peut aider une personne qui a du mal à appréhender son identité, ou lui apporter du réconfort dans sa solitude, ou inspirer les gens à œuvrer pour l'égalité, alors cette déclaration vaut d'outrepasser ma vie privée".

"Je sais que je peux aider les autres, même un petit peu. (...) Nous construisons tous ensemble le chemin qui nous mènera à la justice, brique par brique. Voici ma brique".

Un secret de polichinelle

L'annonce de Tim Cook n'a surpris personne dans la Silicon Valley. Déjà en 2011, le site Gawker avait nommé Tim Cook, le plus puissant gay de la Silicon Valley. En 2013, Tim Cook avait confié les difficultés qu'il avait rencontrées, les discriminations dont il avait été victime. "J'ai vu et vécu plusieurs types de discrimination et elles avaient toutes comme source la peur des gens d'être différents de la majorité" avait-il déclaré lors d'un colloque à l'université Auburn sur les droits de l'homme.

A l'époque, la presse avait compris que Tim Cook faisait référence à sa sexualité. Quelques jours plus tard, Business Insider dressait la liste des dirigeants "LGBT" (lesbienne, gay, bisexuel et transgenre) de la Silicon Valley. Le premier d'entre eux n'était autre que Tim Cook. En seconde position, le patron de Linux, Jon Hall, et Megan Smith, une ancienne cadre de Google qui officie désormais à la Maison Blanche comme conseillère aux nouvelles technologies du président Obama.

On retiendra également l'initiative du DG d'Apple pour défendre les droits des homosexuels dans une tribune publiée en novembre 2013 dans le Wall Street Journal. Il appelait les élus du Congrès américain à voter pour le "Employement Nondiscrimination Act". Si cette loi est validée, elle rendra illégales les discriminations liées à l'orientation sexuelle des salariés.

Pas assez gay-friendly, Brendan Eich débarqué de Mozilla

Il faut dire que la Silicon Valley se situe à quelques kilomètres de San Francisco, en Californie, un Etat particulièrement en pointe dans les droits accordés aux gays. D'ailleurs, Brendan Eich a payé cher sa prise de position contre le mariage gay. Quelques semaines à peine après avoir été nommé DG de Mozilla en mars 2014, il a dû démissionner suite à la révélation par la presse d'un don qu'il aurait effectué en 2008 à un mouvement contre le mariage homosexuel entré en vigueur en Californie la même année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2014 à 12:20 :
c'est sur qu'en voyant les réaction des uns et des autres, il y a beaucoup a faire pour l’égalité.
Réponse de le 31/10/2014 à 14:17 :
Nous sommes tous différents (ou uniques) donc inégaux par définition. Votre égalitarisme nauséabond vous pouvez vous le garder!
a écrit le 31/10/2014 à 7:48 :
en quoi peut-on être fière de son orientation sexuelle, et pourquoi cela serait un cadeau de dieu ?
a écrit le 31/10/2014 à 2:51 :
Tim Cook tente le buzz homo pour vendre sa soupe... pitoyable!
a écrit le 31/10/2014 à 2:28 :
Tim Over...
a écrit le 30/10/2014 à 22:15 :
Tim Cook, le PD-Gay d'Apple :-)
Il a raison de le faire, ça contribue à faire avancer les choses.
a écrit le 30/10/2014 à 20:03 :
C'est cool que le patron de la scientologie étale sa vie privée... il était obligé de mentionner un truc inexistant : "dieu" ?
a écrit le 30/10/2014 à 19:24 :
Le mec a été victime de discriminations mais il finit PDG d'Apple et milliardaire...
Cherchez le mensonge.
a écrit le 30/10/2014 à 19:20 :
On s'en fout!
Si je comprends bien, ce type n'est pas PDG d'Apple, mais un Gay PDG d'Apple.
Or la loi ne reconnait que des individus, et pas des communautés.
Ou bien alors on devrait parler de lui en disant le Gay Tim Cook, ce qui je suis sur le ferait hurler à l'homophobie.
Sa vie sexuelle ne regarde que lui.
a écrit le 30/10/2014 à 19:16 :
Révéler son homosexualité en 2014, dans le meilleur des cas tout le monde s'en tape et en plus ça fait un brin ringard.
a écrit le 30/10/2014 à 17:39 :
Le problème n'est pas son coming out, mais qu'il se sente obliger de le faire.
1- C'est sa vie privée
2- les gays sont de gens comme les autres, pourquoi y a t'il encore des pressions sociales à ce sujet
a écrit le 30/10/2014 à 17:31 :
Tu parles d'un secret, ça fait des années qu'on le sait. Elle est faisandée votre nouvelle.
a écrit le 30/10/2014 à 17:30 :
surement pour faire oublier la flopée de bug de toutes les récentes machines de chez apple : les OS maverick et autres OS iphone font repenser à la pire époque windows!! Ce ne sera jamais steve jobs et homo ou pas, sa responsabilité est clairement engagée en ce qui concerne la baisse du rapport qualité/prix des machines apple pourtant vendues à prix d'or. Les financiers du conseil d'administration ont repris le pouvoir.
a écrit le 30/10/2014 à 17:23 :
Ces déclarations sont faites pour encourager les jeunes à suivre l'exemple!
a écrit le 30/10/2014 à 16:51 :
C'est marrant de voir que si un gay parle de sa vie privée cela vous choque mais un hétéro qui parle de sa vie privée vous ne dites rien . Je trouve bien que ce patron fait son coming out si cela peut aider un jeune de sortir de son mal être alors oui j'approuve , il y a 13 fois de plus de suicide de jeunes homos que les hétéros, et suite au débat sur le mariage pour tous cela ne va pas en s'arrangeant. Donc je suis POUR que des personnalités font leurs coming out.
Réponse de le 30/10/2014 à 18:14 :
Hello Pat,

dans "vie privée", il y a le terme privé !
Les mots ont un sens si je ne me trompe ?

Cdlt.
Réponse de le 30/10/2014 à 19:22 :
Et après on parlera d'eux en disant "le gay Tim Cook" ou le "gay untel".
Ce communautarisme est effrayant, et la plupart des gays n'en veulent pas.
Réponse de le 30/10/2014 à 20:39 :
Privé ? C'est périmé comme notion, avec les réseaux internet, la NSA et autre Google ou face de bouc... Cernés nous sommes (privés de vie privée).
Réponse de le 31/10/2014 à 2:27 :
Plus de suicide? Pourquoi? Allez savoir...
a écrit le 30/10/2014 à 16:23 :
quand on en arrive à ce genre de communication c' est qu' on a plus rien à vendre. vider bientôt virer ? n' ayant rien apporter à appl l' on peut prédire la suite sans trop de difficulté. rip apple.
a écrit le 30/10/2014 à 15:48 :
Aucun intérêt.
Sa vie privé ne concerne que lui.
Je ne comprends pas cette mode qui consiste à étaler sa vie privée au vu et au sus de tout le monde.
Ce que l'on est en droit d'attendre de ce monsieur est une bonne gestion de son entreprise.
a écrit le 30/10/2014 à 15:42 :
Il a croqué la pomme ? :-)
C'était connu depuis qu'il a pris la direction d'Apple, mais peut-être pas "officiellement".
Il vaut mieux un patron gay qu'un patron triste.
a écrit le 30/10/2014 à 15:07 :
Je ne vois même pourquoi cet aspect est cité dans un journal économique. Par contre, je vois ce que vend Apple...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :