French Tech : iAdvize lève 32 millions d'euros pour exporter ses chatbots aux États-Unis

 |   |  290  mots
Julien Hervouet, iAdvize.
Julien Hervouet, iAdvize. (Crédits : DR)
L'entreprise, qui se présente comme le leader européen de la gestion de la relation-client dans l'univers numérique (via des chatbots et ambassadeurs), a réussi sa troisième levée de fonds depuis sa création. La somme levée va en partie servir à "investir massivement" dans l'intelligence artificielle, avec un doublement des effectifs dédiés à la recherche et développement,

iAdvize enchaîne avec succès les levées de fonds. Après 1 million d'euros en 2012 et 14 millions en 2015, la société de conseil nantaise, spécialisée notamment dans les chatbots - les robots conversationnels qui donnent l'impression de "chatter" avec un humain -, a annoncé lundi une levée de fonds de 32 millions d'euros auprès d'Idinvest Partners, de Bpifrance (via le fonds Large Venture) et de Quadrille Capital.

L'entreprise se présente comme le leader européen du marketing conversationnel, c'est-à-dire de la gestion de la relation-client dans l'univers numérique, avec l'aide de chatbots ou d'"ambassadeurs" (humains) chargés d'aiguiller les clients potentiels. Le but est d'améliorer le taux de conversion sur les sites marchands, en faisant en sorte que leurs visiteurs aillent au bout du processus d'achat.

| Lire ici le portrait de son cofondateur Julien Hervouet

Investissement dans l'IA et la R&D

La somme levée va en partie servir à "investir massivement" dans l'intelligence artificielle, avec un doublement des effectifs dédiés à la recherche et développement, et poursuivre le développement d'ibbü, la communauté d'ambassadeurs rémunérés mis sur pied par la société.

"Cette nouvelle levée de fonds nous donne les moyens de maintenir un rythme de croissance forte en renforçant nos positions en Europe et de nous lancer efficacement sur les Etats-Unis, nous permettant de viser une position de leader mondial sur le marketing conversationnel", a déclaré le directeur général Julien Hervouët, cité dans un communiqué.

Créée en 2010, iAdvize emploie actuellement 185 personnes à Nantes, Londres, Düsseldorf et Madrid. Elle compte embaucher 220 personnes supplémentaires d'ici 2020, en commençant par l'ouverture d'un bureau à Boston en octobre.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :