Interface homme machine : l'implant cérébral d'Elon Musk, bientôt une réalité ?

Neuralink, la startup d'Elon Musk (Tesla) dédiée aux neurosciences, a implanté une puce connectée dans le cerveau d'un cochon. Une première étape, dit l'entrepreneur, vers une puce destinées aux hommes, et notamment pour redonner la parole et la mobilité aux personnes paralysées.

4 mn

Elon Musk
Elon Musk (Crédits : Flickr Steve Jurvetson)

Gertrude participe à une expérience de science-fiction: la startup d'Elon Musk, Neuralink, a implanté une puce connectée dans le cerveau de ce cochon cobaye, un prototype en vue de fabriquer la version pour les humains qui redonnera la parole et la mobilité aux personnes paralysées.

"C'est comme une Fitbit (montre connectée) dans votre crâne", s'est enthousiasmé Elon Musk vendredi, lors d'une conférence en ligne sur les progrès de son projet d'interface reliant le cerveau aux ordinateurs, qui suscite beaucoup de scepticisme dans la communauté scientifique. L'entrepreneur futuriste (Tesla, SpaceX) a présenté il y a un an une puce dotée de fils ultra-fins, pouvant être implantés dans le cerveau par un robot - une sorte de machine à coudre ultra-précise.

Doter son cerveau d'une puissance informatique

Le nouveau modèle, sans-fil grâce à la technologie bluetooth, se recharge la nuit et mesure 23 mm de diamètre (comme une petite pièce de monnaie) sur 8 mm d'épaisseur.

En théorie, la puce ronde sera implantée dans le cerveau, sans qu'il y ait besoin de passer une nuit à l'hôpital, et sans laisser de trace, si ce n'est une petite cicatrice sous les cheveux.

Elle servira d'abord à traiter les maladies neurologiques. Mais l'objectif à long terme est de rendre les implants si sûrs, fiables et simples qu'ils relèveraient de la chirurgie élective (de confort).

Des personnes pourraient alors débourser quelques milliers de dollars pour doter leur cerveau d'une puissance informatique.

Retrouver l'usage de son corps pour les paralysés

Pour l'instant, dans les laboratoires de Neuralink, le cochon Gertrude marche sur un tapis roulant, le groin dans une mangeoire accrochée devant elle, pendant que la puce retransmet ses signaux neurologiques.

A partir de ces informations, l'ordinateur est capable de prédire à tout instant où se trouvent chacun de ses membres. De quoi donner l'espoir de rendre la mobilité aux personnes paraplégiques.

En cas de lésion à la moelle épinière, on pourrait implanter une autre puce à l'endroit de la blessure, et contourner les "circuits de transmission" endommagés, imagine ainsi Elon Musk. "Sur le long terme, je suis certain qu'on pourra retrouver l'usage complet de son corps".

L'objectif du fantasque patron, avec cette présentation sur YouTube, était avant tout de séduire et recruter de nombreux ingénieurs, chirurgiens, chimistes, spécialistes de la robotique et autres. La startup ne compte qu'une centaine de salariés, mais en espère 10.000 aussi vite que possible, pour relever une montagne de défis.

Facebook

De nombreuses entreprises travaillent sur le contrôle des ordinateurs par la pensée, et d'autres d'interfaces cerveau-machine sont en cours de développement. Facebook finance ainsi un projet pour traduire en mots l'activité du cerveau, via des algorithmes, afin de rendre la parole aux personnes rendues muettes à cause de maladies neurodégénératives.

De nombreux scientifiques rappellent cependant que le cerveau n'est pas aussi compartimenté qu'on aimerait le croire. "Chaque cerveau a une structure unique, massivement interconnectée", a commenté Dean Burnett, chercheur de l'université de Cardiff, en amont de la conférence, se disant sceptique sur les véritables avancées de Neuralink.

Les ambitions folles d'Elon Musk

La puce informatique doit être protégée contre les perturbations externes (interférences sur les ondes, puissance des signaux) mais aussi internes. Ses communications avec le smartphone et toute autre machine doivent être inviolables. Et bien sûr, comme pour les voitures autonomes de Tesla, en retard sur les annonces ambitieuses du patron, la puce dépend des feux verts des régulateurs.

Elon Musk a annoncé que Neuralink venait d'obtenir l'approbation des autorités sanitaires américaines pour des tests, sans préciser d'horizon pour les premières implantations humaines.

En juillet 2019, il les promettait pour 2020. Mais rien ne refroidit les ardeurs du milliardaire, qui veut coloniser Mars et craint que les technologies d'intelligence artificielle (IA) ne transforment les humains en "chats domestiques" des ordinateurs. La puce est ainsi censée nous permettre d'arriver à une "symbiose avec l'IA". Il a aussi évoqué la possibilité de communiquer des pensées brutes, non limitées par les langues humaines - de la "télépathie non linguistique consensuelle et conceptuelle".

Son équipe rêve, entre autres, de mettre fin aux douleurs extrêmes, de guérir les dépressions et addictions ou encore de percer les mystères de la conscience.

Faisant référence à un épisode de la série Black Mirror, qui enchaîne les scénarios cauchemardesques où les humains sont dépassés par les technologies, Elon Musk a aussi affirmé qu'il serait possible de stocker ses souvenirs sous forme numérisée.

"Vous pourrez sauvegarder vos souvenirs, et aussi potentiellement les télécharger dans un autre corps ou dans un robot", a-t-il dit. "Le futur va être bizarre".

4 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 29
à écrit le 15/11/2020 à 0:00
Signaler
J adore l idée relié à un pc quantique en plus l avantage de du coup aller toujours plus vite que la machine pour pas être dépassée. Juste ca. A quand la puce

à écrit le 14/11/2020 à 23:59
Signaler
J adore l idée relié à un pc quantique

à écrit le 01/09/2020 à 11:16
Signaler
moi je suis OK pour l'homme augmenté... au moins de 1000 balles

à écrit le 31/08/2020 à 23:32
Signaler
Désolé les grincheux, I'm in. Quitter la Terre il va falloir faire face à tout un tas de problèmes, et c'est dans ce sens que toute son équipe va. Il devrait appeler sa mission Galiley.

le 01/09/2020 à 8:38
Signaler
Et avec tout ce que vous me piquez j'ai toujours pas droit à mes 100 balles ? -_- Ya pas à dire vous êtes vachement honnêtes les génies...

à écrit le 31/08/2020 à 17:23
Signaler
Il a redonné la parole au cochon ?

le 31/08/2020 à 21:01
Signaler
Oui , le 🐷 quen ... quen... Presque une parole de monarque Mdr

à écrit le 31/08/2020 à 13:19
Signaler
Une puce dans le cerveau? Pour programmer la durée de vie d'un individu,par exemple?Ou pour son bien? Il faudrait être debile pour accepter et j'espère ne jamais voir ça.

à écrit le 30/08/2020 à 23:16
Signaler
Pierre-Émile Blairon est l’un de nos éditorialistes avertis. Il partage ses activités littéraires entre deux passions : • les spiritualités traditionnelles : il anime la revue Hyperborée qui se consacre à l’histoire spirituelle de l’Europe et à son ...

le 31/08/2020 à 10:08
Signaler
@ Information. Vous devriez prendre des vacances. Aller contempler les montagnes, a la campagne, ecouter le gazouillis des zoizeaux et cesser de lire de mauvais ouvrages. Enfin, la parano se soigne tres bien de nos jours. "Memento moris" com...

le 31/08/2020 à 19:52
Signaler
Comme (presque) tous les commentateurs vous parlez de méfait à propos du transhumanisme jusqu'à le diaboliser, votre procès à charge est celui d'un inquisiteur casuiste. Pour ma part je préfèrerais être transhumanisé que mort! Laissez à chacun ses o...

le 31/08/2020 à 20:19
Signaler
@ Zelectron , Vous avez le droit de choisir d’être transhumé , mais en aucun ça ne devrait être un modèle de société. Regardez avant le Covid nous débattions de la transition numérique, une passation en douceur sans perte d’emploi massif. Résult...

le 31/08/2020 à 23:09
Signaler
Toutes les routes mènent à Rome ...que les matins sont calmes ! avec les chants des d’oisillons... Carpe diem ... Cordialement

à écrit le 30/08/2020 à 20:39
Signaler
Un projet pour fin 2020 par ce mec de Xspace Lire votre cerveau! Son rêve : la fusion homme- machine Alo ? Y’a personne sur la planète ? Mais il grave dangereux ce mec ! Doit tous porter un casque 24/24 pour que gars et ces ingénieurs neurolo...

à écrit le 30/08/2020 à 19:58
Signaler
Les handicapés futurs cobayes de l’innovation mondiale ? C’est vrai que l’humanité a éradiqué tous les fléaux sur terres ainsi que toutes les maladies ... Le chemin le plus court pour soigner , greffer... Mais niveau prévention = 0 Des nombreux ...

à écrit le 30/08/2020 à 16:24
Signaler
Musk devrait utiliser cette technologie pour redescendre sur terre. Sa réussite apparente ne garantit en rien sa santé mentale. L'histoire est pleine de tycoons ayant fini dans un état de délire total. Pour ceux qui ne connaissent pas se reporter à l...

à écrit le 30/08/2020 à 15:05
Signaler
Un ennemi du transhumanisme est en France le chercheur Philippe Guillemant, ex CNRS, spécialiste en cybernétique, physicien...Vous pouvez vous rendre sur son site Guillemant.net ou lire son ouvrage clé est "la Physique de la Conscience". C'est hyper...

le 30/08/2020 à 18:19
Signaler
Merci beaucoup pour l'info.

à écrit le 30/08/2020 à 14:01
Signaler
Musk est le leader médiatique et économique des transhumanistes, ceux qui ont jurés, pour arriver à leur objectif, d'éliminer une bonne partie de l'humanité (les vieux, les pauvres... et à la fin les handicapés, et quelques millions d'autres) car 10...

à écrit le 30/08/2020 à 12:05
Signaler
"Très septique" la communaute scientifique, comme pour la voiture électrique qui ne seras jamais rentable, ni même la fusée qui revient se poser sur une plateforme, "Impossible" voilà un empêcher de tourner en rond qui cherche des solutions innovant...

à écrit le 30/08/2020 à 12:05
Signaler
"Très septique" la communaute scientifique, comme pour la voiture électrique qui ne seras jamais rentable, ni même la fusée qui revient se poser sur une plateforme, "Impossible" voilà un empêcher de tourner en rond qui cherche des solutions innovant...

le 31/08/2020 à 21:06
Signaler
Votre dernière phrase c’est du n’importe quoi ... un humain qui se respecte refuse forcément la souffrance faite aux vivants ... pas besoin d’être de gauche ou écolo pour être humains , c’est de la propagande votre dernière phrase et en plus sans fon...

à écrit le 30/08/2020 à 10:39
Signaler
Ce que les "purs et durs" de la technique ne voudront jamais comprendre ni tester, c'est qu'il y en soi un côté Lumineux et Amour parfaits qui est très capable d'exprimer des intentions répétées de guérison totale jusqu'à un résultat (comme je l'ai v...

à écrit le 30/08/2020 à 10:13
Signaler
Ya un permaculteur, un papi, qui dit qu'il fait pas bon être un cochon sur cette planète, voilà maintenant, avec le torture et le massacre de masse organisé par l'agro-industrie, entre autres, qu'on leur met des puces dans le cerveau. Par contre ...

à écrit le 30/08/2020 à 10:02
Signaler
Si Musk veut bien commencer par s'offrir en premier cobaye humain ça serait fair.

à écrit le 30/08/2020 à 8:25
Signaler
Le cochon est plus futé ?

le 31/08/2020 à 23:27
Signaler
Malheureusement...

à écrit le 30/08/2020 à 3:36
Signaler
A implanter d'urgence sur tous les largues et tares des banlieues.

à écrit le 29/08/2020 à 22:54
Signaler
Elon Musk n'en a rien à faire des "paralysés", sa grande ambition et celle de ses partenaires, c'est maîtriser les populations. Avec une puce dans le cerveau des gens, ils font ce que veut ceux qui décident. Des hommes robot boostés à l'IA pour serv...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.