Tesla devient l'entreprise la plus chère en Bourse du secteur automobile

 |   |  303  mots
Le constructeur continue d'impressionner Wall Street alors même que les voitures électriques ne représentent qu'une portion infime du marché automobile.
Le constructeur continue d'impressionner Wall Street alors même que les voitures électriques ne représentent qu'une portion infime du marché automobile. (Crédits : Mike Blake)
Selon l'agence Bloomberg, la valeur boursière de Tesla a atteint, ce mercredi, 207,2 milliards de dollars sur la place new-yorkaise, surpassant les 201,9 milliards de dollars de Toyota.

Le constructeur de véhicules électriques haut de gamme Tesla est devenu ce mercredi, en cours de séance à Wall Street, l'entreprise du secteur automobile mondial la plus chère en Bourse, dépassant le japonais Toyota.

Selon l'agence Bloomberg, la valeur boursière de Tesla a atteint 207,2 milliards de dollars sur la place new-yorkaise, surpassant les 201,9 milliards de dollars de Toyota.

Lire aussi : Tesla franchit les 100 milliards de dollars de capitalisation en Bourse

Plusieurs commentateurs avaient indiqué dès le mois de juin que Tesla s'était hissée au premier rang boursier parmi les constructeurs de voitures. Elon Musk, le fantasque patron de l'entreprise, avait même "aimé" un tweet le félicitant pour cette prouesse.

Ce décalage dans le temps tient aux méthodes de calcul de la capitalisation boursière d'une entreprise, qui correspond au nombre d'actions en circulation multiplié par la valeur du titre à un moment donné.

Wall Street impressionné

À l'instar d'autres groupes japonais, Toyota a stocké ces dernières années un grand nombre d'actions, destinées à des programmes de rachat. Ces titres ne sont pas toujours pris en compte pour chiffrer la valeur boursière de l'entreprise.

En ne les incluant pas dans le calcul, il est donc possible de considérer que Tesla a dépassé Toyota en Bourse dès le 10 juin.

Quoi qu'il en soit, le constructeur continue d'impressionner Wall Street alors même que les voitures électriques ne représentent qu'une portion infime du marché automobile.

Lire aussi : Pourquoi Tesla repousse aussi les limites en Bourse

Mais celles-ci sont considérées comme l'avenir du secteur par de nombreux investisseurs et spécialistes.

Le titre de Tesla montait d'ailleurs de plus de 4% à la mi-séance sur la place new-yorkaise.

Lire aussi : Pour Tavares (PSA), investir dans Tesla est un risque "énormissime"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/08/2020 à 17:39 :
la valeur ahurissante de Tesla est incomprehensible si on regarde la quantite de voiture, mais pas si on considere le logiciel autopilote.
Tesla est en train d accumuler une masse de donnees colossale depuis 10 ans sur toutes les routes du monde, il dit atteindre bientot le niveau 5.
a écrit le 02/07/2020 à 13:02 :
Le mec à compris ce que doit être une voiture électrique, la belle berline ne pèse que 1600 kg malgré la batterie les autres n'ont fait que des essences électrifiées : Zoé 1502 kg la citroën e 1010 kg (mais que 100 km en gros une sans permis) la bm 1320 kg mais que 300 km, 150 km/h une petite voiture.
Il y a Tesla et les bricoleurs qui tentent de suivre la course avec des percherons.
a écrit le 02/07/2020 à 10:01 :
On rêve ! Plus qu'un constructeur automobile Tesla doit être assimilée aux têtes d'affiche du numérique comme Apple ou Amazon...En 2019, Tesla a livré 367 500 véhicules et Toyota 10,5 millions environ. Tesla a une production dont on peut dire qu'elle est "confidentielle" avec des bénéfices quasiment inexistants alors que Toyota est généralement considéré comme le mieux géré et aussi le plus profitable des constructeurs automobiles.
a écrit le 02/07/2020 à 9:40 :
La puissance américaine exprimée dans toute sa splendeur faire d'une entreprise bancale une entreprise "too big to fail" et donc lui imposer de ne plus l'être, bancal. A savoir quand l'argent fait tout.
a écrit le 02/07/2020 à 6:11 :
Quand on voit les resultats de crash test des Tesla et du peu de qualite sur la carrosserie, on se dit qu'il y a un truc qui ne va pas.
A l'image de l'economie, la valeur de cette marque est du meme tonneau, virtuelle.
Quand les cavaleries allemandes, chinoises, coreenne vont debarquer, Tesla degringolera de son nuage.
a écrit le 01/07/2020 à 20:55 :
Je suis toujours mal à l'aise en ce qui concerne Tesla et ses activités.
Trop beau pour être durable ? Je ne crois pas à la voiture électrique sur le long terme, l'hydrogène m'a toujours paru plus évident, même s'il est coûteux à produire et contraignant à stocker.
Réponse de le 02/07/2020 à 13:11 :
Mais un véhicule à hydrogène, c'est fondamentalement un véhicule électrique, dont l"électricité est produite par une pile à alimentation continue en hydrogène.

Tesla a un potentiel de développement fabuleux. A terme tous les moyens de déplacement terrestre, nautique et même aéronautiques pourront être électriques. Et Tesla est très en avance, y compris sur les batteries.

Si Tesla est le premier à mettre au point la batterie pas lourde, à base de produits communs et recyclables (non polluants) il bouffera la planète.

Toutes les maisons seront équipées de batteries Tesla, de panneaux solaires, de postes de recharge pour les véhicules. Les grosses installations de production et de stockage electique seront dédiées au transport et aux industries.
a écrit le 01/07/2020 à 18:56 :
Les paris boursiers des investisseurs restent des paris.Pour memoire l'action france telecom est montée a 214€ elle est aujourd'hui à 14.L'avenir nous dira si Tesla capte 15% du marché mondial. Aujourd'hui ils sont dans le haut de gamme pour convaincus à 60 000€ minimum.Ce marché existe mais n'est pas extensible à l'infini.D'autre part les technologies electriques sont amenées à évoluer dans les 5 à 10 ans ( batteries solides, hydrogène ...)qui sera le vainqueur ?Les cartes seront rebattues et rien ne dit que les constructeurs historiques ne s'en sortiront pas ou que des Chinoisne prendront pas la relève.Ll'automobile continuera t elle à avoir un role central dans nos sociétés?Enfin dans un certain nombre de pays à trés faible densité le thermique restera.Je vois mal les jihadistes du sahel rouler en électrique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :