Hadopi : Free consent à transmettre les courriels d'avertissement

 |   |  330  mots
Xavier Niel
Xavier Niel
Iliad, la maison-mère de Free, a, entre autres, indiqué aux "Echos" qu'il enverrait aux internautes qui téléchargent illégalement les premiers courriels d'avertissement dès ce lundi, conformément au décret gouvernemental menaçant de sanctions financières les réfractaires, tout en contestant la légalité de ce dernier.

Dans une interview au journal "Les Echos", Xavier Niel, le patron et fondateur d'Iliad, a indiqué que sa filiale Free allait commencer à transmettre dès ce lundi les courriels d'avertissement de la Hadopi (Haute Autorité favorisant la diffusion et la protection de la création sur Internet) à ses abonnés soupçonnés de piratage sur Internet.

L'opérateur s'y était jusque-là refusé mais le gouvernement avait alors réagi par la publication d'un décret menaçant de sanctions financières les fournisseurs d'accès à internet (FAI) qui n'enverraient pas courriels d'avertissement, conformément à la loi Hadopi "Nous contesterons ce nouveau décret, qui nous semble illégal", a toutefois souligné Xavier Niel. "Contrairement aux autres FAI, nous appliquerons strictement la loi, mais seulement la loi."

Pourquoi pas 25% de part de marché dans le mobile

Ce dernier entend doubler de taille d'ici 2015 avec un chiffre d'affaires de 4 milliards d'euros et ce grâce à la téléphonie mobile. "Nous allons pouvoir accélérer le déploiement du réseau" mobile, souligne le PDG. "Nous ouvrirons les services de Free Mobile début 2012", ajoute-t-il. "Si on arrive à la part de marché que nous avons conquise dans le triple play (téléphonie, Internet, télévision, ndr), à savoir près de 25%, nous serons ravis" a-t-il ajouté

Facture Internet en hausse

Le dirigeant a également affirmé que l'augmentation, inscrite au budget 2011, de la TVA sur les offres "triple play" alliant internet, téléphone et télévision, "sera répercutée au premier jour" sur la facture des clients Free. La hausse de la TVA voulue désormais à 19,6% sur l'intégralité de ce type d'offre, au lieu de 5,5% devrait faire augmenter la facture mensuelle au-dessus des 30 euros. "Nous isolerons dans les factures des abonnés le montant de la "taxe Baroin", qui sera comprise entre 1,50 et 3 euros par mois selon la formulation de la loi",  explique Xavier Niel. Ce dernier promet qu'il n'en profitera pas pour augmenter sa marge.

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :