Facebook valorisé 50 milliards de dollars

 |   |  254  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Goldman Sachs a investi 500 millions de dollars dans le site communautaire Facebook, aux côtés du russe Digital Sky Technologies, sur la base d'une valorisation totale de 50 milliards de dollars, affirme le "New York Times".

Facebook vaudrait davantage que Yahoo, eBay, ou Time Warner. C'est en tout cas ce qu'affirme le "New York Times". Selon le quotidien américain, la banque d'affaires Goldman Sachs a investi 500 millions de dollars dans le réseau social, aux cotés du russe Digital Sky Technologies (DST), sur la base d'une valorisation de 50 milliards de dollars. DST, qui contrôle le leader de l'internet russe mail.ru,  est déjà actionnaire depuis deux ans de Facebook. Il en détiendrait désormais plus de 10 % .

Jusqu'ici, Facebook était valorisé 42,3 milliards de dollars, soit plus de trois fois la valeur estimée il y a un an. L'investissement de Goldman Sachs crédibilise cette valorisation montante. La banque star de Wall Street prend place pour la future entrée en bourse de Facebook, que son fondateur Mark Zuckerberg n'est pas pressé de lancer.

Non cotés, les titres Facebook s'échangent sur un marché "gris". Les transactions on lieu sur des plateformes en ligne comme Sharepost ou SecondMarket. Le gendarme de la bourse américaine a ouvert une enquête sur ce marché "fantôme" très actif autour de sociétés Internet comme Facebook ou Twitter. La SEC veut notamment s'assurer que ces sociétés ne dépassent pas le seuil des 500 actionnaires, qui obligent à publier des informations financières. 

Pour se prémunir, Facebook a mis en place une politique de transaction en interne qui interdit aux salariés de vendre des actions pour  tenter de limiter le nombre des actionnaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :