La reconnaissance faciale de Facebook fait polémique

Le marquage des visages sur le réseau social est dénoncé par les autorités allemandes, qui demandent à Facebook de désactiver cette fonction.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

On savait qu?il était possible d?être reconnu automatiquement sur une photo grâce à des logiciels de reconnaissance faciale, tels que Pittpatt ou Blink. Lancée aux Etat-Unis en début d?année, cette fonction est utilisée en Allemagne depuis le mois de juin par Facebook. Les quelque 8 millions de membres allemands sont "taggés" par le réseau social dès lors qu?ils apparaissent sur une photo, publiée par leurs soins ou ceux d?un "ami". Pour cela, le réseau social aux 750 millions de membres scanne les clichés et les compare à ceux déjà répertoriés.

Mais cette pratique serait contraire aux droits allemand et européen, estime Johannes Caspar, chargé de mission pour la protection des données personnelles du Land de Hambourg. Les autorités allemandes ont donc demandé au réseau social, mardi 2 août, de supprimer cette fonction. Selon les lois en vigueur Outre-Rhin, la collecte d?informations biométriques ne peut se faire qu?avec l?accord des intéressés. Or, si la fonction de reconnaissance faciale peut être directement désactivée par l?utilisateur, elle reste active par défaut.

Des millions d?utilisateurs concernés

Un argument également utilisé par le réseau social pour se défendre : si l?utilisateur ne souhaite pas être "marqué", il n?a qu?à désactiver l?option. Mais ce qui pose problème aux autorités allemandes, c?est surtout la collecte préalable ? nécessaire à la reconnaissance faciale ? puisqu?elle se fait sans le consentement préalable de l?utilisateur. "Cette fonction alimente en arrière-plan une base de données destinée à la reconnaissance physique de millions d'utilisateurs", s?alarme Johannes Caspar.

"Si les données des utilisateurs tombaient dans de mauvaises mains, il serait possible de comparer et d'identifier n'importe qui pris en photo avec un téléphone portable", ajoute-t-il. Les autorités allemandes ont donc également demandé à Facebook de supprimer les données biométriques qu?il a collectées sans l?accord des internautes.

La CNIL inquiète elle aussi

Le réseau social a quinze jours pour répondre à ces accusations et risque une amende de plusieurs milliers d?euros. "Nous prendrons en considération les points soulignés par les autorités de protection de données de Hambourg concernant la fonctionnalité de suggestion d'identification, mais rejetons fermement toute affirmation selon laquelle nous ne respecterions pas nos obligations d'après les lois européennes sur la protection des données. Nous avons également constaté que les membres de la plateforme apprécient l'aspect pratique de notre fonctionnalité dans la mesure où elle leur permet de gérer en toute sécurité et simplicité leur identité en ligne", a fait valoir Facebook.

La France n?est, quant à elle, pas encore concernée mais la Commission nationale de l?informatique et des libertés (CNIL) réfléchit à la question. En attendant, elle rappelle sur son site que "même quand l'outil est paramétrable, la configuration par défaut favorise souvent une diffusion très large des données, si bien que des informations devant rester dans la sphère privée se retrouvent souvent exposées à tous sur Internet".

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 12/08/2011 à 10:20
Signaler
Essayer quoi? Ce reseau? J'y ai deja ete, certes, mais a quoi ca m'a vraiment servie... Rien.

à écrit le 11/08/2011 à 7:55
Signaler
Essaie

le 16/08/2011 à 13:31
Signaler
Essayer quoi

à écrit le 10/08/2011 à 9:37
Signaler
Encore une belle connerie ce reseau social...

à écrit le 08/08/2011 à 10:35
Signaler
Si certains souhaitent être fichés, grand bien leur fasse. Mais il est choquant que le fichage (biométrique ou autre) soit activé par défaut et non à la demande de l'intéressé. La NSA et les vendeurs de fichiers sont ravis...

à écrit le 07/08/2011 à 13:01
Signaler
VIVE LE RAMADON

à écrit le 06/08/2011 à 13:27
Signaler
Moi je trouve ahurissant que les gens publient leurs photos et autres infos personnelles sans savoir à quoi cela servira. Je sais bien qu'un groupe d'idiots vous dira "si t'as rien à te reprocher..." mais quand même !!!

le 07/08/2011 à 6:53
Signaler
c'est vraiement une honte, et qu'en est t'il des lois sur l'informatique et libertées.Maintenant, tout le monde sait depuis longtemps que FB est super - fliqué : contrôlle et archivage de nos données perso qui sont ensuite revendus comme fichier clie...

à écrit le 06/08/2011 à 10:54
Signaler
Les FAI (Fournisseurs d'Accès Internet) donnent des recommandations de sécurité à leurs abonnés. Les gens n'ont qu'à rester anonymes en utilisant pseudo et aucun photo perso. Sur Facebook, il y a une fonction privée que beaucoup n'utilisent pas ; dan...

le 12/08/2011 à 12:10
Signaler
Peux tu stp parler un peu plus de la fonction privée afin de ne pas se retrouver dans google ? Est-ce une option a choisir dans les paramètres ?

à écrit le 06/08/2011 à 10:26
Signaler
Le constat est : oui, l'utilisateur souhaite être marqué (en très grande majorité) car il existe par ce moyen. Ce qui pose beaucoup de problèmes économico-éthiques et religieux. "1984" ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.