Twitter et le New-York Times piratés par l'Armée électronique syrienne

 |   |  298  mots
Twitter et le New-York Times ont vraisembablement été piratés par l'Armée électronique syrienne mardi / Reuters.
Twitter et le New-York Times ont vraisembablement été piratés par l'Armée électronique syrienne mardi / Reuters. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le réseau social Twitter et le site Internet du New-York Times ont été piratés mardi. L'Armée électronique syrienne, proche de Bachar el-Assad, semble être à l'origine de ces attaques survenues alors que la probabilité d'une intervention militaire américaine en Syrie se précise.

Alors que le projet d'une intervention militaire américaine en Syrie se précise, cette semaine, après l'usage présumé d'arme chimique par le régime, le New-York Times et le réseau social Twitter ont vraisemblablement été piratés, mardi 27 août, par l'Armée électronique syrienne (SEA).

"Notre site a été inaccessible pour nos utilisateurs aux États-Unis pendant un certain temps mardi. Cette panne est le résultat d'une attaque extérieure sur notre nom de domaine", a indiqué, à l'AFP, Eileen Murphy, une porte-parole du quotidien américain.

Une attaque vantée par la SEA... sur son compte Twitter

Selon Matt Johansen, un chercheur spécialisé dans la sécurité informatique, la SEA, proche de Bachar el-Assad serait à l'origine de ces deux pannes. Sur son propre compte Twitter, l'Armée électronique syrienne a retweeté de nombreux articles abordant ces piratages. Mardi, elle a même publié ces tweets : "@Twitter, es-tu prêt?" ou "Salut @Twitter, regarde ton domaine, il est devenu propriété de #SEA".

Dans un message posté sur l'un de ses blogs, le réseau social a expliqué que son "système de noms de domaines" avait "fait l'objet d'un problème", qui a notamment touché son service d'images twing.com. "Le visionnage d'images et photos a été temporairement et sporadiquement perturbé", mais ce service a maintenant été "restauré" et "aucune information d'utilisateur de Twitter n'a été atteinte", a-t-il ajouté. 

De nombreux médias déjà piratés

Ce n'est pas la première attaque de la SEA. Ces derniers mois, elle a notamment piraté le site du Washington Post, les comptes Twitter de l'agence américaine Associated Press et du service photo de l'AFP et les différents réseaux sociaux de la BBC, d'Al Jazeera, du Financial Times ou du Guardian.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/08/2013 à 22:32 :
Bon, on va pas rejouer le scénario des armes de destruction massive parce qu'il y a trop de sceptiques, alors on va les accuser d'avoir piraté Twitter :-)
Réponse de le 29/08/2013 à 15:09 :
Tout à fait d'accord avec la réponse
J'aime (j'adore même) beaucoup le titre de l'article, pourquoi pas directement signé BACHARD, arrêtons de faire de "l'angélisme" de prendre pour argent comptant tout et rien, n'importe qui peut envoyer un mail ou se servir d'une adresse mail, sans vouloir sous- estimer la compétence des informaticiens syriens, ne cherchons pas ou ne créons pas un motif qui justifie l'implication dans une guerre fusse telle "éclair" ou autres.
Comme il est clair que l'ONU a été créée dans des conditions précises, et le conseil à sa légitimité (il n'est pas à géométrie variable) et la diplomatie son droit. On ne peut vouloir faire le gendarme du monde et ne pas voir les problèmes quelqu?ils soient économiques ou autres. Je n'approuve pas ce qui se passe en SYRIE, mais la guerre n'est pas la solution ultime c'est aussi un échec cinglant de tous les partis présentes dans le conflit.
a écrit le 28/08/2013 à 16:41 :
C'est sur ils ont que ça à foutre en Syrie que piraté le NT et TW.Soit dit en passant quand on arrive à changer le nom de domaine d'un serveur,il vaut mieux changer d'informaticiens ,c'est plus prudents.C'est quand même un grand classique.
a écrit le 28/08/2013 à 14:01 :
Comme quoi la bêtise n'a rien à voir avec le niveau d'instruction. Les terroristes ne sont pas tous issus de familles défavorisées car certains ont même fait des études supérieures en Europe!
a écrit le 28/08/2013 à 13:01 :
On rajoute de la fumée a l'enfumage ambiant afin de moins choquer l'opinion publique! L'origine des conflits est occidentale et elle les règle a son avantage sans se soucier des massacres et prises d'otages (comme bouclier) que son intervention va engendrer.
a écrit le 28/08/2013 à 11:56 :
Les américains donnent l'exemple avec la NSA, tout le monde suit le modèle américain.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :