Microsoft et Google s'affrontent sur les terres du Père Noël

 |   |  317  mots
Une équipe d'ingénieurs de Google ont travaillé dur pour suivre à la trace le traineau du Père Noël avec des cartes et technologies dernier cri
"Une équipe d'ingénieurs de Google ont travaillé dur pour suivre à la trace le traineau du Père Noël avec des cartes et technologies dernier cri" (Crédits : Capture d'écran)
La compétition entre les géants américains de l'informatique et de l'internet se poursuit jusqu'au Grand Nord, alors que Google et Microsoft se lancent en même temps sur les traces du Père Noël.

Qui de Google ou Microsoft gagnera la course alors que les deux géants américains de l'internet se sont lancés en même temps sur les traces du Père Noël?

Google a en effet lancé mercredi le site internet google.com/santatracker, avec son lot de jeux, de rennes et d'elfes, ainsi qu'un calendrier de l'avent et un compte à rebours égrenant les secondes avant le départ du Père Noël pour sa distribution annuelle.

Et pas question de lésiner sur les moyens. Le premier moteur de recherche a également créé un logiciel qui permet d'associer au site tous les appareils fonctionnant sous Android et Chrome.  Sandi Russell, "directeur créatif des elfes" chez Google, explique:

"Une équipe d'ingénieurs de Google a travaillé dur pour suivre à la trace le traineau du Père Noël avec des cartes et technologies dernier cri"

Microsoft fait équipe avec le Norad

De son côté, Microsoft a fait équipe avec le Centre de défense aérospatial d'Amérique du Nord (Norad), qui surveille les attaques potentielles en provenance du ciel et des océans, pour pister le Père Noël. Eux aussi ont lancé un site internet, noradsanta.org, avec des jeux et des vidéos.

Marisa Novobilski, responsable du projet "Norad Tracks Santa" (Norad sur les traces du Père Noël), précise:

"Comme nous regardons le ciel quoi qu'il arrive, c'est logique de surveiller aussi Rudolph (le chef des rennes du Père Noël)"

Cela fait déjà quelques années que le Centre s'intéresse au Père Noël. Depuis 1955, lorsqu'une publicité avait donné par erreur un numéro de téléphone du Norad pour contacter le grand barbu au costume rouge. Un colonel de garde avait alors répondu aux enfants pour ne pas les décevoir et depuis, c'est devenu une tradition.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2013 à 20:08 :
Je n'ai pas de parti pris .... 10 contre 1 que Google gagne contre microsoft !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :