Yahoo : les données seront stockées en Irlande

 |   |  308  mots
L'entreprise pourrait bénéficier de réductions d'impôtsen facturant d'avantage de charges à sa filiale française
L'entreprise pourrait bénéficier de réductions d'impôtsen facturant d'avantage de charges à sa filiale française (Crédits : reuters.com)
Le géant de l’Internet met en place une politique de recentralisation de la gestion des données. Elles seront désormais stockées dans le pays celtique et soumises au droit irlandais, même pour les utilisateurs français.

L'Irlande, Eldorado de la high-tech ?  "À partir du 21 mars 2014, nos services vous seront fournis à partir d'une seule entité européenne, basée en Irlande", indique en tout cas le groupe dans un courrier envoyé à ses utilisateurs français.

De même que pour les utilisateurs des services Yahoo (Yahoo Mail, Yahoo Messenger, Flickr etc...) en Europe, Afrique et au Moyen-Orient, les contrats français seront "transférés de Yahoo France SAS à Yahoo EMEA (Europe, Moyen-orient, Afrique) Limited", et donc de fait soumis au droit irlandais. Pays où la protection des données personnelles est moins stricte qu'en France.

Dans ses nouvelles conditions d'utilisation, Yahoo! précise qu'il est "susceptible d'accéder, de conserver et de divulguer vos informations et votre contenu [...]" notamment "à ses sociétés affiliées dans le monde entier afin de vous fournir les services Yahoo de manière efficace".

Réduction d'impôts

"Cela ne change rien en ce qui concerne la partie taxes, nous sommes en totale concordance avec les lois locales. Nous payons nos taxes dans chaque pays en fonction des lois en vigueur", a déclaré une porte-parole du groupe en France.

Ce changement pourrait toutefois permettre à l'entreprise de facturer d'avantage de charges à sa filiale française, réduisant ainsi son bénéfice taxable dans l'Hexagone, estime le Monde.

D'autres géants de l'internet ont déjà choisi l'Irlande pour concentrer leurs activités et services pour la zone Europe. Comme Google, qui ne paye qu'un faible pourcentage d'impôts car la quasi-totalité de ses revenus déclarés en Irlande, après un passage aux Pays-Bas via une société intermédiaire, est transférée dans le paradis fiscal des Bermudes où est située la filiale Google Ireland Holdings.

Le moteur de recherche risquerait toutefois un redressement fiscal à hauteur d'un milliard de dollars, affirmait mardi le Point.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/02/2014 à 15:42 :
On a envie de rire. Les données concernant les Français vont être stockées à l'étranger et comme on est certain que les étrangers ont à coeur les intérêts des Français, on est certain de l'utilisation future de ces données :-) c'est-y pas beau le progrès :-)
a écrit le 06/02/2014 à 11:30 :
les impots du français moyen vont augmenter encore
Réponse de le 07/02/2014 à 0:05 :
Quand la facture de votre impôt foncier grimpe c'est la faute de votre voisin qui déménage dans une commune moins dispendieuse avec l'argent public ou celle de la collectivité qui gaspille votre impôt?
a écrit le 06/02/2014 à 11:11 :
Les données ne seront plus protégées. Raison de plus pour ne pas leur faire confiance. Comme il ne faut faire confiance à aucun site ricain.
a écrit le 06/02/2014 à 10:43 :
Rêver à quel résultat contre Google ! Alors que l'on se complaît dans le délétère foirail européen. Aucune chance que les Français ne soient pas les dindons de la farce.
a écrit le 06/02/2014 à 10:32 :
le but est surtout de payer moins d'impots en france
Réponse de le 06/02/2014 à 10:47 :
L'Irlande, le Luxembourg, Monaco, les îles Britanniques...mais, pourquoi rester en France et ne pas émigrer dans ces paradis fiscaux ?
Réponse de le 06/02/2014 à 11:58 :
pour que le niveau de vie des utilisateurs ne baissent pas trop
a écrit le 06/02/2014 à 9:47 :
Que le stockage soit effectue en Irlande ne devrait pas avoir d'incidence sur la legislations des donnees collectees en France
a écrit le 06/02/2014 à 9:43 :
Bonjour,

si les internautes de France et de Navarre ne veulent pas que leurs données soient stockées en Irlande, ils n'ont qu'à prendre un webmail non américain, éviter Gmail, Outlook et Yahoo.

Vincent
Réponse de le 07/02/2014 à 0:26 :
Vous me semblez bien naïf car peu importe la nationalité d'un service internet "gratuit" vous payez d'une manière ou d'une autre ce service. Le pseudo-nationalisme numérique ne pourra que faire les affaires d'entreprises françaises pas plus dignes de confiance que de l'autre côté de l'Atlantique. Si vous souhaitez limiter les dégâts, chiffrez l'ensemble de vos données. De cette manière elles n'auront plus aucune valeur marchande.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :