Où en est la croisade "anticourriels" d'Atos ?

Ses déclarations ont fait le tour du monde. En février 2011, Thierry Breton déclare vouloir bannir les courriels du quotidien d'Atos. Objectif « zéro e-mail » avant 2014, lance-t-il avec fracas.

2 mn

Thierry Breton, le PDG d'Atos, a mobilisé dès 2011 l'entreprise mondiale de services informatiques dans un projet « zéro e-mail ». Le réseau social de l'entreprise, blueKiwi, a permis depuis d'en réduire fortement le nombre, mais pas de s'en passer totalement.. / DR
Thierry Breton, le PDG d'Atos, a mobilisé dès 2011 l'entreprise mondiale de services informatiques dans un projet « zéro e-mail ». Le réseau social de l'entreprise, blueKiwi, a permis depuis d'en réduire fortement le nombre, mais pas de s'en passer totalement.. / DR (Crédits : DR)

Aujourd'hui, le discours est plus prudent et les 75.000 collaborateurs du groupe continuent pourtant d'y recourir. Il faut dire que la plupart des clients de l'entreprise de services informatiques sont rompus à l'usage des courriels... Difficile, donc, de s'en passer. Mais au sein de la société, ceux-ci sont effectivement de moins en moins utilisés.

« En trois ans, le nombre d'e-mails internes a chuté de 60 %, précise Philippe Mareine, le secrétaire général du groupe. En 2011, nos employés en envoyaient une centaine par semaine, contre une quarantaine aujourd'hui. »

Pourquoi cette chasse aux e-mails ?

« Parce qu'ils sont source d'inefficacité, sont envahissants et génèrent une forme de pollution, poursuit le secrétaire général. Nos études ont révélé que nos employés passaient entre dix et quinze heures par semaine à les ouvrir, sachant que seuls 15 % d'entre eux leur étaient directement utiles au travail. »

Pour diminuer aussi drastiquement les courriels, les employés se sont convertis au réseau social d'entreprise de blueKiwi, dont Atos a racheté la société au printemps 2012.

On peut d'ailleurs y lire directement ses e-mails, qui apparaissent sous la forme d'un flux d'informations. Pour fluidifier les échanges, des outils de chat et de visioconférence ont été greffés à la plate-forme. Les communications sont ainsi aussi importantes qu'avant, mais plus efficaces et mieux organisées.

« Au sein de blueKiwi, nous avons plus de 6.000 communautés, explique Philippe Mareine. Celles-ci épousent à la fois l'organisation de l'entreprise, avec la communauté des financiers ou des juristes. Beaucoup sont consacrées aux projets de nos clients et certaines sont thématiques, liées au développement durable ou à une technologie pointue. »

À travers ces outils, c'est toute l'organisation de l'entreprise et sa manière de travailler qui a été repensée de manière plus transversale, collaborative...

« Et moins militaro-hiérarchique », ajoute le secrétaire général.

Désormais, « les collaborateurs peuvent "challenger" leurs managers » lorsqu'ils ne sont pas d'accord avec eux.

Pour éviter que ceux-ci ne prennent la mouche face à cette nouvelle manière de travailler, le groupe organise des formations spécifiques.

« L'objectif, c'est de leur montrer qu'on peut gagner en efficacité. »

Un exemple ?

« Là où il fallait avant quarante-huit heures pour mobiliser le bon expert sur un problème précis, ça ne nous prend plus qu'une heure. »

De même, « on peut réunir plus rapidement les compétences pour répondre à un appel d'offres, ce qui accroît nos chances de gagner ».

 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 14/12/2014 à 10:37
Signaler
j'espère que ceux qui sont d'accord avec cette vision et action d'TOS n'ont pas répondu, tant les réponses ci dessous sont creuses, ineptes, et montrent le travers français: critiquer avant tout, sans construire... attristant! Oui, je croule (et ma ...

à écrit le 08/05/2014 à 20:24
Signaler
Entre ma 100 aines mails / jours et mes 30 rapports / hedbo ; j'ai l'impression que je vais exploser ; mon top ne comprend rien à cette logique néfaste. À tel point qu'aujourd'hui on me regarde bizarrement depuis que je ne répond plus... en vacances ...

à écrit le 08/05/2014 à 15:16
Signaler
Le courriel: progrès ou supplice? Dans la vie professionnelle, la pratique du courriel ne cesse d'enfler. Chacun constate le temps désormais nécessaire pour lire ses mails et y répondre. Flux de demandes clients, qu'aucun outil informatique ne parvi...

à écrit le 07/05/2014 à 17:28
Signaler
"Pour diminuer aussi drastiquement les courriels, les employés se sont convertis au réseau social d'entreprise de blueKiwi, dont Atos a racheté la société au printemps 2012." C'est une manière de rentabiliser un achat foireux... super direction ch...

à écrit le 07/05/2014 à 11:17
Signaler
globalement une bonne innovation proche de ce que font yammer salesforce et convo. l'Inefficacité des emails décrite par philippe, n'est elle pas simplement le reflet de l'incompétence et du manque d’agilité de certains employés (manager/inge/exec...

à écrit le 07/05/2014 à 9:04
Signaler
Rarement vu un article aussi creux. C'est parce que je ne suis pas abonné à Latribune.fr que je ne vois pas d'analyse de fond ?

à écrit le 06/05/2014 à 22:01
Signaler
Ridicule... le problème au départ c'était l'envoi de 100 mails par jour : il y'avait vraiment pas besoin d'un réseau social d'entreprise pour cela !

le 07/05/2014 à 9:15
Signaler
Il s'agit de 100 mails par semaine et non par jour. Réduire les emails est à mon sens une pratique déjà identifiée comme pertinente par tous les salariés travaillant avec cet outil au quotidien. Quant au réseau social d'entreprise, il a pour object...

à écrit le 06/05/2014 à 21:44
Signaler
Les stats communiquées paraissent fantaisistes :-)

à écrit le 06/05/2014 à 11:53
Signaler
Dette : quand Sarkozy faisait pire que Mitterrand ! Le Point.fr - Publié le 06/05/2013 à 19:14 - Modifié le 06/05/2013 à 19:41 Le bilan de l'ancien président passé au scanner par Thierry Breton, patron d'Atos et ancien ministre de l'Économie et des...

à écrit le 06/05/2014 à 10:59
Signaler
il raison, revenir au Minitel c'est TOP non ????

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.