L'application de messagerie éphémère Snapchat valorisée 10 milliards de dollars

 |   |  299  mots
En début d'année, le fonds d'investissement DST Global de l'homme d'affaires russe Yuri Milner y a investi sur la base d'une valorisation de 7 milliards de dollars.
En début d'année, le fonds d'investissement DST Global de l'homme d'affaires russe Yuri Milner y a investi sur la base d'une valorisation de 7 milliards de dollars. (Crédits : REUTERS/Eric Thayer)
Le fonds d'investissement Kleiner Perkins Caufield & Byers a investi dans l'application mobile de partage de photos et de vidéos sur la base d'une valorisation de près de 10 milliards de dollars, rapporte ce mardi le Wall Street Journal qui cite des sources ayant une bonne connaissance du dossier.

L'application de messagerie éphémère Snapchat a été valorisée près de 10 milliards de dollars (7,6 milliards d'euros) à l'occasion d'un nouveau tour de table, quoique cette jeune société ne génère pratiquement aucun chiffre d'affaires, selon le Wall Street Journal.

     Lire Facebook lâche 19 milliards de dollars pour décrocher WhatsApp

Le fonds d'investissement californien Kleiner Perkins Caufield & Byers a investi 20 millions de dollars en mai dans la jeune pousse, sur la base de ce prix, affirme mardi le quotidien, citant des personnes proches du dossier. Si l'opération se fait, Snapchat rejoindra le club restreint des startups dont la valorisation atteint 10 milliards de dollars ou plus, parmi lesquelles figurent Uber et AirBnB.

Une offre de rachat de Facebook rejetée

Créé en 2011 par Bobby Murphy et Evan Spiegel, le service permet l'envoi de messages photos qui disparaissent en quelques secondes et revendique, d'après le WSJ, 100 millions d'utilisateurs mensuels contre 600 millions pour son concurrent WhatsApp. La startup a rejeté l'an dernier une offre de rachat du réseau social Facebook, jugeant insuffisant le prix offert de 3 milliards de dollars.

      Lire Evan Spiegel, 23 ans, l'homme qui refuse les milliards de Facebook

En début d'année, le fonds d'investissement DST Global de l'homme d'affaires russe Yuri Milner y a investi sur la base d'une valorisation de 7 milliards de dollars. En revanche, l'investissement envisagé par le géant chinois du commerce en ligne Alibaba, évoqué le mois dernier par la presse américaine, n'a pas abouti, ajoute le quotidien économique.

Le tour de table de la société n'est pas bouclé et au moins un autre investisseur pourrait encore y faire son entrée, ajoute le WSJ.

>> Pour aller plus loin :

WhatsApp, Line, Viber, Snapchat : vent de folie sur les app' de messagerie mobile

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :