Bolt, la deuxième tentative de Facebook pour concurrencer Snapchat

 |   |  436  mots
A la différence de Snapchat, Bolt n'offre pas le loisir de refaire sa photo à volonté jusqu'à obtenir satisfaction. (DR Montage)
A la différence de Snapchat, Bolt n'offre pas le loisir de refaire sa photo à volonté jusqu'à obtenir satisfaction. (DR Montage) (Crédits : Reuters)
Via Instagram, Facebook lance Bolt, une application de messagerie de photos et de vidéos. Après Slingshot, le réseau social crée ainsi un nouveau concurrent à Snapchat.

Un clic. Et votre photo est à la fois prise et envoyée. Avec Bolt, Instagram, filiale de Facebook, lance une application supplémentaire inspirée de l'instantanéité célébrée par son rival Snapchat. C'est par une "fuite accidentelle" que l'existence de Bolt a été dévoilée par le site TheVerge.com.

Comme Snapchat, mais en plus rapide

Le principe de Bolt est simple: l'utilisateur clique sur un contact, ce qui provoque automatiquement la prise d'un cliché qui est aussitôt envoyé à son destinataire. Pour ce qui est de la vidéo, il suffit de maintenir le doigt sur l'écran.

Dans les deux cas, la ressemblance avec le principe de Snapchat est flagrante. Seule différence: dans le cas de cette dernière, l'utilisateur prend d'abord une photo ou une vidéo - et peut donc les visionner - avant de les envoyer. Une fois reçus par le destinataires, les fichiers sont censés être "détruits". Ce qui est aussi le cas pour Bolt.

Bolt : l'application qui va ruiner vos selfies

Petit hic : à la différence de Snapchat, Bolt n'offre pas le loisir de refaire sa photo à volonté jusqu'à obtenir satisfaction. Gare donc à ne pas ruiner vos selfies, ni à vous prendre en photos ou vidéos dans des situations gênantes, il n'y aura pas de deuxième chance !

Pour l'instant, Bolt, qui permet de s'inscrire uniquement avec un numéro de téléphone, n'est disponible qu'en Afrique du Sud, à Singapour et en Nouvelle-Zélande. Trois pays choisis pour "leur diversité" et leur "communautés soudées". Instagram a néanmoins promis un prochain élargissement, selon des propos rapportés par The Verge :

"Nous allons bientôt rendre l'application disponible dans d'autres régions, mais nous commençons dans peu de pays pour voir si l'on peut étendre l'expérience."

Facebook veut-il étouffer Snapchat ?

Après Slingshot, Bolt devient donc la deuxième application de messagerie photos et vidéos lancée par Facebook. Du côté d'Instagram, la stratégie est assumée:

"Quand Instagram est née il y a quatre ans, nous n'étions pas la première application de filtre photo... Nous avons toujours eu pour méthode d'analyser un secteur, et de créer une application très simple et agréable pour y rentrer", a déclaré un porte-parole d'Instagram à The Verge.

Malgré ce lancement relativement discret de sa nouvelle application, Instagram assure être "à fond dans ce projet". Les utilisateurs accepteront-ils pour autant de ne pouvoir se prendre en photo qu'une fois ?

>> Instagram perd-il réellement trois millions d'utilisateurs par jour?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :