Snapchat aurait trompé ses utilisateurs avec des messages pas si éphémères que ça

 |   |  516  mots
Alors que Snapchat insistait sur le fait que les messages ne seraient visibles que quelques secondes par le destinataire, la Commission pointe, plusieurs méthodes simples permettant aux destinataires de visionner et sauvegarder indéfiniment les photos et les vidéos postés.
Alors que Snapchat insistait sur le fait que les messages ne seraient visibles que quelques secondes par le destinataire, la Commission pointe, "plusieurs méthodes simples" permettant aux destinataires de visionner et sauvegarder indéfiniment les photos et les vidéos postés. (Crédits : Reuters)
Dans le viseur du gendarme américain de la concurrence, l'application va devoir améliorer sa politique de confidentialité ainsi que sa sécurité.

Dans dix secondes, ce message ne s'auto-détruira pas. La promesse de Snapchat assurant que les photos et vidéos postées disparaîtraient à jamais était trompeuse. C'est ce dont la Federal Trade Commission (FTC) américaine accuse la célèbre application mobile qui a fait de cet engagement  la clé de son succès, et qui, suite à ces inculpations, vient de signer un accord avec la FTC .

Alors que Snapchat insistait sur le fait que les messages ne seraient visibles que quelques secondes par le destinataire, la FTC, dont la mission est de protéger les consommateurs américains, pointe "plusieurs méthodes simples" permettant aux destinataires de visionner et sauvegarder indéfiniment les photos et les vidéos envoyées.

> Lire le communiqué de la FTC (en anglais)

 

Des données stockables et stockées

 La première de ces techniques est, selon la FTC, le recours à des applications tierces pour rentrer dans Snapchat, puisque la suppression promise ne fonctionne que dans l'application officielle. "Des applications tierces de ce genre ont été téléchargées des millions de fois", observe la FTC, selon qui Snapchat était au courant de cette possibilité.

Snapchat stockait en outre les vidéos sans les crypter sur l'appareil du destinataire, mais en dehors de l'application: les destinataires pouvaient donc continuer d'y accéder en connectant leur smartphone ou leur tablette à l'ordinateur et en utilisant les outils de recherche de fichiers.

L'application mobile promettait encore à ses utilisateurs de recevoir une notification dès lors qu'un de leurs messages faisait l'objet d'une capture d'écran. Mais, selon la FTC, tout possesseur d'un appareil Apple doté d'un système d'exploitation antérieur à l'iOS 7 peut simplement détourner ce système de détection des captures d'écran.

 Des données personnelles collectées

Selon la FTC, Snapchat a également trompé ses clients quant à la masse de données personnelles collectées. Alors qu'elle assurait ne pas le faire, Snapchat récoltait et transmettait des informations concernant la géolocalisation des utilisateurs de son application sur Android. L'application mobile aurait aussi recueilli des informations sur les contacts de ses utilisateurs iOS, sans les prévenir.

Les mesures de sécurité prises pour protéger ses utilisateurs auraient également été insuffisantes, selon la FTC. La Commission souligne notamment qu'à cause de cette défaillance, 4,6 millions de noms d'utilisateurs et de numéros de téléphone ont pu être volés.

 Un accord pas encore définitif

L'accord conclu prévoit que Snapchat s'engage à ne plus tromper ses utilisateurs quant à l'étendue du respect de la vie privée, de la sécurité et de la confidentialité qu'elle garantit. L'application mobile devra aussi mettre en œuvre un programme exhaustif en matière de protection de la vie privée, qui sera supervisé pendant 20 ans par un professionnel indépendant.

Enfin, la Commission décidera si elle approuve définitivement l'accord après le 9 juin, à l'expiration des 30 jours ouverts aux commentaires du public. Une fois définitif, l'accord aura force de loi, et chaque violation pourrait impliquer une amende civile jusqu'à 16.000 dollars.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/05/2014 à 11:21 :
Surprenant...

Nous sommes sur internet, tout est consigné, TOUT !

De plus, mettre sa vie sur le net ou en faire un journal intime etc, faut vraiment être une truffe de qualité supérieur...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :