La capitale veut briller sur la toile avec l'extension ".paris"

 |   |  340  mots
Une bonne affaire puisque la Ville percevra de 40 à 60% des recettes issues de la vente des noms de domaine.
Une bonne affaire puisque la Ville percevra de 40 à 60% des recettes issues de la vente des noms de domaine. (Crédits : reuters.com)
Première ville française à se doter d'un nom de domaine, Paris a lancé la vente de son extension ".paris" mardi 2 décembre. La capitale en a vendu 6.000 en deux heures.

Tout un chacun peut désormais lancer son site en ".paris". La mairie de Paris a ouvert au grand public mardi 2 décembre le nom de domaine, déjà utilisé depuis le mois de juin par cent sites "pionniers ambassadeurs", parmi lesquels la Tour Eiffel (avec la nouvelle adresse toureiffel.paris), la RATP (metro.paris), Aéroports de Paris (airports.paris), Citroën (dsworld.paris), les Brasseries parisiennes (bapbap.paris) ou encore l'Ordre des avocats de Paris (avocats.paris).

Lire aussi La capitale compte sur ses 100 pionniers pour démocratiser le ".paris"

Un succès selon l'adjoint à la Maire en charge de l'attractivité et du développement économique, Jean-Louis Missika, puisque 6.000 noms ont été achetés deux heures après l'ouverture de la vente. Il explique cet engouement dans un communiqué par le prix "abordable" de l'extension d'adresse web :

"Tout le monde peut désormais acquérir une adresse de site internet ou un mail en .paris, pour moins de 40 € par an (prix minimum constaté). Pour les particuliers, mais aussi les associations, les institutions et, de manière générale, pour tous les amoureux de Paris dans le monde, ce nouveau territoire numérique va permettre de dessiner une nouvelle façon d'être Parisien".

40 à 60% des recettes pour la Ville

L'objectif de 10.000 ouvertures de noms de domaine en deux ans que la mairie s'était fixé devrait être largement dépassé, a souligné Jean-Louis Missika. Une bonne affaire puisque la Ville percevra de 40 à 60% des recettes issues de la vente des noms de domaine.

Par ailleurs, 1.569 autres noms avaient été pré-réservés par des entreprises depuis le mois de septembre, notamment dans les secteurs du luxe, de la gastronomie et de l'innovation. "Ces précurseurs ont compris à quel point le .paris va renforcer leur attractivité. Avec ce nom de domaine, ils ont la possibilité de témoigner leur attachement pour Paris, mais aussi de s'appuyer sur l'excellente image de marque de notre capitale dans le monde ", estime Jean-Louis Missika. Les particuliers semblent également prendre le chemin du .paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2014 à 6:23 :
Paris veut briller, dites- vous, mais
Mme Hidalgo et les conservateurs de Gauche ( élus, syndicats...) ferment les magasins en fin de journée. On voit la cohérence de la pensée politique, qui ne connaît pas les besoins des clients, ne donner de l'emploi aux 7 millions de personnes qui veulent vivre de leur travail et pas de l'assistanat. Pourvu que ça dure !!!
a écrit le 03/12/2014 à 18:14 :
Sur cette photo on dirait qu'il y existe une bidonville à Paris. Regardez la bien. Paris-bidonville, ça va pas durer….
a écrit le 03/12/2014 à 17:40 :
Ma boutique de mode s'appelle "ICI" mais je ne peux pas utiliser une telle extension car une certaine revue à ragots ira très certainement m'en faire un procès. :-((
a écrit le 03/12/2014 à 17:37 :
Dommage que l'internet ne soit pas encore en odorama, on aurait pu avoir chez soi, pour tous les .paris, les délicates effluves du métro, des boulevards, et du périphérique... et sans les pick pockets!
a écrit le 03/12/2014 à 17:06 :
Un peu cher, parce que prestigieux ? Mon fournisseur d'accès/stockage me propose le .fr à 11€ TTC/an. Y aussi .photo, des trucs du genre, ... A quand .Savoie, .Landes ?
.GrandParis, personne n'y a encore pensé ?
Ne pas oublier que ça se paie chaque année, pour maintenir l'enregistrement du nom de domaine.
Réponse de le 03/12/2014 à 17:47 :
Un peu cher? C'est carrément du vol au regard du coût de maintenance d'un nom de domaine. Un "célèbre" hébergeur français à trois lettres (pour ne pas le citer) propose le .fr pour 8,39 € TTC/an et avec un peu d'imagination du genre "pain-de-paris.fr" vous obtenez votre nom de domaine parisien pour une somme plus modeste. Ne vous inquiétez pas pour le ".paris" car les professionnels du marketing vont très bien le vendre sous la couverture de la protection des marques.
a écrit le 03/12/2014 à 14:59 :
Un coup dur pour mon projet de lancer une agence spécialisée en paris de tous genres par internet, "Paris.fr". Difficile de réussir avec une PME en France….
Réponse de le 03/12/2014 à 15:09 :
Je vous suggère le ".arnaque" (ou ".scam" à l'international) parfaitement adapté à votre projet. :-)
Réponse de le 03/12/2014 à 17:42 :
Michel, vous conduisez toujours ?
a écrit le 03/12/2014 à 14:31 :
Le ".pourri" serait plus adapté à l'environnement parisien entre béton, circulation automobile et caste politique!
a écrit le 03/12/2014 à 14:04 :
"Tout un chacun peut désormais lancer son site en ".paris". "

Comment tout un chacun ? pour ceux qui habitent à Paris c'est cohérent, mais pour ceux qui vivent ailleurs non. Le nom de domaine possède toujours un rapport avec une raison sociale, un nom propre ou un lieu. Pour quelqu'un qui habite à Madrid avoir un nom de domaine .paris signifie vouloir tromper les autres.

C'est valable seulement pour les Parisiens, point à la ligne.
Réponse de le 03/12/2014 à 17:04 :
Ça aurait une logique mais si vous payez les 40 euros chaque année, c'est juste commercial.
MonBeau.Paris, si ça ne dénigre pas Paris, aucun problème. UltraPollué.paris, bof.
(suis né à Paris (IV), puis-je de Savoie, créer un site à mon nom.paris ?)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :