E-commerce : Alibaba, géant aux pieds d'argile ?

 |   |  498  mots
Après avoir réalisé la plus grosse entrée en Bourse de l'Histoire, l'action du géant chinois montre des signes d'essouflement
Après avoir réalisé la plus grosse entrée en Bourse de l'Histoire, l'action du géant chinois montre des signes d'essouflement (Crédits : reuters.com)
En annonçant un gel des embauches, le géant chinois du e-commerce a semé l'inquiétude chez ses investisseurs. L'action n'a cessé de chuter pendant cinq jours. Pourtant, dans le même temps, le chinois annonce une nette progression de son chiffre d'affaires...

Avec les résultats annuels qu'il vient de publier, Alibaba aurait, normalement, de quoi faire pâlir ses rivaux du e-commerce. Ainsi, ce jeudi, il révèle un très beau chiffre d'affaires annuel à 12,29 milliards de dollars, en hausse de 45% sur un an. Le quatrième trimestre est également en progression de 45%, à 2,8 milliards de dollars. Et, il annonce, dans le même temps, un bénéfice net part en hausse de 5% au cours de l'exercice annuel.

Et pourtant, les investisseurs s'inquiètent, le cours est sévèrement chahuté. L'empire fondé par Jack Ma est-il vraiment en train de se fissurer?

Une croissance trop rapide (selon Jack Ma)

La semaine dernière, Alibaba a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux en publiant une annonce d'emploi explicitement sexiste "une spécialiste de l'encouragement des développeurs web" à la "beauté reconnaissable". Le groupe avait alors dégainé la carte de l'humour pour se justifier. Si la toile s'est affolée, l'action, elle, n'avait pas  dégringolé pour autant.

Mais voilà, le 29 avril dernier, Jack Ma Yun annonce un gel des embauches après avoir diagnostiqué une expansion trop rapide de son entreprise :

"A l'heure actuelle, nos 30.000 employés seront suffisants pour couvrir les opérations",

En Bourse, une action instable

Une annonce qui inquiète les investisseurs. Mardi, l'action a atteint son plus bas niveau depuis son entrée en Bourse en septembre, passant de 85,1 dollars à  79,5 dollars. A la clôture de Wall Street, l'action plafonnait à 77,77 dollars avant de remonter légèrement mercredi de 0,6% pour atteindre 80 dollars à la fermeture.

En septembre dernier, le groupe avait levé un peu plus de 25 milliards de dollars, devenant ainsi la plus grosse opération boursière de l'histoire. Le chinois avait ainsi frôlé les 100 dollars l'action au démarrage à New-York.

Des scandales à répétition

Depuis son pic de novembre à 114 dollars l'action, la valorisation boursière de la holding a perdu 96 milliards de dollars, comme le rapporte ce matin le "China Daily". Elle atteint aujourd'hui 197,84 milliards contre 232 milliards de dollars en septembre. Il faut dire que le groupe essuie plusieurs scandales, et accumule les unes de journaux pour affaires de négligence et de contrefaçon.

En début d'année, le géant chinois avait été épinglé lors d'une inspection menée par l'Administration d'Etat pour l'industrie et le commerce (AEIC), seuls 37,3% des produits s'étaient révélés "authentiques" sur Taobao, le site de vente en ligne pour particuliers d'Alibaba. D'autres objets contrefaits avaient été détectés sur Tmall.

Nouvelle tête, nouvelle ère ?

Ce jeudi, le géant a aussi annoncé l'arrivée d'un nouveau directeur général, Daniel Zhang, directeur opérationnel jusqu'à présent en remplacement de Jonathan Lu. Si l'empire chinois ne donne aucune explication à ce remaniement, il fait savoir qu'"il n'y a pas de meilleure personne pour diriger le groupe". Voilà qui devrait rassurer les actionnaires : le cours de l'action est reparti à la hausse pour atteindre ...87 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2015 à 21:31 :
Jacques Ma va pouvoir racheter ses actions à bon prix. Pas con!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :