Pour boucler l'OPA de Twitter, Elon Musk a engrangé 8,4 milliards de dollars de la vente de ses actions

Elon Musk a vendu, depuis mardi, près de 10 millions d'actions Tesla, dont il est le directeur général et le co-fondateur, après un accord lundi sur sa prise de contrôle de Twitter. L'entrepreneur libertarien s'est engagé à financer le rachat du réseau social, dont le montant s'élève à 44 milliards de dollars, par 21 milliards de dollars d'apport personnel. De son côté, l'action Tesla s'est finalement ressaisie vendredi, gagnant 5,35%.

6 mn

Elon Musk conservait, à l'issue de l'opération, un peu plus de 168 millions de titres de Tesla, via un trust.
Elon Musk conservait, à l'issue de l'opération, un peu plus de 168 millions de titres de Tesla, via un trust. (Crédits : Aly Song)

[Article mis à jour vendredi 29 avril, à 17h30]

« Pas d'autres ventes de Tesla après aujourd'hui », a tweeté Elon Musk ce jeudi 28 avril. Il faut dire que le patron du constructeur de voitures électriques vient d'en vendre un paquet, mardi et mercredi. Après avoir communiqué sur un premier pactole de près de 4 milliards de dollars (le fruit de la vente de 4,4 millions), l'entrepreneur de la Tech aurait finalement dégagé 8,4 milliards de dollars, après avoir cédé 9,6 millions de titres du fabricant de voitures électriques, selon des documents déposés auprès du régulateur américain des marchés, la SEC.

La valeur de l'action Twitter reste assez sensiblement inférieure au prix proposé par Elon Musk, soit 54,20 dollars.

Autrement dit, Elon Musk a mis le paquet et a rallongé son opération afin de dégager les financements nécessaires au rachat de Twitter, sa nouvelle lubie. Selon ces mêmes documents, il conservait, à l'issue de l'opération, un peu plus de 162,8 millions de titres du constructeur de véhicules électriques, via un regroupement d'intérêts (trust).

Cette démarche vient confirmer ce que pensaient de nombreux investisseurs après l'annonce du rachat de Twitter par le patron de Tesla ce lundi. Car, pour financer cette opération d'une valeur totale de 44 milliards de dollars, Musk s'est engagé à contribuer à hauteur de 21 milliards de dollars d'apport personnel, le reste étant financé par emprunt, deux prêts bancaires de Morgan Stanley.

Or, si on savait que l'entrepreneur disposait de près de 16 milliards d'euros de cash disponible, fruit de la cession de 10% des actions du groupe entre novembre et décembre dernier, il manquait néanmoins cinq milliards de dollars dans la balance. La possibilité qu'il vende des titres Tesla par milliards de dollars pour les obtenir inquiétait les investisseurs.

Lire aussi 10 mnTwitter : 5 questions pour comprendre l'OPA historique d'Elon Musk

-13% en une semaine pour l'action de Tesla

L'action de Tesla a perdu plus de 13% depuis vendredi 22 avril. Cette chute a été causée notamment par cette possibilité qu'Elon Musk vende des parts pour financer son nouveau projet. « Une partie importante des actions Tesla de Musk vont être réservées/utilisées comme garantie pour la transaction », expliquait par ailleurs l'analyste Dan Ives de Wedbush, dans une note ce jeudi 28 avril, « ce qui n'est pas idéal pour les investisseurs de Tesla ».

Après avoir perdu plus de 23% depuis l'annonce par Elon Musk, l'action Tesla s'est finalement ressaisie vendredi, gagnant 5,35%.

Lire aussi 2 mnPourquoi le titre Tesla a plongé après le rachat de Twitter par Elon Musk

Des doutes sur la réalité du rachat

Mais des doutes semblent émerger à Wall Street concernant le rachat de Twitter par Elon Musk. « Tout ce qu'on a vu depuis un mois est arrivé tellement vite, et de façon tellement inattendue, que les gens se préparent à la possibilité que la transaction n'ait pas lieu », a commenté Scott Kessler, analyste chez Third Bridge, pour l'AFP.

De son côté, Scott Galloway, un professeur de marketing de la New York University, a souligné : « Elon Musk n'a pas acheté Twitter, mais une option de rachat à 44 milliards (...). Je ne pense pas qu'il va activer cette option », précisant que « les frais en cas de rupture de l'accord ne sont que d'un milliard de dollars.

« Il a y encore beaucoup d'incertitudes autour de l'opération », a ajouté Scott Kessler, évoquant à demi-mot les dernières frasques du multimilliardaire. Ce mercredi, après avoir appuyé un tweet désobligeant sur Vijaya Gadde, la juriste du réseau social chargée des règlements et de la sécurité, le multimilliardaire s'est en outre fendu mercredi d'un meme (image parodique) pour se moquer des règles de la plateforme en matière de modération des contenus et de la responsable.

Lire aussi 6 mnLa liberté d'expression est-elle vraiment au cœur du rachat de Twitter ?

_______________

ZOOM : LE CHIFFRE D'AFFAIRES DE TWITTER INFÉRIEUR AUX ATTENTES AU PREMIER TRIMESTRE

Twitter a fait part jeudi 28 avril d'un chiffre d'affaires un peu en dessous des attentes au premier trimestre et d'une forte croissance du nombre d'abonnés. De janvier à mars, le réseau social à l'oiseau bleu a enregistré 1,20 milliard de dollars de chiffre d'affaires, moins que les 1,22 milliard prévus par le marché. Sur le trimestre, Twitter a dégagé un profit net de 513,3 millions de dollars.

Son nombre d'utilisateurs actifs dits "monétisables", c'est-à-dire pouvant être exposés à de la publicité sur la plateforme, est monté à 229 millions, mieux que les 226,1 anticipés. Ils étaient un peu moins de 215 millions en fin d'année dernière.

Le groupe a par ailleurs reconnu une erreur dans son calcul du nombre d'utilisateurs monétisables entre le premier trimestre 2019 et le dernier trimestre 2021 l'ayant conduit à surestimer ces abonnés. Il a présenté jeudi des chiffres revus à la baisse pour la période allant de fin 2020 à fin 2021.

L'action de Twitter cédait 1,05% à 48 dollars en début de séance à Wall Street.

Il pourrait s'agir de l'une des dernières publications de résultats pour le groupe, Elon Musk ayant fait part de son intention de retirer Twitter de la Bourse new-yorkaise. L'entreprise a fait savoir dans son communiqué qu'elle anticipait que la transaction soit achevée d'ici à la fin de l'année si celle-ci satisfait les conditions réglementaires et qu'elle est approuvée par les actionnaires.

Fait exceptionnel, Twitter a annulé le traditionnel appel téléphonique qui suit l'annonce des résultats et n'a pas non plus prévu de diffuser de lettre aux actionnaires ou de fournir de perspectives financières pour le reste de l'année.

Lire aussi 5 mnElon Musk arrive à ses fins et rachète Twitter : Joe Biden inquiet du pouvoir des réseaux sociaux

(Avec AFP)

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 02/05/2022 à 18:59
Signaler
Si j'étais un gros investisseur du coup je me méfierais du marché des voitures électriques dont au final il se désengage tranquillement, sans faire de vagues, sans susciter d'émois, faire d'une pierre deux coups étant à sa portée. Ne pas oublier que ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.